Le vent change en Sinastra... serez-vous capable d'y faire face ?
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un retour inattendut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Volcome



Titre :
Race : Humain
Age : 27

Masculin

Marié(e) à : : -
Messages : 40

Compétences : ____
*Emprise Physique (Int) Niv-5
*Maîtrise des langues (Int) Niv-3
*Dressage (Int) Niv-2


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
23/100  (23/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
17/100  (17/100)
Intelligence / Intuition (Int):
40/100  (40/100)

MessageSujet: Un retour inattendut   Mar 19 Sep 2017 - 16:42

Volcome n’était resté que très peu de temps dans la belle cité blanche de Sinastra. Il avait fini par reprendre la route pour toujours plus d’aventures et toujours plus de connaissances. Mais aujourd’hui en cette magnifique journée qui annonçait un automne humide et frais il décida qu’il était temps de reprendre la route de cité. Et cette fois il espérait bien y passer un peux plus que quelques jours.

Il avait pu se payer pour la nuit une jolie petite auberge grâce au soin qu’il avait prodigué dans le petit village. Il s’était réveillé avec la première lueur de l’aube. Il avait enfilé ses vêtements attrapés son sac, vérifié son contenu puis il avait empoigné son grand bâton et c’était mis en route en sifflotant joyeusement. Il avala assez rapidement les kilomètre ce jour-là.

Mais son voyage pour revenir à la cité blanche lui prit plusieurs mois durant lesquels parfois il passait une semaine entière dans une ville, un village un château pour prodiguer des soins et remplir sa bourse. Il apprit des histoires et des chants de tous genres. Puis une nuit il arriva au village des Menhir. Ce village ne lui était pas inconnu. C’était un des villages féodaux de la cité blanche. Il était heureux car le voyage semblait arriver à son terme. Une journée de marche et il arriverait aux portes de Sinastra. Il trouva une auberge et paya une chambre pour quelques heures. Il ne dormit pas beaucoup cette nuit-là à cause de l’excitation. Il avait hâte de revoir la ville et peut-être les gens qu’il y avait rencontrés la première fois Nathanaëlle et Yorwam. Et puis espérait-il aussi en rencontrer plein d’autres. Et pourquoi ne pas ouvrir une boutique où il pourrait prodiguer ses soins et vendre toutes sortes de plantes et remède pour les gens de la cité.
Il ne parvint pas à s’empêcher de reprendre la route avant l’aube. Il marchait déjà depuis une heure quand le soleil commença à se lever. Le paysage était spectaculaire. Tout prenait des teintes d'or au toucher des rayons du soleil. Volcome se mit à chanter.


Aux approches du soir, aux sons lents de l’airain,
Nos voix à l’unisson, nos rames en cadence,
Quand l’ombre des forêts se perd dans le lointain,
À sainte Anne chantons l’hymne de la partance.
Ramons, camarades, ramons,
Les courants nous devancent,
Les rapides s’avancent,
La nuit descend dans les vallons.

Et pourquoi dérouler la voile en ce moment ?
Nul zéphir n’a ridé la surface de l’onde ;
Mais si, loin du rivage, Éole, nous portant,
Rend la rame au repos, entonnons à la ronde :
Soufflez, soufflez, brise, aquilons,
Les courants nous devancent,
Les rapides s’avancent,
La nuit descend dans les vallons.

Rives de l’Ottawa, l’astre pâle des nuits
Nous attend sur vos flots. Rends-nous les vents propices,
Patronne de ces lieux ! Ô toi qui nous conduis,
Donne à l’air la fraîcheur ! voguons sous tes auspices !
Soufflez, soufflez, brise, aquilons,
Les courants nous devancent,
Les rapides s’avancent,
La nuit descend dans les vallons.


Une vieille chanson qu’il avait apprise lorsqu’il avait vogué les mers avec un équipage de marchand il y a bien longtemps. Il ne prit même pas le temps de manger et courut presque la moitié de la distance qui séparait le village de la cité. Toutefois l’après-midi était bien entamé quand il arriva devant les portes de Sinastra. Accrochées à leur linteau de pierres blanches par des gonds en mithril forgés par les nains, hautes comme une maison à étages et plus épaisses qu'une cuisse de troll, elles sont imposantes. Taillées chacune d'une seule pièce dans le bois blanc, leurs veinures semblent encore battre d'une lente pulsation. À une main du bord environ, une ligne de gravures en fait tout le pourtour. Taillées tout en finesse et en délicatesse, on dirait un message de bienvenue écrit dans une langue très ancienne. Dans la porte de droite, une plus petite, faisant à peine la taille d'un homme, a été découpée pour permettre le passage des visiteurs en toutes circonstances. Des gardes surveillent l’entrée depuis le chemin de ronde installé sur les remparts. Derrière les Portes se trouvent les pavés blancs de la Grande Place et la quiétude de la ville. Bien loin de l'apparence proprette et calme des domaines privés du Quartier des Nobles, mais également à l'opposé du dédale de ruelles sordides du faubourg, la Ville est un véritable délice pour les yeux et les sens.

Maisons, hôtels particuliers, échoppes et atelier s'y côtoient dans un joyeux mélange de couleurs, d'odeurs et de bruits. Ses rues pavées assez larges pour laisser passer deux carrioles de front, grouillent de monde à toute heure. Les rues, les maisons, les commerces, ... rien n'a la même taille, la même origine ni la même couleur, donnant à la Ville un aspect étrangement décalé et chaleureux.

Volcome entra dans la cité un grand sourire aux lèvres. Pour une fois il avait retiré sa capuche. Laissant apparaitre l’horrible cicatrice qui lui barrait le visage ainsi que son gros collier de métal, signe de l’escale dans son pays natal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthémise

avatar

Titre : La Danseuse
Race : Vampire
Age : 18

Féminin

Marié(e) à : : -
Rôle : _____
- Agent d'Accueil
Messages : 361

Compétences : ____
*Combat à mains nues (CC) Niv-5
*Coups spéciaux : Crocs (CC) Niv-3
*Maîtrise Lames (CC) Niv-2


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
35/100  (35/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
20/100  (20/100)
Intelligence / Intuition (Int):
28/100  (28/100)

MessageSujet: Re: Un retour inattendut   Dim 24 Sep 2017 - 21:09

Ce matin-là, Arthémise rentrait d'une chasse fort éprouvante. Elle avait la nuit dernière jeté son dévolu sur un loup, assoiffée, et, comme souvent, l'avait coursé, avant de l'attraper et de le mordre avec aisance.

Ce qu'elle n'avait pas prévu, c'est que le loup ne soit pas seul.
Alors qu'elle s'emparait de la gorge de sa proie, un autre s'était jeté sur elle, la mordant violemment et grondant, agressif, prêt à se battre.

Aussitôt la vampire avait tenté de battre en retraite. Elle ne voulait pas tuer les deux loups si elle pouvait l'éviter. En tuer un pour se nourrir était déjà bien éprouvant pour elle. Mais il s'était bientôt avéré qu'elle n'avait pas le choix. L'un s'était jeté sur elle pour tenter de la renverser, tandis que l'autre tentait à son tour de la mordre.

Elle n'avait pas eu d'autres choix que de se battre. Tentant de ne pas leur faire de mal, elle n'avait pas fait tout de suite attention au fait qu'en se battant de la sorte, c'était elle qui risquait de succomber. Jamais elle n'avait vu de loups aussi enragés. Pourtant elle les comprenait ; après tout, elle avait tenté d'en tuer un...

Mais après plusieurs heures de combat acharné, elle avait été forcé de les faire mourir. Lâchant un énième cri de douleur après la morsure de l'un des deux animaux, ses yeux s'étaient embrasés tandis qu'elle grondait, un son plus effrayant encore que le cri le plus agressif qu'auraient pu exprimer les animaux.

Après un instant figés, stupéfaits, les deux loups s'étaient de nouveau jetés sur elle. En quelques secondes et des coups bien placés, les deux étaient morts, sans souffrance aucune.

En proie à un dilemme, la vampire avait soupiré. Elle avait besoin de se nourrir, et ne pas boire leur sang signifiait devoir faire une troisième victime... Mais les deux loups s'étaient tant battus...
Finalement, le cœur battant, se détestant pour son geste, elle s'était agenouillée et nourrie des deux cadavres.



- Je suis sincèrement désolée...


Avait-elle soufflé en se relevant, abandonnant les deux carcasses derrière elle.

Elle était revenue vers la cité, hagarde, épuisée, la robe en lambeaux, maculée de sang, les cheveux en bataille. Par chance, la nuit laissait à peine place au jour, et elle avait pu rentrer sans croiser personne.

L'aube était bien installée lorsqu'elle sortit de nouveau, méconnaissable, ayant changé de robe et fait disparaître toutes traces de ses méfaits. N'ayant pas envie de tourner en rond toute la journée, elle s'était dirigée vers la taverne et avait demandé un verre de vin rouge, comme à son habitude.
Là, elle avait espéré pouvoir le siroter en toute tranquillité, jusqu'à ce qu'un homme vienne faire scandale à cause d'une sombre histoire de triche à un jeu de cartes. Le ton montant, les tables étant renversées chacune à leur tour, Arthémise avait fini son verre d'un trait et était sortie, n'ayant pas envie de prendre part à la bagarre.

Mais elle avait oublié le soleil. Et désormais, piégée, elle se trouvait contre un mur, observant les passants, dissimulée sous une capuche d'un rouge sombre, presque noir. Rien en elle ne semblait inviter à la conversation, et les passants lui jetaient des regards craintifs avant de se décaler, passant le plus loin possible de l'étrange et effrayante encapuchonnée.

Comme début de journée, la vampire avait rarement fait pire.

__________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Volcome



Titre :
Race : Humain
Age : 27

Masculin

Marié(e) à : : -
Messages : 40

Compétences : ____
*Emprise Physique (Int) Niv-5
*Maîtrise des langues (Int) Niv-3
*Dressage (Int) Niv-2


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
23/100  (23/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
17/100  (17/100)
Intelligence / Intuition (Int):
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: Un retour inattendut   Lun 25 Sep 2017 - 16:53

Il marchait d’un pas joyeux sur les pavée de la route. Il ne savait pas trop pourquoi mais il se dirigeait gaiment vers les faubourgs. Peut-être pour se rendre au bazar où peut-être espérait-il trouver de quoi remplir quelques-uns de ses sachets de plantes vide. Il passa au niveau de la taverne des os enflammés au moment où une bagarre semblait se terminer le gérant de la taverne sortant à coup de pied dans le derrière les malotrus que se battaient encore sur le pavé. L’un d'eux bouscula Volcome. L’un des malotrus pris l’attitude de Volcome comme un affront. Et sans même que le jeune homme n’est pas le temps d’esquisser le moindre mouvement l’homme empoigna Volcome par son collier de métal et lui assénât un coup de boule monumental en plein dans le nez. Ce qui eut pour effet immédiat de briser le nez du jeune homme et de le faire saigner abondamment. Mais Volcome n’était que très légèrement sonné et bien tôt son nez cessa de saigner et se remit droit de lui-même. Il profita de l’aire de surprise du malotru pour se dégager de son emprise et courir pour lui échapper. Malheureusement pour lui l’homme ne fut pas surpris si longtemps et le rattrapa pour le plaquer au sol contre à mur, bousculant du même coup une personne dissimulée sous une cape rouge très sombre. Le choque bougea légèrement la capuche de la personne laissant voir à Volcome une jeune d’une peau blanche et laiteuse, une bouche rouge et pulpeuse, et de longs cheveux roux flamboyant. Ainsi que de grands yeux écarlates et intenses. Mais il n’eut guère loisir d’admirer plus longtemps la jeune femme.

L’homme qui le plaquait au sol l’écrasait de tout son poids et lui assénait des coups dans la mâchoire la décalant un peu plus à chaque coup rouvrant la cicatrice qui parcourait son visage. Volcome réussi comme il put à attraper son petit poignard et à le plonger dans la jambe de son agresseur qui recula sous la douleur infligée par la lame. Le jeune homme était à bout de souffle et son visage le faisait souffrir atrocement. Entre sa mâchoire démise et sa cicatrice ouverte qui doucement commençait déjà à se refermer. Volcome se redressa et d’un geste five remit sa mâchoire en place. Il essuya le sang qui maculait son visage d’un révère de manche et ramassa son grand bâton qui était tombé pendant la lutte.
Mais soudain il entendit d'autres voix.


« - Putain le petit bâtard il a planté Michel ! Choppé le !


Volcome vit cinq guayard grand et large. L’un d'eux vint relever le dénommer Michel pendant que les trois autres s’approcher menaçant du jeune homme qui n’avait aucune envie de se battre. Il réfléchit très rapidement et regarda autour de lui. La jeune femme aux yeux rouges était encore là. Elle n’était pas humaine c’était certain et les gens semblaient peu confiant quand ils passaient devant elle. Alors d’un geste rapide et très lâche le jeune homme se mit derrière la jeune femme.

« - s’il vous plaît aidez-moi je ne suis pas fait pour me battre. » Soufflât-il à la dite jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthémise

avatar

Titre : La Danseuse
Race : Vampire
Age : 18

Féminin

Marié(e) à : : -
Rôle : _____
- Agent d'Accueil
Messages : 361

Compétences : ____
*Combat à mains nues (CC) Niv-5
*Coups spéciaux : Crocs (CC) Niv-3
*Maîtrise Lames (CC) Niv-2


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
35/100  (35/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
20/100  (20/100)
Intelligence / Intuition (Int):
28/100  (28/100)

MessageSujet: Re: Un retour inattendut   Lun 25 Sep 2017 - 20:49

Comme elle l'avait prévu, le combat qu'Arthémise avait cherché à éviter avait vite dégénéré, au point que les principaux furibonds s'étaient fait jeter dehors et continuaient de régler leurs différends à l'extérieur, se battant à quelques mètres de la vampire, qui soupira, agacée. Elle ne serait donc pas tranquille de la journée. Rajustant son capuchon, elle plaqua la tête contre le mur, fermant les yeux, fatiguée, ne prêtant pas attention à la bagarre qui se jouait non loin d'elle.

Une odeur caractéristique la fit soudain saliver. Rouvrant les yeux, pupilles brillant à l'appel du sang, elle se tourna juste à temps pour voir un homme la bousculer involontairement, visiblement dans de sales draps. Quelques blessures visibles semblaient encore fraîches, ce qui expliquait l'attirance de la vampire.

Une douleur sourde la frappa soudain alors que l'homme l'observait. Cela n'avait duré qu'une fraction de seconde, et elle comprit tout de suite. Réprimant un gémissement, elle réajusta sa cape, se dissimulant ainsi et des regards indiscrets, et, surtout, du soleil. Quelques nuages semblaient le frôler, mais ce n'était pas encore assez pour la protéger réellement. En espérant que cela serait bientôt le cas, pour qu'elle puisse s'éloigner de cet endroit et de cette rixe...

Jetant un rapide regard à cette dernière, elle prit l'homme en pitié. Il était en piteux état et ses adversaires ne le laissaient pas s'enfuir, alors que le pauvre n'avait probablement rien demandé à personne...

À cet instant le soleil disparut enfin, dissimulé par les nuages. Arthémise soupira de soulagement. Elle allait pouvoir s'en aller.

Mais l'inconnu profita d'avoir pu se libérer de ses agresseurs pour se précipiter derrière elle, implorant sa protection.

Incrédule, elle laissa échapper un rire cristallin, ne s'attendant pas du tout à ce qu'il avait demandé. Mais le pauvre était sérieusement blessé.

La vampire se retourna donc vers ses agresseurs, et, rejetant son capuchon en arrière, révéla son visage sculptural et effrayant, d'un geste vif, dicté par l'habitude. Un mouvement de surprise se diffusa chez les hommes, qui semblèrent pourtant vouloir continuer à se battre. Alors ses yeux brillèrent d'un éclat dangereux, et, inclinant la tête, elle grondant sourdement, feulement inhumain qui fit sursauter ses adversaires.



- C'était quoi ça ?

- Laisse tomber, on se casse !


Paniqués, ils s'enfuirent tous sans demander leur reste. Artémise fit volte-face et fema les yeux, envahie par l'odeur si alléchante du sang. Se concentrant sur le réel, tentant d'oublier sa soif, elle fixa ses prunelles sanglantes sur l'homme :


- Vous semblez bien mal en point. Peut-être devrions-nous montrer vos blessures à quelqu'un. Vous sentez-vous capable de me suivre ?

__________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Volcome



Titre :
Race : Humain
Age : 27

Masculin

Marié(e) à : : -
Messages : 40

Compétences : ____
*Emprise Physique (Int) Niv-5
*Maîtrise des langues (Int) Niv-3
*Dressage (Int) Niv-2


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
23/100  (23/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
17/100  (17/100)
Intelligence / Intuition (Int):
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: Un retour inattendut   Mar 26 Sep 2017 - 11:58

La jeune femme laissa et se retourna donc vers les agresseurs du jeune homme, et, rejetant son capuchon en arrière, révéla son visage sculptural et effrayant, d'un geste vif. Un mouvement de surprise se diffusa chez les hommes, qui semblèrent pourtant vouloir continuer à se battre. Alors ses yeux brillèrent d'un éclat dangereux, et, inclinant la tête, elle gronda sourdement, feulement inhumain qui fit sursauter les adversaires.

- C'était quoi ça .
- Laisse tomber, on se casse !

Paniqués, ils s'enfuirent tous sans demander leur reste. Une vague de soulagement envahit Volcome. Il soupira de contentement. La jeune fit volte-face et ferma les yeux. Puis les rouvrit pour fixer ses prunelles sanglantes sur l'homme :


- Vous semblez bien mal en point. Peut-être devrions-nous montrer vos blessures à quelqu'un. Vous sentez-vous capable de me suivre ?

Volcome attrapa dans son sac une gourde d’eau et un chiffon qu’il imbiba d’eau pour effacer toute trace de sang de son visage. L’odeur de ce dernier semblait déranger la jeune femme. La cicatrice qui s’était rouverte sous les coups était déjà presque entièrement refermé. Toutefois il avait encore un mal de crâne assez conséquent. En rangeant son chiffon et sa gourde et attrapa une petite potion qu’il avala d’une traite avant de replonger sa fiole vide dans son sac.


« - Je pense être parfaitement capable de vous suivre mademoiselle. Bien que je pense que personne dans cette ville ne soit plus à même que moi à soigner des blessures. »


Mais Volcome emboita quand même le pas de la jeune femme. Il ne tenait pas plus que ça à être là quand les autres pointeront de nouveau leur nez pour une nouvelle tournée à la taverne. Et puis il avait hâte d’en savoir un peu plus sur la mystérieuse inconnue qui l’avait aidé sans même le connaitre. Des prunelles rouges un feulement inhumain tout ça semblait appartenir à quelque créature surnaturelle. Et ce n’était vraiment pas pour déplaire au jeune homme. La façon dont elle se mouvait était pleine de grâce et vive et assez princière. Ses vêtements qui avaient dû être autrefois de belle étoffe précieuse étaient dans un état assez misérable. Et elle semblait si jeune maintenant qu’il pouvait la voir de plus près à peine 16 ans. Une enfant. D’un coup le jeune homme eut un peu honte de s’être caché derrière elle. Après tout il avait fait la guerre il aurait été parfaitement capable de se débarrasser de quelques ivrognes. Mais il avait une telle horreur de se battre qu’il fuyait dès qu’il le pouvait. Il était fait pour soigner les gens pas pour les tabasser même si ces dernières le méritaient.

« -Merci. Merci de m’avoir aidé. Je déteste me battre. La violence me rend malade. »

C’est vrai qu’après cette escarmouche il avait légèrement la nausée. Mais il ne savait pas vraiment si elle était due au coup qu’il s’était pris, à la débauche de violence à laquelle il avait assisté ou à ses blessures qi s'était guéri un peu plus lentement que d’habitude.

Il s’arrêta soudainement et tendit une main amicale à la heune femme.


« -Je me nomme Volcome et j’ai fait un très long voyage pour revenir dans cette cité. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthémise

avatar

Titre : La Danseuse
Race : Vampire
Age : 18

Féminin

Marié(e) à : : -
Rôle : _____
- Agent d'Accueil
Messages : 361

Compétences : ____
*Combat à mains nues (CC) Niv-5
*Coups spéciaux : Crocs (CC) Niv-3
*Maîtrise Lames (CC) Niv-2


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
35/100  (35/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
20/100  (20/100)
Intelligence / Intuition (Int):
28/100  (28/100)

MessageSujet: Re: Un retour inattendut   Jeu 28 Sep 2017 - 19:34

Le jeune homme semblait capable de se soigner seul, avalant ce qui devait être une potion, et effaçant, au grand soulagement de la vampire, toute trace et odeur de sang sur son visage. Elle hocha la tête à ses paroles. Effectivement, il tenait debout et semblait en forme. Elle changea donc d'avis et décida de l'emmener dans des rues plus tranquilles, sans soleil et sans rustres à même d'essayer de l'agresser de nouveau, où elle pourrait trouver un banc pour qu'au moins il s'assoit. Même s'il semblait guéri, il paraissait fatigué et encore un peu souffrant. Autant qu'il se repose un peu.
Avec un signe de tête, elle l'invita donc à la suivre. Même si des nuages recouvraient toujours le soleil, celui-ci menaçait sous le voile opalescent et la vampire remit donc son capuchon, dissimulant ainsi son visage. Observant le jeune homme à la dérobée, elle s'étonna de lui trouver l'air pensif, un peu contrarié, comme honteux. Inquiète pour son état physique -se sentait-il de nouveau mal ? - elle allait l'interroger, lorsqu'il prit la parole :


« -Merci. Merci de m’avoir aidé. Je déteste me battre. La violence me rend malade. »


Compréhensive, elle hocha la tête. Elle non plus n'aimait pas la violence... Même si c'était paradoxal. Si c'était son cas aussi, Arthémise était ravie d'avoir pu lui éviter plus de coups qu'il n'en avait déjà pris. Avoir pu faire fuir les importuns d'un simple regard était bien pratique. Elle espérait toutefois qu'il n'ait pas deviné grâce à cela ce qu'elle était... S'arrêtant subitement, il se tourna vers elle, lui tendant la main :


« -Je me nomme Volcome et j’ai fait un très long voyage pour revenir dans cette cité. »
Esquissant un sourire, la vampire saisit sa main et la serra brièvement.

- Enchantée Volcome, et bon retour en cette cité. Je suis Arthémise, et je suis heureuse d'avoir pu vous aider.


Revenir dans la cité avait-il dit ? Il n'était donc pas étranger à cette ville. Observant ses nombreuses cicatrices, ses cheveux d'u blanc immaculé, la vampire se sentit fort curieuse d'entendre son histoire. Que lui était-il arrivé, qui le décide à partir, puis à retrouver Sinastra ? S'engageant dans une petite rue obscure, elle l'invita d'un signe de tête à s'assoir sur le banc juste devant deux. Quant à elle, elle retira enfin son capuchon, laissant ses cheveux se déployer dans son dos en une longue rivière d'un roux intense.

__________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Volcome



Titre :
Race : Humain
Age : 27

Masculin

Marié(e) à : : -
Messages : 40

Compétences : ____
*Emprise Physique (Int) Niv-5
*Maîtrise des langues (Int) Niv-3
*Dressage (Int) Niv-2


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
23/100  (23/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
17/100  (17/100)
Intelligence / Intuition (Int):
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: Un retour inattendut   Lun 2 Oct 2017 - 11:21

[HS: je suis désollée d'avoir mit autant de temps à répondre j'était un peu en manque d'inspiration ! ^^]


- Enchantée Volcome, et bon retour en cette cité. Je suis Arthémise, et je suis heureuse d'avoir pu vous aider.


Volcome suivit Arthémise jusque dans une petite rue obscure, elle l'invita d'un signe de tête à s'assoir sur le banc juste devant deux. Il ne se fit pas prier pour le faire. Aussi tôt avait-il vu le banc qu’il s’y était assis en tailleur dessus posant son sac sur le creux que formait ses jambes. Quant à elle, elle retira son capuchon, laissant ses cheveux se déployer dans son dos. Ils étaient comme une longue rivière d'un roux intense. Le jeune homme fût subjugué par ce qu’il voyait. Cette jeune femme était vraiment très belle. Mais il émanait d’elle comme une espèce de férocité animal. Il était clair qu’elle n’était pas humaine. Mais le soigneur n’en avait cure. Pour le moment il était affamer comme l’attestait les horribles gargouillements de son ventre. Il avait toujours faim après avoir guérit des blessures que ce soit les sienne ou celle des autres. Alors il entama de fouiller dans son sac avec frénésie. Ou bout d’un court moment il en sortit enfin de

la nourriture, enfin une pomme maigre collations mais cela serait suffisant. Il s’apprêta à mordre à pleine dents dedans quand il se rappela qu’il n’était pas seul. Il se tourna vers Arthémise.


« -Vous voulez un bout après tant de remue-ménage il est toujours bon de se restaurer. »


Même si la pomme n’était pas suffisante pour lui il était prêt à en sacrifier une moitié pour la jeune femme qui l’avait aidé sans même le connaitre.

Le ciel était voilé de nuage et l’aire était frai. Il s’engouffrait doucement en une fine brise dans la ruelle sombre et étroite dans laquelle ils était assis. Toute fois elle n’était absolument pas lugubre cette ruelle. Elle était même plutôt agréable. Volcome s’y sentait particulièrement bien, elle était très calme et il y avait très peu de chance que quelqu’un vient les déloger de cette espace de sérénité. Le jeune homme sorti un petit couteau d’une de ses poches et entreprit de couper la pomme en cartier. Une fois que la tâche fut accompli il rangea son couteau et tendit un quartier à la jeune femme tout en en mangeant un lui-même. Elle était particulièrement parfumée et juteuse. C’était un vrai régal. Chacune des cellules de son corps semblait reprendre vie. Et chacune de ses papilles était là à réclamer un autre morceau. Toute fois Volcome mangeait lentement. Il avait toujours manger lentement pour pouvoir apprécier chacune des infime nuance d’un aliment.


« -Bien raconter moi votre histoire ! Si j’ai bien apprit quelque chose dans cette cité c’est qu’on y arrive tous par hazard mais que finalement cela fait toujours partie de notre destiné. »

Il fit une courte pause avant de reprendre.

« -Mais bien sur je ne vous y oblige pas si vous voulez garder votre histoire pour vous je le comprendrait parfaitment. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthémise

avatar

Titre : La Danseuse
Race : Vampire
Age : 18

Féminin

Marié(e) à : : -
Rôle : _____
- Agent d'Accueil
Messages : 361

Compétences : ____
*Combat à mains nues (CC) Niv-5
*Coups spéciaux : Crocs (CC) Niv-3
*Maîtrise Lames (CC) Niv-2


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
35/100  (35/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
20/100  (20/100)
Intelligence / Intuition (Int):
28/100  (28/100)

MessageSujet: Re: Un retour inattendut   Mar 3 Oct 2017 - 18:27

[Hrp : pas de soucis, moins d'une semaine pour répondre j'appelle pas ça du retard haha ^^]

Le jeune homme semblait vraiment fatigué et se laissa presque tomber sur le banc qu'Arthémise lui avait indiqué, et celle-ci se félicita de l'avoir amené ici.
Elle remarqua qu'il l'observait, intrigué, mais ne lui en tint pas rigueur et soutint son regard, curieuse elle aussi.
Elle avait l'habitude d'intriguer les gens, ou même de les inquiéter ; sa peau de neige, ses cheveux d'un roux intense, ses prunelles écarlates n'avaient rien d'habituel. Mais lui non plus n'était pas comme les passants qu'elle croisait tous les jours : les cheveux blancs, les nombreuses cicatrices étonnaient la vampire. D'où venait il, que lui était-il arrivé ?

Le voyant sortir une unique pomme de son sac, elle décida de remettre ses questions à plus tard et se morigéna mentalement. Comment avait-elle pu oublier ce "détail"? Bien sûr, après ce qu'il venait de vivre, il était évident qu'il serait affamé. Mais ne connaissant plus ces besoins, Arthémise n'avait pas pensé à prendre quoi que ce soit pour Volcome, pour qui la pomme était hélas un repas bien frugal.
Celui-ci se tourna pourtant vers elle, lui offrant de partager sa nourriture : touchée, elle sourit, mais déclina l'invitation d'un signe de tête. Il s'attela alors à la découper et, de nouveau, lui en tendit un morceau. Espérant ne pas le blesser, la vampire, avec un sourire amusé et pourtant imperceptiblement triste, répondit :


- C'est très aimable de votre part, mais gardez-la. Vous en avez plus besoin que moi.


La dernière phrase était, pour qui savait la vérité, si ironique qu'elle se retint de lever les yeux au ciel. Curieuse pourtant, elle l'observa s'apprêtant à manger la pomme. Elle avait oublié ce que c'était que de manger des aliments. Était-ce bon ? En appréciait-il le goût ?

À la façon dont il se jetait avidemment sur chaque bouchée, elle laissa échapper un léger sourire et en déduit que oui.

Puis, se tournant de nouveau vers elle :



« -Bien raconter moi votre histoire ! Si j’ai bien apprit quelque chose dans cette cité c’est qu’on y arrive tous par hazard mais que finalement cela fait toujours partie de notre destiné. »

Amusée, la vampire hocha la tête. Oui, il fallait bien avouer qu'il n'avait pas tort.
Reprenant, il acheva :



« -Mais bien sur je ne vous y oblige pas si vous voulez garder votre histoire pour vous je le comprendrait parfaitment. »


Arthémise n'avait jusqu'à présent jamais réussi à parler de ce qui l'avait amenée dans la cité. Mais elle ne voulait pas non plus blesser ou attrister son interlocuteur. S'adossant tranquillement au mur derrière elle, elle lui fit face, souriant :


- Vous savez, mon histoire n'a rien d'extraordinaire. J'ai voulu découvrir le monde, alors j'ai longtemps voyagé. Quand je suis arrivée ici, j'étais lasse d'être toujours sur les routes, et j'ai décidé de rester dans la ville. Qui ne se plairait pas ici ?
Acheva-t-elle sur un ton parfaitement convaincant.

Au fond, ce n'était pas si éloigné de la vérité.

Relevant les yeux sur Volcome, elle reprit :



- Mais vous, qu'est-ce qui vous amène ici ?

__________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Volcome



Titre :
Race : Humain
Age : 27

Masculin

Marié(e) à : : -
Messages : 40

Compétences : ____
*Emprise Physique (Int) Niv-5
*Maîtrise des langues (Int) Niv-3
*Dressage (Int) Niv-2


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
23/100  (23/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
17/100  (17/100)
Intelligence / Intuition (Int):
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: Un retour inattendut   Mer 11 Oct 2017 - 14:44

La jeune femme s’adossa au mur derrière elle et lui fit face tout en souriant.

- Vous savez, mon histoire n'a rien d'extraordinaire. J'ai voulu découvrir le monde, alors j'ai longtemps voyagé. Quand je suis arrivée ici, j'étais lasse d'être toujours sur les routes, et j'ai décidé de rester dans la ville. Qui ne se plairait pas ici ? Acheva-t-elle sur un ton parfaitement convaincant.

Relevant les yeux sur Volcome, elle reprit :

- Mais vous, qu'est-ce qui vous amène ici ?

Volcome adorait raconter son histoire. Pas qu’elle fut joyeuse ou intéressante mais il aimait raconter des histoires. C’était un compteur né. Malgré tout la sienne il ne la romançait pas. Il n’y ajoutait rien et n’y retirait rien. Il la racontait comme elle était arrivée. Et cela faisait longtemps qu’il n’avait pas eu l’occasion de la raconter et alors il sourit franchement à la jeune Artémise. Il espérait de tout son cœur qu’elle passerait un bon moment en sa compagnie. C’était la moindre des choses, après tout, elle l’avait sauvé.

- Et bien chère Artémise je viens de très loin. Ce n’est pas la première fois que je viens dans cette cité. Je vais vous raconter mon histoire si vous avez du temps devant vous.

Je jeune homme prit une grande inspiration et ce redressa. Pui il se lança dans le fabuleux récit qu’était sa vie.

- Je ne suis pas aussi jeune que vous mais je reste toutefois très jeune vise à vit des nombreuses races qui peuples cette cité. Mais de là où je viens il n’y avait que des hommes dans toute leur splendeur mais aussi avec tous leurs vices. Le lointain pays d’où je viens pratique l’esclavage. Une ma mère en était une. Elle était très belle ma mère. Je me souviens de ses longs cheveux roux qui déferlaient comme une cascade le long de son dos, un peu comme les votre. De ses yeux verts qui flamboyaient de vie, elle avait la peu très blanche ce qui n’était pas commun dans la ville où nous vivions. C’était une ville en bord de mer où le soleil brillait chaque jour de l’année. Le gens avait la peau tannée et les cheveux blond, brulé pour les rayons du soleil. Revenons-en à ma mère. Elle avait un don très particulier. Elle pouvait guérir les gens rien qu’en les touchant. Don que j’ai hérité. Ce don lui à permit de vivre plutôt bien pour une esclave. Elle a été acheté très cher par un maitre attend d’une forme de pneumonie chronique. Ce maitre tenait un bordel. Et normalement toute les femme esclave qu’il achetait finissait dans son bordel. Mais pas ma mère. 9a seule tâche était de le soigner. Mais elle vite compris que si elle voulait garder ce privilège elle devrait laisser le fils du maitre profiter d’elle comme bon lui semblait. Toute fois le fils du maitre avait pour avantage d’être très beau.

Volcome fit une pose et regarda le ciel dont le voile nuageux cachait les rayons du soleil. Cela attrista le jeune homme. Il aimait tant la caresse du soleil sur sa peau. Mais il reprit ses esprits et continua son récit.

- Elle finit par me donner naissance. Comme ma mère était esclave je suis né esclave. Je voyais ma mère uniquement le soir. Mes journées et mes nuits je les passais avec la favorite du maitre pour apprendre à lire, à écrire et à développer mes charmes et à m’en servir. Quand j’ai eu treize ans Volcome fit une pose. La suite de l’histoire n’était pas forcément la plus facile à exprimer ni même à entendre. Le maitre à commencer à louer mes charmes et mes services dans sa maison close. J’étais extrêmement doué. Et il pouvait faire payer cher même très cher mes services au vu de mon talent et de mon très jeune âge. Mais très vite on a découvert que j’étais également capable de guérir les gens comme ma mère. Toute fois chaque blessures ou maladie pour pouvoir les guérir je devais les prendre sur moi gardant chacune des cicatrices des blessures que je guérissais. Bien sûr je guéri moi-même bien plus rapidement que n’importe quel être humain.

Il rit doucement à la pensé de ses blessures disparaissant à vue d’œil. Cela impressionnait toujours les gens.

- Mais un jour la guerre éclata dans le pays le fils du maitre mon père y fut envoyer. J’avais alors 18 ans. On m’obligea à aller avec lui pour le soigner lui et son bataillon. La guerre dura quelques années et elle fut terrible. Mais ce fut une aubaine pour ma part. J’ai perdu la trace du fils du maitre et de son bataillon lors d’une bataille très sanglante. Sur ma route pour la liberté j’ai soigné autant de soldat que j’ai pu quelque furent leur camp. Mais lors d’une cohue j’ai pris un coup d’épée dans le visage. D’où cette magnifique cicatrice et mon œil devenu rouge n’y voit plus grand-chose. Je suis resté inconscient un sacré moment. Quand je me suis réveiller ma blessure c’était refermé mais j’avais un mal de crâne insupportable. C’est là que je me suis dit qu’il était tant que je parte. Et comme la guerre avait éloigner les soldats des frontières je n’ai eu aucun mal à fuir mon pays. J’ai fait un long voyage durant lequel j’ai appris d’autre médecine ce qui m’a permis d’économiser mon corps et d’éviter d’avoir de nouvelle cicatrice quand ce n’était pas nécessaire. C’est là que je suis arrivé à Sinastra pour la prière fois. Je suis arrivé par bateaux. Je suis resté dans la cité un moment avant d’avoir envie d’aller explorer ce nouveau pays et ses méthodes de guérison. Et après un an j’ai eu envie de revenir pour m’y installer. Peut-être même définitivement.

Volcome soupira d’aise. Son récit était terminé. L’air était agréable tout comme la compagnie. Il espérait que la jeune femme ressente la même chose. Et peut-être s’ouvrirait-elle un peu plus après avoir entendu cette longue aventure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un retour inattendut   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un retour inattendut
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sinastra :: Les Portes de Sinastra :: Présentation des membres-
Sauter vers: