Le vent change en Sinastra... serez-vous capable d'y faire face ?
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un nouveau départ lupin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Donovan Draconile



Titre :
Race : Humain avec des pouvoirs magiques
Age : 20

Masculin

Marié(e) à : : -
Emploi : -
Messages : 5


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
0/0  (0/0)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
0/0  (0/0)
Intelligence / Intuition (Int):
0/0  (0/0)

MessageSujet: Un nouveau départ lupin   Mer 18 Oct 2017 - 0:25

Donovan admirait son nouveau compagnon, un petit louveteau noir aux yeux rouges. Je dois lui trouver un nom, Fenrir? non trop connu un nom qui inspire ce qu'il est. Donovan se rappela d'un mot qui était dans livre qu'il avait lu dans sa jeunesse qui parlait de feu et de loups. Ce mot était plutôt un nom, celui du héros d'une vieille croyance que le grand père des héros avait raconté aux personnages principaux. Bien sur tout ceci était fictif pour lui mais le nom lui était resté en tête. Je vais l'appeler Eldurulfur, vérifions si il aime ce nom
Donovan baissa les yeux vers son nouveau compagnon, sourit "Eldurulfur, ça te va comme nom?"
Le louveteau le regarda et sembla heureux de son nom. Alors Donovan voulu le caresser mais à peine il avait approcher sa main que le louveteau montra les dents. Je ne devrais pas risquer de me faire mordre Alors il commença à regarder autour de lui s'il pouvait trouver un bâton. Lorsqu'il était enfant il aimait jouer avec les chiens du quartiers, il jouait au bâton, il n'y a pas de raison que Eldurulfur n'aime pas ce jeu. Il vit et attrapa un bâton avec sa main droite et l'agita devant la tête du louveteau. Le chien remarqua l'objet et voulu l'attraper. "Va chercher" dit Donovan en lançant le bâton. Aussitôt l'animal couru chercher le morceau de bois.
Pendant ce temps Donovan décida de plier les genoux afin de faire circuler le sang dans ses membres inférieurs car la présence du chien lui avait donné des fourmis dans les jambes. Son animal revint avec le bâton et le déposa à la distance d'un bras de Donovan avant de s'asseoir gentiment à un mètre du bâton. Donovan lança donc à nouveau le bâton et le loup parti le chercher. Ils continuèrent à jouer pendant un moment et à chaque fois qu'ils jouaient,le louveteau rapprochait le bâton de Donovan et s'approchait lui-même du bâton. Il jouèrent plusieurs heures avant que Eldurulfur décida de poser le bâton dans la main de Donovan qui lui caressa le haut du crane pour le remercier.

Une fois lassé de jouer, Donovan se leva et se dirigea vers le grand mur qu'il avait vu ou plutôt vers les deux portes. Il n'avait pas fait 10 mètres qu'il ne trouvait plus son petit animal de compagnie.
Il a dû disparaître, après tout on ne se connaissait que depuis ce matin, je ne sais pas encore quand il réapparaitra mais j'attends son apparition avec impatience. Donovan continua alors sa route seul vers les deux portes.
Le soleil était presque couché quand il arriva au pied des portes. Se retrouvant seul, il décida de crier vers le haut des portes et du murs:

" EXCUSEZ MOI, EST-CE QU'IL Y A QUELQU'UN?"
A peine avait-il fini sa question qu'il senti quelque chose lui tirer le bas de sa robe de mage il regarda donc ce qui tentait d'attirer son attention et il trouva à ses pieds son louveteau qui était réapparu, Eldurulfur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yorwan

avatar

Titre : Chasseur solitaire
Race : Homme-fauve
Age : 26

Masculin

Marié(e) à : : -

Rôle : ____
- Administrateur
Emploi : ____
- Rédac' Chef du Journal

Messages : 2706

Compétences : ____
*Pistage (Int) Niv-5
*Camouflage (Int) Niv-1
*Acrobaties (Dex) Niv-4


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
35/100  (35/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
20/100  (20/100)
Intelligence / Intuition (Int):
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Un nouveau départ lupin   Mer 18 Oct 2017 - 19:04

La nuit avait été longue. Très longue.
Il faut dire que le défi était de taille et il en était bien conscient.


***


Cela faisait maintenant plusieurs mois qu'il avait repéré sa trace. D'abord fugace, presque invisible, elle se mêlait à celle des autres animaux de la forêt, disparaissait parfois au milieu d'une sente ou près d'un ruisseau, pour mieux réapparaitre, de manière totalement aléatoire, à des lieues de là. Tantôt subtile et hésitante, elle se faisait par moment forte et reconnaissable pour mieux se faire oublier au bout de quelque secondes.

C'est au cours de ses nombreuses chasses estivales qu'il avait commencé à ressentir, plus qu'à la voir, cette présence. Une présence ténue mais puissante, qui semblait revenir sur chacun de ses terrains de chasse favoris. Il avait d'abord cru à une illusion, due à l'euphorie de la traque et au contentement d'un ventre plein après une journée de course. Mais il avait dû se rendre à l'évidence. Son instinct ne l'avait jamais trompé. Il y avait bien quelque chose.
La traque avait alors commencée. Des jours et des nuits durant, pendant des heures et des heures, il avait reniflé, humé, écouté, tourné en rond, fait des tours et des détours dans la forêt, à l’affut du moindre signe. Pendant des semaines, il avait remonté des pistes, morceaux de chemins olfactifs jusqu'à se retrouver à tourner en rond. Changeant de tactique, il avait alors recommencé à arpenter les bois touffus, notant mentalement tous les lieux où il trouvait trace de cette présence, tous les bosquets, tous les arbres, les ruisseaux et les terriers... Jusqu'à ce qu'enfin s'esquisse un schéma, un semblant de logique. Ragaillardi par sa découverte, il s'était alors mis au travail, remontant, petit à petit, pas à pas, le labyrinthe de traces. Couché dans les fougères, accroupi sur une branche ou caché sous un talus, il avait senti, jour après jour, cette présence de plus en plus forte.

Il avait atteint son but trois jours plus tôt, par une nuit de pleine lune. Tapi dans le sous-bois, à quelques pas d'une source claire, au fin fond de la forêt, il l'avait vu.
Grand et gracieux, les muscles roulant sous sa robe brune tachetée, son cou élancé tendu vers les cieux tandis qu'il écoutait les bruits de la nuits, sa ramure lui faisant comme une aura majestueuse sous l'éclat de la lune, il avait tous les atours d'un Seigneur. D'un roi même.
Cette nuit là, incapable de bondir sur sa proie, ni même de faire le moindre geste, il resta là de longues heures à contempler, subjugué, le Roi de la Forêt, jusqu'à ce que les premières lueurs de l'aube ne viennent rompre le charme. Silencieusement, il bougea une main, se coula hors du tapis de feuilles qui le recouvrait et releva la tête. C'est alors que leurs regards se croisèrent. Deux yeux bruns en amande, deux yeux jaunes à la pupille fendue. Il sembla s'écouler de longues secondes jusqu'à ce que le grand cerf rompe le contact. Il inclina alors la tête sans cesser de le regarder et, dans un bond, disparut dans les fougères, laissant l'homme-fauve derrière lui. Il s'était alors relevé, avait frotté la poussière et les feuilles de son pantalon et s'en était retourné sans mot dire jusqu'à sa grotte où il avait dormi d'une traite jusqu'au matin suivant.

À son réveil, un large sourire étirait ses babines. La traque pouvait recommencer. Et cette fois, elle ne serait pas à sens unique. Car il savait. Il avait vu dans le regard du majestueux animal que celui-ci le reconnaissait comme un ennemi, un adversaire digne de ce nom.
Son sourire s'étira encore plus et il fit jouer ses muscles avec plaisir. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas éprouvé pareille excitation avant une chasse. Histoire de se mettre en forme, il sprinta jusqu'à la ville, alla boire un grand bol de lait à la Taverne, prit un bain dans la rivière puis s'étendit pour une longue sieste à l'ombre d'un marronnier au feuillage clairsemé. Lorsqu'il ouvrit les yeux, il était prêt. S'élançant parmi les ombres du soleil couchant, il fila vers la forêt.


***


La nuit avait été longue. Très longue.
Mais il s'était sentit vivant. Bien plus vivant que d'habitude.

Il passa la langue sur son avant-bras ensanglanté et continua à boitiller sur le Sentier des Forestiers. Le soleil tombait et il arrivait à peine en vue de la ville lorsqu'un cri vint heurter ses oreilles. Il fronça les sourcils. Après une telle nuit, il ne rêvait que d'un bon lait chaud avant d'aller se rouler en boule devant une cheminée en pansant ses plaies et il n’appréciait guère qu'un olibrius trouble le calme de cette soirée à grands renforts de cris. Il s'approcha et, au détour d'un virage, alors que se dévoilaient enfin les majestueuses portes blanches de Sinastra, il découvrit un jeune homme de taille moyenne, aux cheveux noirs, escorté d'un jeune chiot. C'était lui qui s'égosillait à la porte.

Yorwan s'approcha en clopinant, passa devant le jeune homme, remarquant au passage que ce qu'il avait pris pour un chiot était un louveteau, et poussa les lourdes portes de bois blanc qui s'ouvrirent sans un bruit.


- Pas la peine de rester là à t'égosiller, mon gars, Lança-t-il d'une voix éraillée. Milo et Jozevitch doivent encore être en train d'enquiller des godets avant leur service du soir.

Il marqua une pause, le temps d'essuyer, d'un revers de main, le filet de sang qui lui dégoulinait de la nuque, puis se retourna vers l'inconnu à la porte.

- Alors ?! Tu entres ou tu comptes rester planté là toute la nuit ?

__________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donovan Draconile



Titre :
Race : Humain avec des pouvoirs magiques
Age : 20

Masculin

Marié(e) à : : -
Emploi : -
Messages : 5


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
0/0  (0/0)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
0/0  (0/0)
Intelligence / Intuition (Int):
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un nouveau départ lupin   Mer 18 Oct 2017 - 19:45

Donovan était incapable de savoir combien de temps il était resté près de ces portes, au bout de ce qui lui parut 20 minutes il hurla à nouveau
"OHE! IL Y A QUELQU'UN ICI?"
Aucune réponse ne lui revint mais il remarqua un détail bouger à l'extrême droite de son champ de vision, ce détail ressemblait à une silhouette.
Oh non, il ne manquait plus que ça, que je me fasse attaquer aux portes d'une cité
Mais contrairement à ce qui pensait, la silhouette s'approchait en claudicant, à mesure qu'il s'approchait, Donovan remarquait que cette silhouette était un homme Fauve, il avait lu un paragraphe sur cette race dans un des livres qu'il lisait étant jeune.  L'homme-fauve semblait blessé.  Il s'approchait de Donovan et ne semblait ni agressif ni même vraiment le remarquer.
Il passa devant Donovan et son compère lupin.
Il m'ignore ou quoi?
Mais le nouveau venu poussa les portes, tourna la tête vers le mage pour lui indiquer que les gardes étaient sûrement absents et qu'il ne fallait pas crier pour ça. Il essuya sa nuque, Donovan remarqua qu'elle était ensanglantée aussi et l'inconnu tourna sa tête vers Donovan pour lui demander s'il comptait rester aux portes ou s'il voulait entrer.
Bien sur qu'il voulait rentrer, il regarda Eldurulfur, il avait disparu.
Alors Donovan remit sa robe de sorcier et avança.

" Je vais choisir d'entrer, je vous remercie"
Il commença alors à suivre l'homme-fauve à travers l'entrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yorwan

avatar

Titre : Chasseur solitaire
Race : Homme-fauve
Age : 26

Masculin

Marié(e) à : : -

Rôle : ____
- Administrateur
Emploi : ____
- Rédac' Chef du Journal

Messages : 2706

Compétences : ____
*Pistage (Int) Niv-5
*Camouflage (Int) Niv-1
*Acrobaties (Dex) Niv-4


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
35/100  (35/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
20/100  (20/100)
Intelligence / Intuition (Int):
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Un nouveau départ lupin   Hier à 18:53

Il se dirigea vers l'imposante fontaine qui trônait au centre de la Grand Place tout en jetant un regard en coin au jeune inconnu. Celui-ci sembla hésiter un moment, jeta un regard en arrière puis finit par entrer. Yorwan sourit. Sinastra faisait toujours cet effet là aux nouveaux arrivants.

Avec ses grandes portes de bois clair ouvrant sur une large place principale pavée de blanc, sa fontaine majestueuse sur le margelle de laquelle jouent une multitude de gamins, ses enfilades de rues, avenues et ruelles rayonnant autour de la grand place, la première vision qui s'offrait aux visiteurs avait de quoi couper le souffle.
L'homme-fauve se rappelait d'ailleurs très bien la première fois qu'il avait aperçu les hauts murs blancs de la Cité. À l'époque, malgré son état de faiblesse et sa haine du monde entier, il avait ressentit comme une vague d'espoir. L'espoir fou que cette ville serait différente des autres. Et c'était vrai.
Tout, de son château à son arène, de ses jardins fleuris à sa forge, de son académie à ses ruelles mal famées, tout à Sinastra respirait la liberté. La liberté d'être qui l'on voulait. La liberté d'assumer son passé ou de le renier. La liberté de se forger un avenir.

Il plongea les mains dans l'eau trouble de la fontaine et s'aspergea le visage avant d'y enfoncer ses avant-bras jusqu'aux coudes. Il resta là quelques secondes à regarder son sang se mêler aux volutes noirâtres qui avaient, depuis plusieurs mois, remplacés les eaux claires de la fontaine. Enfin, il se redressa, passa ses mains mouillées dans sa crinière emmêlée et s'ébroua, faisant voler autour de lui une multitude de gouttelettes. Les enfants qui se tenaient à distance de l'homme-fauve éclatèrent de rires clairs lorsqu'ils furent éclaboussés. Yorwan leur dédia un de ses fameux sourires, de ceux qui dévoilaient ses crocs imposants. Les gamins s'égayèrent en hurlant.

Essuyant ses mains sur son pantalon tâché, il se tourna vers l'inconnu. Le louveteau qui le suivait quelques minutes plus tôt semblait avoir disparu.
Yorwan se demanda un instant si le jeune homme savait où il était.


- Sinastra. Lâcha-t-il. C'est le nom d'cette ville. Mais on l'appelle aussi "la Cité Blanche". Pas besoin de t'expliquer pourquoi ? Ajouta-t-il avec un sourire ironique.

__________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donovan Draconile



Titre :
Race : Humain avec des pouvoirs magiques
Age : 20

Masculin

Marié(e) à : : -
Emploi : -
Messages : 5


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
0/0  (0/0)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
0/0  (0/0)
Intelligence / Intuition (Int):
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un nouveau départ lupin   Hier à 19:04

A peine était-il entré que ses yeux brillaient, la cité était magnifique, entre le sol de la place qui était éclatant, les murs tout était tout simplement somptueux. Rien à voir avec le village d'où il venait, là bas les route pavées c'était le luxe. Ici le sol était aussi confortable à regarder qu'a marcher dessus. Il n'en croyait pas ses yeux et ne put s'empêcher d'imaginer la réaction de son père s'il avait vu une telle cité. Des sentiments de tristesses, commencèrent à monter mais Donovan les stoppa et se demanda ce que penserait Eldurulfur lorsqu'il apparaitrait.
Donovan ne put s'empêcher de regarder tout ce qui l'entourait, les gens qui marchaient étaient tous plus ou moins de races différentes, les échoppes qu'il voyait semblaient toutes très attrayantes, les gens souriants et les enfants bruyants, mais pas le même bruyant qu'il avait l'habitude d'entendre. C'était sûrement la joie de retrouver la civilisation mais tout lui paraissait merveilleux.
Pendant qu'il admirait la cité, l'Homme-Fauve avait utilisé la fontaine à bon escient, et avait fait peur aux enfants avec ses dents. Cet inconnu se tourna pour lui donner le nom de la cité; Sinastra, il ajouta un trait d'humour, il avait l'air sympathique aux yeux du jeune mage.

" Oui, merci pour la porte. Quel malpoli! Je ne me suis même pas présenté, je m'appelle Donovan Draconile. Enchanté."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau départ lupin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau départ lupin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sinastra :: Les Portes de Sinastra :: Présentation des membres-
Sauter vers: