Le vent change en Sinastra... serez-vous capable d'y faire face ?
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Fiches de Personnages (Obligatoire)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Djidane

avatar

Titre : Le voleur d'âmes
Race : Démon
Âme Chaotique
Age : 37

Masculin

Marié(e) à : : -
Emploi : Administrateur
Messages : 1018

Compétences : _
*Cp1 : Invocation démoniaque Niv.3 (petit 10 min) +5
*Cp2 : Invocation des Ames Niv.0 (2 minutes) + 3
*Cp3 : Manipulation Mentale Niv. 1 (Confusion - 1 minute)+5


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
50/100  (50/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
25/100  (25/100)
Intelligence / Intuition (Int):
0/0  (0/0)

MessageSujet: Les Fiches de Personnages (Obligatoire)   Lun 17 Mai 2010 - 21:25

Les Fiches de Personnages




Afin d'aider les nouveaux à créer et cerner les personnages, nous instaurons aujourd'hui des feuilles de personnage, obligatoire à remplir. Cela permettra également d'aider nos membres à mieux connaitre les autres personnages du forum.


Afin que les choses soit bien faites, nous vous demandons de remplir ces fiches de personnage de manière correcte !! En respectant les indications données ! Pour les nouveaux membres, vous devez avoir remplit votre fiche de personnage si vous souhaitez poster sur le forum en dehors des présentations. Vous avez donc le temps de la remplir, jusqu'à la fin de votre présentation.

Dernière précision. La fiche de personnage concerne donc bien votre personnage, et non vous-même !


____________________________________________________________



La Fiche de Personnage :




  • Nom/Prénom :
  • Age :
  • Race :
    (avec description sauf race connue comme elfe, vampire, nain etc...)
  • Description physique:
    (Minimum : 5 lignes / Maximum : 15 lignes)
  • Description du caractère :
    (Minimum : 5 lignes / Maximum : 15 lignes)
  • Histoire du personnage :
    (En résumé. Pour les histoires détaillées, voir le topic des biographies.
    Minimum : 10 lignes / Maximum : 40 lignes.)








Voici le code de la fiche de personnage, vous n'avez plus qu'à en faire un copier/coller :



Code:

[size=15][list]
[*]Nom/Prénom :

[*]Age :

[*]Race :

[*]Description physique:

[*]Description du caractère :

[*]Histoire du personnage :
[/list][/size]

__________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Djidane le Mar 17 Aoû 2010 - 21:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djidane

avatar

Titre : Le voleur d'âmes
Race : Démon
Âme Chaotique
Age : 37

Masculin

Marié(e) à : : -
Emploi : Administrateur
Messages : 1018

Compétences : _
*Cp1 : Invocation démoniaque Niv.3 (petit 10 min) +5
*Cp2 : Invocation des Ames Niv.0 (2 minutes) + 3
*Cp3 : Manipulation Mentale Niv. 1 (Confusion - 1 minute)+5


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
50/100  (50/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
25/100  (25/100)
Intelligence / Intuition (Int):
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les Fiches de Personnages (Obligatoire)   Lun 17 Mai 2010 - 21:50


  • Nom/Prénom : Djidane

  • Age : 30 ans (en comptant selon l'âge humain).

  • Race : Démon de type "Ame Chaotique"
    Les Ames Chaotique sont des démons sous enveloppe charnelle, possédant en eux un second démon définit comme un esprit ou une conscience.


  • Description physique:
    Djidane est un "homme" de grande taille. Bonne musculature due à ses nombreux entrainements et aventures. Ses yeux sont d'un naturel gris assez brillant et lumineux. Mais ils peuvent changer de couleur selon l'humeur et les sentiments du moment. Ils palissent lors de déception, deviennent pourpre lors de colères et noirs lorsqu'il entre en fureur. Ses cheveux sont noirs et généralement décoiffé. Il porte toujours des vêtements noirs, la plupart du temps chemise noire, pantalon en cuir noir et botte noir. Il possède comme accessoire des brassards, dans lesquels il cache parfois ses poisons dans les fines ouvertures prévu à cet effet.

  • Description du caractère :
    La seule chose qui l'intéresse, est le pouvoir et la force. Il est têtu et très impulsif. Mais il est encore plus colérique. Il est incapable d'aimer, à l'exception d'une seule personne, sa femme. Sinon, c'est une personne très possessive. Comme la majorité des démons, tout doit lui appartenir. Et une fois que c'est à lui, gare à ceux qui tente d'y mettre la main dessus. Il possède un égo sur-dimensionné et ne manque pas d'assurance. Il aime aspirer la crainte et profite de ses avantages en force et pouvoir pour obtenir ce qu'il désir. Si il ne peut obtenir ce qu'il souhaite, il n'hésite pas à utiliser la manière forte. Il a un gout prononcé pour le sang et la torture. Et surtout, ne pensez pas que vous puissiez espérer avoir de la pitié de sa part. Ce serait sans doute votre plus grosse erreur.

  • Histoire du personnage :
    Djidane est l'enfant du Père de sa race. Son sang, sa chaire, son esprit et son âme sont aussi partagés avec la race appelée les Ames Soeurs. La race opposées aux Ames Chaotiques. Les Ames Soeurs étant des élus envoyé pour faire les biens et guider les gens sur le chemin de l'amour, de la générosité et de la bonté. Par avidité de vengeance, le père de Djidane avait conclu un pacte avec La Mort afin d'annoncer une prophétie comme quoi Djidane sera l'arme qui éliminerait la race des Ames Soeur afin d'assouvir sa vengeance. Ce fut ce qui se produit, bien que Djidane décida d'en laisser certains en vie, une fois qu'il eut apprit la véritable nature de sa mère.

    Mais même en détruisant la race ennemi de son père, leur race resta maudite et condamnée à subir, à chaque pleine lune, une transformation démoniaque. Depuis lors, cette nuit là est définie comme leur nuit de chasse. Par la suite, il eut écho d'une prophétie disant qu'un héros viendrait pour le tuer, car il était dit que Djidane était l'envoyé de La Mort pour détruire le monde, ce qui n'est autre que la vérité. Mais le démon s'occupa à tuer chaque enfant né cette année-là dans le village indiqué par la prophétie afin de protéger ses arrière.

    Plus tard, il fut trahit par son peuple, jaloux de l'importance qu'il avait prit, des faveurs que La Mort lui adressait et de la liberté dont il jouissait. Pour le protéger, La Faucheuse décida de simuler sa mort en le séparant de Kusko, son démon intérieur, et de retirer l'âme de Djidane de son corps afin d'enfermer ses deux esprits dans des objets sacrés et scellé. Des années passèrent avant que son âme soit libérée grâce à une vampire. Ce jour là, Djidane fit son retour en ce monde à Sinastra, où il décida bientôt d'en faire son royaume...


__________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yelinda

avatar

Titre : Dame de la Nuit
Race : Vampire
Age : 28

Féminin

Marié(e) à : : -
Rôle : ____
- Membre honoraire
Emploi : ____
Messages : 427

Compétences : ____
*Cp1 : Hyper sensibilité Niv.0 (Odorat Faible - 15 mètres)+7pts
*Cp2 : Hyper vélocité Niv.0 ( sur 10 mètres)+7pts
*Cp3 : Régénération Niv.0 (Blessures superficielle)+7pts


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
30/100  (30/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
25/100  (25/100)
Intelligence / Intuition (Int):
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les Fiches de Personnages (Obligatoire)   Lun 17 Mai 2010 - 23:15



  • Nom :
    Son prénom actuel est Yelinda, mais elle a eu bien des noms durant ses quelques siècles de vie. (Nom d’origine : Eva, Duchesse de Salivrena)

  • Age : 521 ans… (20 ans d'apparence)

  • Race : Vampire

  • Description Physique :

    Yelinda est d’une beauté irréelle, propre à tous les vampires en général. La belle Yelinda fait tourner tous les regards sur son passage. Une longue crinière brune cascade avec légèreté sur son corps aux formes parfaitement proportionnées. La plupart du temps lorsqu’elle est à l’Hôtel, elle les attache dans une coiffure sublime et gracieuse dévoilant un long cou de cygne. Ses iris dorés brillent d’une lueur espiègle et charmeuse, contrastant fortement avec la blancheur de sa peau d’albâtre et ajoutant à sa beauté surnaturelle. Son petit nez aquilin planté au milieu d'un beau visage ovale d'une surprenante pâleur, lui donne parfois un air malicieux.
    La Dame de la Nuit n’est pas très grande de par sa taille (elle ne dépasse pas le mètre soixante …), mais elle est imposante de par son charisme. Du haut de ses fines jambes idéalement galbée, elle fait preuve d’une démarche toujours élégante et gracieuse. Pour faire plus simple, elle est, en général, le fruit de toutes les convoitises et les jalousies…


  • Description du caractère :

    Yelinda fait partie de ses femmes qui ont tout vu et tout connu, et que plus rien n’étonne encore dans ce monde. Sa longévité lui a permit d’atteindre un taux d’érudition que bien peu d’êtres vivants peuvent se vanter acquérir le long d’une vie.
    La belle possède un caractère bien trempé qui lui a permit de se fondre dans n’importe quel milieu social, notamment dans celui de la noblesse. Impulsive et souvent colérique, elle sait cependant ce montrer juste et loyale quand il le faut.
    Vous auriez pourtant bien tort de vous fier à elle. Cette femme est dotée d’un esprit calculateur et manipulateur qu’elle met à profit par son charme inégalable. Elle ne fait une chose que si c’est dans son intérêt personnel. Si vous lui demandez un service et qu’elle accepte, ce n’est pas par bon cœur… il y a fort à parier que ça lui rapporte quelque chose.
    La grande passion de cette belle brune indépendante, c’est l’argent, et bien-sûr… les hommes. Il n’y a pas plus charmeuse et libertine qu’elle. L’Hôtel des Délices qu’elle à installé à Sinastra témoigne bien du genre de femme qu’elle est. L’amour n’existe pas dans son vocabulaire, il n’y a que le mot passion qui résonne dans ses oreilles. L’homme est un moyen délicieux d’assouvir ses pulsions, parfois des plus meurtrières. Elle les utilise comme elle le désir, et boit leur sang une fois qu’elle est lasse de les voir. Ensuite, ses fidèles Compagnes s’occupe des cadavres et les font disparaître, assurant ainsi à la brune vampiresse, une couverture infaillible auprès du beau monde.


  • Histoire du personnage :

    La belle Eva, premier nom de Yelinda, est issue d’une riche famille des contrées chaudes du sud. A l’époque, comme cela se faisait souvent dans les familles aristocratiques, les jeunes filles étaient vendues au plus offrant pour se marier. La jeune femme de 20 ans, alors encore innocente et pure, n’échappa pas à cette tradition ridicule. C’est à un grand et bel homme de deux fois son aînée qu’elle fut donnée en fiançailles. Le soit disant respectable Duc, Adam de Salivrena. Il avait le regard noir et faisait peur à la plupart des gens car il était étrange… Il ne sortait de son château que la nuit, ne mangeait pour ainsi dire jamais rien et semblait hautain envers ses pairs. Mais il était riche… et c’était là tout ce qui comptait pour les parents d’Eva. Le soir de leurs noces, alors qu’elle ne l’avait jamais réellement vu, il l’enleva et partit en voyage. C’est durant ce périple qu’il montra sa nature vampirique à sa jeune et déja impulsive petite femme. Il en fit sa compagne. La transforma et lui apprit tout ce qu’il savait. Ensemble, ils décimaient parfois des villages entiers, se délectant du sang de leurs victimes après avoir sadiquement joué avec. C’était la grande vie… la vie de tout les excès. Et Dieu sait à quel point la belle vampiresse aimait cette vie.

    Mais au bout d’un siècle de vie commune, Adam devint un époux volage. Il ne pouvait se contenter d’une seule femme. Aussi, le soir ou il lui dit qu’il allait se choisir une seconde épouse (ce qui, là aussi, était assez courant), la belle entra dans une colère noire. Après toutes ses années d’entraînement au combat, à l’escrime, à l’équitation, mais aussi à l’étude… Voila que le bel Adam délaissait sa compagne au profit d’une autre. Cependant, l’élève avait de loin eut le temps de dépasser le maître. C’est ainsi qu’elle se débarrassa de son époux, le tuant d’un pieux dans le cœur au moment ou il ne s’y attendait pas. Puis elle disparue, ni plus ni moins…Voyageant dans des contrées lointaines ou personne ne la connaissait.

    Les premières années furent des années de pauvreté, difficiles. Mais le charisme et la ruse eurent raison de sa condition de vie. Peu à peu, elle réussit à pénétrer des cercles de plus en plus aisés. Elle s’improvisa en tenancière de bordel pour commencer, s’entourant peu à peu d’humaines splendides qu’elle mettait dans la confidence sur sa vrai nature, et qui répondaient à toutes ses suppliques en échange de leurs protection. Les Compagnes étaient nées… Au fil des siècles, la sublime vampire, devenue alors Dame Yelinda, s'était fait un nom en écumant les villes. Elle s’y installait quelques décénies, parfois moins. Y instaurait une maison de charme qu’elle dirigeait d’une main de fer. Tous la respectaient et l’admiraient bien qu’à la vérité, elle ne restait qu’une simple tenancière de lupanars pour gens riches…et surtout, elle était une meurtrière invétérée !

    Mais ça… personne n’est sensé le savoir…alors chut.


__________________________________________
L'amour et la mort ne sont qu'un jeu... non?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Yelinda le Mar 18 Mai 2010 - 18:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yorwan

avatar

Titre : Chasseur solitaire
Race : Homme-fauve
Age : 26

Masculin

Marié(e) à : : -

Rôle : ____
- Administrateur
Emploi : ____
- Rédac' Chef du Journal

Messages : 2746

Compétences : ____
*Pistage (Int) Niv-5
*Camouflage (Int) Niv-1
*Acrobaties (Dex) Niv-4


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
35/100  (35/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
20/100  (20/100)
Intelligence / Intuition (Int):
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Les Fiches de Personnages (Obligatoire)   Mar 18 Mai 2010 - 1:37


  • Nom/Prénom : Yorwan

  • Age : 19 ans

  • Race : Homme-fauve
    Il ressemblerait à un croisement entre un homme et un fauve : des hommes portant des caractéristiques félines (crocs, crinière, poils, queue, yeux, instinct, sens... )


  • Description physique:
    Yorwan est plutôt petit comparé à tout autre homme de son âge : Il ne fait qu'1m50 environ. Par contre, il est plutôt costaud, comme le montrent ses muscles saillants, formés par des années de chasses et de combats. Sa peau foncée, presque marron, est celle de quelqu'un qui passe sa vie dehors et comme il ne porte, pour ainsi dire, presque pas de vêtements, cela se voit encore plus. En tant qu'homme-fauve, il est très poilu, surtout au niveau des membres et ses cheveux roux, descendant jusqu'aux genoux, tient plus de la crinière toujours en bataille. La queue de lion qui orne le bas de son dos lui procure un excellent équilibre. (bien que parfois il oublie de la cacher de parties de chasses) Il a des yeux jaunes verts, comme les félins, qui lui procurent une excellente vision nocturne et des crocs blancs et brillants qui effrayeraient n'importe quel enfant. Des griffes rétractiles remplacent ses ongles de mains et de pieds et il sait en faire bon usage.
    En bon, sauvageon, il ne porte généralement qu'un pantalon, plus ou moins blanc, ornée d'une large ceinture de tissus. Parfois, lorsqu'il s'y sent obligé, il y ajoute une chemise blanche mais personne ne pourra jamais le forcer à porter des chaussures.


  • Description du caractère :
    Comme le montre son apparence, Yorwan peut se montrer très sauvage, n'hésitant pas à monter les crocs, sortir les griffes et feuler s'il est contrarier. En fait, il ne vaut mieux pas trop l'embêter lorsque l'on ne fait pas partie de son cercle de connaissance.
    Les Hommes-fauves ne sont pas des gens civilisés et, même s'il a eut une éducation (il sait lire, écrire, compter et connait un minimum l'Histoire et la politesse), il est difficile d'effacer plus de 12 années passées parmi des barbares. Il a donc un peu de mal avec les bonnes manières et les règles de la vie en société. Cependant, il apprend vite et, quand quelque chose l'intéresse, il sait se montrer aussi curieux qu'un jeune chat.
    La vie a Sinastra ayant développé son coté affectif et sociale, il apparait, pour ceux qui le connaissent comme quelqu'un de jovial, aimant s'amuser, un peu susceptible mais sachant se contenir. Il a un coté un peu brut et n'a aucun tact mais par contre un sens su devoir et du respect assez élevé. Il est quelqu'un sur qui on peut compter, un combattant et un chasseur hors paire.

  • Histoire du personnage :
    Lorsque le premier homme fauve était né, on ne sait trop comment, toute la création avait hurlé. Et puis, comme un bébé, de quelque espèce qu'il soit n'est pas dangereux, elle s'était tue, se contentant de regarder les dieux d'une étrange façon.

    On a pas idée de créer des créatures pareilles !!!

    Et puis, on ne sait trop comment, non plus, (ou peut-être a t-on préféré l'oublier), ils vinrent à se reproduire. De 1 ils passèrent à 3, puis 10, 50, 100, ... et alors la création se remit à hurler. Mais c'était trop tard, le peuple des hommes-fauves était né, et elle devrait s'y faire.

    Mais bientôt, ces êtres étranges, en vinrent à s développer. Ils s'approchèrent des zones habitées (par les humains), ou, au contraire, de celles qui semblait vierges (les terres des grands félins). Et ce fut la catastrophe, pour eux.

    -Vous n'êtes pas des hommes !!! crièrent les humains

    -GrrrrrrrrrroooooOArrrrrrrrrrrr !!! hurlèrent les félins ("Vous n'êtes pas des fauves" pour la traduction)

    Et ils furent chassés. Où qu'ils aillent. Et aujourd'hui encore, c'est la même chose. Pire, même ! Car après avoir été chassés pour leur peau, si étrange, mélange de derme humain et de fourrure animale, ils se réfugièrent dans une jungle hostile, très hostile, où ils perdirent beaucoup des leurs. Là, à l'écart de toute civilisation, eux qui avaient autrefois évolué comme des hommes, régressèrent jusqu'à devenir, pour certains, pire que des animaux. Mais les animaux ne possèdent que l'instinct, et eux, ils possèdent la haine. Une haine profonde, féroce et hostile !!!

    C'est dans cette haine des humains que Yorwan, douzième enfant (et cinquième, si on comptait les vivants) de Yagloarg, chef du clan des hommes-tigres, fut élevé. Et il se contenta des paroles de son père jusqu'à ce que celui-ci meure dans d'atroces souffrances, battu par un rival au titre de chef qui, afin de s'assurer une victoire totale dévora le coeur de de sa mère, encore chaud. Les enfants, furent laissés livrés à eux même.Et tandis que l'aîné préparait sa future revanche, Yorwan, le plus jeune, se contentait de survivre.

    Alors âgé de 6 ans il rencontra le vieux sage Winraël, ancien parmi les anciens. Et, des années durant, il écouta les paroles du vieux sages. Elles parlaient de civilisation, de la différence entre les hommes et les animaux...Et Yorwan, 6ans plus tard, en vint à la conclusion que leur vie devait être meilleur que cela. Il alla trouver son frère aîné, alors devenu chef du clan (pour une courte période, hélas ?!) qui l'envoya balader 5 mètres plus loin, 5 raies sanguinolentes barrant son torse.

    A force de s'énerver contre ce chef, le jeune homme-fauve fut banni de son clan, et aucun autre n'accepta d'accueillir un banni, un "différent", un penseur.

    -Homme fauve, chasseur, carnivore, ...pas humain !!!

    Voila qui résumait bien la situation : pas humain parce que trop animal, mais pas animal, parce que trop humain. Qu'était-il donc ? Où pouvait-il vivre ?

    Aujourd'hui, Yorwan avait près de 19 ans de solitude derrière lui. 19 années passées à se faire rejeter de partout. Il s'était présenté à Sinastra blessé, affamé, assoiffé, brisé, ... même plus en état de chasser, juste assez éveillé pour avancer, encore...et encore...
    Jusqu'à ce qu'il les voit... Les portes d'une cité.

    Territoire d'humain ! Pas fait pour moi...pensa-t-il.

    A ce moment ils les sentit... toutes ses effluves qui montaient de la ville... elles étaient...différentes. Il n'y avait pas que des humains ! Lueur d'espoir. Peut-être étais-ce finalement un endroit pour lui. Il s'était avancé, chancelant et avait franchi les portes de la Cité. Une nouvelle chance s'ouvrait-elle à lui ?


__________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Yorwan le Lun 24 Mai 2010 - 11:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aracknur

avatar

Titre : De chair et d'acier : Guerrier
Race : Humain
Age : 23

Masculin

Marié(e) à : : -
Emploi : Garde
Messages : 554

Compétences : ____
*Combat à mains nues (CC) Niv-2
*Maîtrise Hache (CC) Niv-3
*Nage (CC) Niv-5


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
40/100  (40/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
20/100  (20/100)
Intelligence / Intuition (Int):
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Les Fiches de Personnages (Obligatoire)   Ven 21 Mai 2010 - 21:45

Code:


  • Nom/Prénom : Aracknur Toljien

  • Age :36 ans

  • Race : Humains

  • Description physique: Aracknur est un guerrier, depuis l'âge de 16 ans, il se bat. Et cela se voit sur son physique quelque peu avantageux. Il est bien formé, des muscles parfaitement bien formés. Il est grand, pèse son poids et a pour signes particuliers : des yeux d'un bleu azur magnifiques, une chevelure repeinte en violet suite à un accident magique, mais il s'en accomode bien. Il porte une barbe finement ciselé et recadrée chaque matin, ainsi qu'une moustache, le tout entourant sa bouche et courant le long de sa mâchoire. Il est souvent vêtu d'une armure et porte dans le dos, son Marteau de Guerre à deux mains, ou alors son épée (elle aussi à deux mains). Sinon, il est vêtu d'une tunique et d'un pantalon bleus en soie, aux brodures dorées. Il porte toujours à la main, sa bague, sur laquelle est sculpté son sceau personnel.

  • Description du caractère : Aracknur est jovial, Il aime la bonne chère, les beuveries entr'amis à la taverne, la danse, la musique, la chasse et la bagarre. Le combat est pour lui, le summum des amusements. Il aime s'amuser avec ses amis, faire les magasins (lorsqu'il a la bourse remplie). Il est toujours prêt à aider quiconque est dans le besoin, et défend des vertus qui pour lui sont incontournable. Il restera toujours le plus impartial possible lorsqu'il devra traiter de sujets ayant recours à la justice. Il ne laissera jamais le bon se faire ennuyer par le mauvais, et exorcisera le mauvais, si besoin, de sa lame vengeresse, ou de son marteau punisseur. Il n'hésitera cependant pas à se fâcher contre quiconque lui veut du mal et est très rancunier.

  • Histoire du personnage : Aracknur vient d'un petit village forestier dont le nom est enfoui trop profondément dans ses souvenirs pour qu'il s'en souvienne. Il a été recruté par un groupe d'aventuriers en tant que guerrier. (Une coutume de son monde, des gens partent pour échapper à la misère, et risquent leur vie pour vivre de tueries sanglantes) . Il a parcouru de nombreuses contrées et vues de nombreuses créatures ayant chacune leurs coutumes. Il a même rencontré des dragons, et en a tué 2 (Ce sont surtout ses amis aventuriers qui les ont tué pendant qu'il dormait sur son cheval, mais bon ...). Son groupe était connu dans la capitale de son pays, nommée Eauprofonde et nombreuse étaient les personnes, détenant un grand rôle, à venir leur demandé quelques services. Il a même déjoué un gigantesque complot visant à affaiblir Eauprofonde (économiquement parlant). C'est une grand réseau de malfaisant de la ville rivale qui avaient pour but de voler les richesses d'Eauprofonde pour les envoyer à Luscan (la ville rivale). Le groupe d'Aracknur a démantelé ce réseau et récupéré toutes les richesses détournées. Aracknur a connu (avec son groupe) un long moment de vie seigneuriale. [HRP : Tout ceci est véridique et est directement tiré de l'histoire d'Aracknur, mon personnage du jeu de rôle : Dungeons & dragons. /HRP]Un jour, il a traversé un portail planaire (sorte de porte interdimensionnelle) pour rejoindre un autre plan de son monde (un plan est une sorte de monde parallèle) et a atterrit ici.

__________________________________________
Fan n°1 de Ian aka Tidus...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Aracknur le Sam 21 Aoû 2010 - 18:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evanesqua

avatar

Titre : Fille de l'eau
Race : Fée
Age : 20

Féminin

Marié(e) à : : -

Emploi : ____
Journaliste

Messages : 340

Compétences : ____
*Cp1 : Elémentalise Eau Niv.0 (Ecume) +3
*Cp2 : Poudre de Fée Niv.0 (30 secondes) +3
*Cp3 : Sensibilité des âmes Niv.0 (à 10 mètres) +3


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
17/100  (17/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
29/100  (29/100)
Intelligence / Intuition (Int):
34/0  (34/0)

MessageSujet: Re: Les Fiches de Personnages (Obligatoire)   Sam 22 Mai 2010 - 17:41


  • Nom/Prénom : Evanesqua Lyona

  • Age : 17 ans mais physiquement 15 ans.

  • Race : Fée de l’eau.

  • Description physique :
    Les Fées changent beaucoup. Elle passe d’une taille normale sans aile, puis deviennent minuscule avec des ailes de libellules transparentes ou de papillons cela dépend de l’inclinaison de la Fée, et enfin, elles reprennent une taille humaine mais sont petites comparé à leur âge. Il est difficile de la décrire avec précision.
    Evanesqua est brune clair, voir blonde. Ses cheveux descendent légèrement plus bas que ses épaules et ondulent joliment. Ses yeux ont changé de couleur plusieurs fois. De plus, cette couleur change en fonction de ses humeurs. Ils sont passée du verts puis au marrons et enfin au bleus très clair lorsqu’elle est sereine, verts lorsqu’elle est énervée et dorés lorsqu’elle est dans la lune. Ses oreilles sont pointues à cause d’une malformation lors de sa deuxième transformation. La Fée a donc fini ses transformations et a actuellement l’apparence d’une petite fille de 14 ans. Grâce à sa petite stature, elle a la possibilité de se faufiler partout et est d’une extrême agilité. Elle a des ailes transparentes qui ressemblent à celle d’une libellule qui lui permettent de voler longtemps. Evanesqua peut les faire apparaître et disparaitre à sa guise. (en réalité, elle rentre sous sa peau). Elle porte souvent des robes en soie bleues ou blanches (ou bleues et blanches) qu’elle doit toujours découper pour laisser passer ses quatre ailes. Elle porte aussi des gants blancs. Evanesqua sourit souvent ce qui laisse voir ses dents très blanches.


  • Description du caractère :
    Evanesqua est de nature joyeuse et gentille. Elle est parfois colérique et se dispute souvent avec Myosotis qui ne lui rend pas la vie très facile. Elle ne supporte pas de voir ses amis en danger et fait tout son possible pour leur venir en aide. La Fée, étant extrêmement timide, rougit facilement aux moindres compliments et n’arrive plus à parler correctement. La jeune femme aime beaucoup rencontrer de nouvelle personne. Elle se rapproche facilement des gens ayant pour but de se faire beaucoup d’amis. Sa façon de penser est simple. Soit gentil et agréable, et les gens te le rendront de la meilleure des manières. Aussi, elle fait de son mieux. Même lorsqu’un individu n’a pas l’air de l’apprécier ou est triste, elle fait tout pour le faire sourire rien qu’une fois. La jeune Fée ne peut pas boire un verre d’alcool sans tomber dans l’ivresse alors elle ne boit pratiquement que de l’eau ou quelques infusion ou nectar dont elle seule à le secret. Evanesqua aime se balader et se prélasser au soleil. Elle est assez paresseuse mais peut aussi être très motivée et surexcité. Evanesqua parle beaucoup et affiche clairement son opinion. Elle peut se lancer dans un débat avec quelqu’un qui la contredit. Elle se demande souvent comment les gens peuvent la supporter.

  • Histoire du personnage :

    Evanesqua, fille d'humain paysans, vivait dans un peit village avec sa meilleurs amie Andaraniel. Elle grandir ensemble juqu'à l'âge de 9 ans. Evanesqua, pasiblement endormie, fut rêveillé par une corne puis par des bruits de sabots qui se raprochait. Elle mit la tête par la fenêtre de sa chambre et vit une chose surgire de nul part. Les villageois crièrent en sortant de leur maison en courant. Evanesqua, effrayé, appela ses parents mais ils ne vinrent pas. Elle décida alors d'aller dans leur cave secrète. Les sabot se fisait de plus en plus fort et la petite fille sentait les vibration du sol. Elle s'accroupit dans un coin, ferma les yeux et se boucha les oreilles. Elle pensa très fort à ses parents et à Andaraniel. Au bout d'un moment, le calme revint. La petite fille, tremblante, fit un grand effort pour pousser la trappe de la cave. Elle sortit en découvrant sa maison en ruine. Des tas de cadavres jonchaient sur le sol. Les yeux d'Evanesqua se renplirent de larmes. Un peu plus loin, à l'endroit où devant être se cuisine, ses parents étaient étandut raide mort. Les sanglot d'Evanesqua s'emplifièrent. Elle courat vers la maison d'Andaraniel mais ne vit rien à travers les décombre de la maison. Elle espéra de tout son coeur qu'elle avait réussi a survivre. La petite fille partit dans la forêt en espérant trouver de quoi vivre.

    Un soir, accablée, elle trouva une ville nommée Sinastra et décida d'y vivre. Peu après qu'elle soit arrivé, elle retrouva Andaraniel, vivante.




Myosotis :

Myosostis, surnommé Myo', est la fée de lumière que Yuna a offert à Evanesqua pour son anniversaire.
Mysosotis a du caractère et se dispute souvent avec Evanesqua. Elles s'entendent comme des soeurs.
Myo ne mesure pas plus de 13cm et brille tout le temps. Ses ailes sont les même que celles d'Evanesqua et elle a des petit yeux en spirale.


Dernière édition par Evanesqua le Ven 7 Mar 2014 - 13:32, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neliel

avatar

Titre : Âme Vagabonde
Race : Aladriel
Age : 22

Féminin

Marié(e) à : : -

Rôle : ____
- Administratrice
Emploi : ____
-Journaliste

Messages : 1034

Compétences : ____
*Pickpocket (Dex) Niv-3
*Acrobaties (Dex) Niv-4
*Maîtrise dague (CC) Niv-3


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
20/100  (20/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
26/100  (26/100)
Intelligence / Intuition (Int):
41/100  (41/100)

MessageSujet: Re: Les Fiches de Personnages (Obligatoire)   Sam 22 Mai 2010 - 18:00


  • Nom/Prénom : Neliel Shaolan

  • Age : 15 ans

  • Race : Aladriel

  • Description physique:

    Neliel est de taille moyenne, les yeux verts-gris et porte ses cheveux noirs longs (argentés lorsqu'elle est malade, perturbée, en proie à un sentiment qu'elle ne maîtrise pas). Le vêtement que l'on verra toujours sur elle est une grande cape grise. Terne et poussiéreuse mais étrangement intacte. Dans le sens où elle n'a jamais eu d'accroc ou besoin d'une pièce pour cacher une déchirure. Concernant le reste de ses vêtements, Neliel porte ce qu'elle trouve et ce qu'il y a de plus pratique pour voyager ou se mouvoir rapidement. Chemises en lin, pantalons souples, bottes de cuir... Toujours des couleurs passe-partout. Elle a toujours à portée de main deux dagues effilées, cachées on ne sait où.

  • Description du caractère :

    Spécialiste des colères froides et des remarques cassantes, Neliel est à l'aise avec l'ironie. Elle est également têtue comme une mule et rien ne peut l'arrêter lorsqu'elle a une idée en tête. Tout comme ceux de sa race, elle est de nature méfiante. Mais ses nombreux voyages et le fait de vivre longtemps avec d'autres races lui ont permis d'atténuer cette méfiance congénitale. Souvent dans la lune, espiègle et curieuse, Neliel est cependant rancunière et derrière un air détaché, elle écoute tout à fait ce qui se dit et réfléchit. Son indépendantisme l'a souvent poussée à jouer en solo, mais lorsque le but était trop haut pour elle, cela lui retombait sur le coin du nez.
    Capable d'apprendre toutes sortes de choses en peu de temps, à l'instar de ses semblables, Neliel est dotée d'une excellente mémoire et d'un goût prononcé pour l'apprentissage.

  • Histoire du personnage :
    Une nuit noire sans lune.
    Une après-midi radieuse.
    Elandar est né le premier, Neliel un an plus tard.
    Ils étaient aussi différents que le jour et la nuit et pourtant, sont parvenus à lier leur destin étroitement. Très étroitement. Il existe chez les Aladriels un temple interdit à ceux qui ne sont pas prêtres. Le temple de la Lune. Il renferme le joyau le plus pur, le plus fin ayant jamais existé. Il aurait appartenu à la dernière déesse présente sur Terre.
    Maintenant que tout est en place, commençons notre histoire…

    D'abord, Elandar n'est pas un Aladriel. Il fait partie d'une race inconnue et on sait juste qu'il a du sang noir et bleu dans ses veines. Il a les cheveux longs et argentés et est capable de piquer une colère soudainement.
    C'est dans cet état-là que Neliel fit sa connaissance. Il jetait des cailloux depuis le promontoire rocheux qui surplombait la vallée et le lac. Il marmonnait des paroles incompréhensibles, emprunte de colère. La petite fille eut pourtant le courage de lui demander pourquoi il était en rogne et fut surprise de l'entendre lui répondre :
    -On a refusé de me laisser entrer dans le sanctuaire ! Je voulais voir le joyau ! Rien que le voir ! Je pensais qu'en priant la déesse, je pourrais retrouver mes parents !
    Neliel fut touchée par ses paroles et lui expliqua avec toute la gentillesse dont elle était capable, que voir le joyau alors qu'on n'est pas un Aladriel issu de la haute noblesse, est impossible. A force de paroles réconfortantes, elle parvint à le faire se lever et à l'entraîner dans la forêt.

    Pendant plusieurs années, ils restèrent fourrés ensemble, découvrant des choses interdites ou surprenant des conversations d'adultes. Ils leur arrivèrent plus d'une fois de faire des bêtises ou de participer à la chasse alors qu'on le leur avait interdit, mais cela les rapprochaient encore plus.
    Un jour pourtant, Neliel en eut assez. Ce qu'elle cherchait auprès d'Elandar c'était un ami auquel elle aurait pu se confier. Pas un compagnon de bêtises ! Lorsqu'elle lui dit ça, c'était le jour de leur anniversaire à tous les deux. Ils allaient avoir 16 et 15 ans. Et c'est aussi ce jour-là qu'Elandar proposa une dernière bêtise. Celle qui causerait sa perte...
    Ils se rendirent au temple de la Lune et y entrèrent sans se faire remarquer. Les prêtres novices faisaient leurs prières habituelles, dans leurs cellules et les autres dormaient profondément dans de petites maisons attenantes. Les deux jeunes gens trouvèrent facilement la salle du joyau et restèrent à l'admirer un très long moment. Trop long.  L'aube se levait quand les prêtres sentirent la présence d'intrus. Elandar se leva en vitesse, pendant que Neliel rejoignait la sortie, pensant son ami sur ses talons. Elle s'engagea dans les sous-bois et fut paniquée de ne pas voir Elandar. Patientant quelques minutes, elle le vit ressortir, indemne. Il la rejoignit et lui montra ce qu'il tenait dans sa main...
    -Le joyau !! Elandar !! Tu es complètement fou !!
    A peine avait-elle dit cela que le bijou s'éleva et une chaîne apparut. Ils avaient devant les yeux un collier, le plus précieux qui soit. Sans attendre, le bijou vola jusqu'à la jeune fille et s'incrusta dans sa chair, avec une intense lumière blanche. De son côté Elandar prenait peu à peu la forme d'un loup. Un loup blanc. La malédiction de la déesse se réalisait !! Quand tout fut fini, ils se regardèrent, avant de sourire. Jamais ils n'avaient eu aussi peur de leur vie !

    Voilà donc ce qui poussa le loup et la jeune fille à quitter leur terre pour chercher une solution à leur "malédiction"...


__________________________________________
Si tu te crois seul,
C'est que je suis bien cachée...


Dernière édition par Neliel le Lun 25 Mai 2015 - 22:16, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ian

avatar

Titre : Le guerrier irréel.
Race : Irréel Rêvé
Age : 22

Masculin

Marié(e) à : : -la bière ! (Et une liaison intime avec l'Aventure !)

Rôle : ____
- Graphiste en chef
Emploi : ____


Messages : 486

Compétences : ____
*Maîtrise Lames (CC) Niv-4
*Acrobaties (CC) Niv-3)


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
45/100  (45/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
20/100  (20/100)
Intelligence / Intuition (Int):
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: Les Fiches de Personnages (Obligatoire)   Sam 22 Mai 2010 - 19:17


  • Nom/Prénom : Ian

  • Age : 17 ans
  • Race :Irréel / Rêvé

  • Description physique:

  • Description du caractère :


  • Histoire du personnage :



A REFAIRE PROCHAINEMENT.


Dernière édition par Ian le Dim 18 Sep 2016 - 21:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noiram

avatar

Titre : -La voix des dragons.

Race : Droukanne
Age : 21

Féminin

Marié(e) à : : -

Rôle : ____
- Modératrice
Emploi : ____
-Patronne de la Taverne des os Enflammés
-Journaliste

Messages : 835

Compétences : ____
*Cp1 : Elémentaliste Air Niv.0 +3
*Cp2 : Agilité Plus Niv.0 (esquive faible) +6
*Cp3 : Hypersensibilité Niv.0 (Odorat Faible - 15 mètres) +3


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
28/100  (28/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
40/100  (40/100)
Intelligence / Intuition (Int):
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les Fiches de Personnages (Obligatoire)   Sam 29 Mai 2010 - 13:40


  • Nom/Prénom : Noiram

  • Age : 18 ans

  • Race : Droukanne. La description est toute bête,  Noiram est mi-femme mi-dragon mais le clan des droukans descend des dragons rouges.

  • Description physique: Noiram a une chevelure de couleur rouge flamboyante souple et lisse qui lui descend au niveau des reins. Elle porte une robe orange et mi-longue laissant apparaître ses écailles rouge rubis sur ses bras. Ces dernière commence au milieu des l'épaules pour descendre jusqu'à ses mains qui finissent par des griffes à la place des ongles. Noiram possède de grandes bottes de cuir à rabat plus grande que sa pointure d'origine car vous vous en êtes doutés, si elle a des griffes sur les mains, elle en a sur les pieds ainsi que des écailles montant jusqu'à mi-cuisse. Sa bouche et ses yeux son rouges sang et elle a des oreilles d'elfes.Noiram possède  également deux cornes rouge plus foncé que ses cheveux, une queue de deux mètres de long, elle aussi couverte d'écailles plus ou moins grosse, se finissant par une pointe et deux grandes ailes rouges rétractable de quatre mètres d'envergure.

  • Description du caractère : Inconnu

  • Histoire du personnage : Noiram est née au milieu d'une énorme chaine de montagne où régnaient plusieurs volcans. Son clan déménageait régulièrement en raison des éruptions volcaniques qui ravageaient tout sur leur passages. Depuis son plus jeune âge, elle maitrisait ses pouvoirs grâce aux sages qui faisaient classe. Un jour lors d'une éruption imprévu, la mère de Noiram fut engloutie par la lave pendant que son père la transportait vers d'autres horizons. A partir de ce moment, Noiram qui avait dix ans, se referma sur elle-même. Puis quand enfin elle recommençait à s'épanouir, les hommes d'Armon attaquèrent car le clan se trouvait au bord de la chaîne. Les droukans ne s'attendant pas à cette attaque surprise se défendirent comme ils le purent avant de battre en retraite, ils avaient beau être puissants, ils étaient en infériorité numérique. Il y eut plusieurs affrontements et de négociations. Le chef du clan décida de se rendre car les hommes d'Armon leur avait promis la vie sauve. Noiram et son père refusèrent, ils furent bannis du clan par les hommes d'Armon et pourchassés. Le reste de clan servirent d'esclaves. Pour sauver la vie de sa fille, le père de Noiram s'attaqua aux hommes qui les pourchassaient pendant que sa fille prenaient la fuite. Elle parcouru forêts collines, plaines, montagnes pour enfin arriver à Sinastra. C'ast ici qu'elle a atteint sa majorité en janvier dernier, ce qui lui a valu ses ailes et sa queue.



Dernière édition par Noiram le Lun 1 Fév 2016 - 19:32, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reyan

avatar

Titre : Les doigts d'or
Race : Humain
Age : 26

Masculin

Marié(e) à : : -
Emploi : -
Messages : 905

Compétences : ____
*Camouflage (Int) Niv-3
*Maîtrise Dague (CC) Niv-3
*Pickpocket (Dex) Niv-4


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
15/100  (15/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
32/100  (32/100)
Intelligence / Intuition (Int):
33/100  (33/100)

MessageSujet: Re: Les Fiches de Personnages (Obligatoire)   Sam 14 Aoû 2010 - 17:48


  • Nom/Prénom : De Ker Brisac, Reyan (Rey pour les intimes)

  • Age : 20 ans

  • Race : Humain

  • Description physique:

    Reyan est un jeune homme de taille moyenne. Plutôt mince, il ne passe pas pour quelqu'un de costaud mais sait se servir de ses muscles quand il le faut. Il est plutôt agile et se faufiler dans les endroits réputés inaccessibles est devenu sa spécialité. S'il n'est pas un fonceur doué de force brute, il sait se servir de ses dix doigts et utiliser son cerveau.
    Il a des cheveux courts châtains clair toujours en désordre et des yeux noisettes pétillants qui lui donnent un air espiègle.
    Il porte toujours, par dessus des vêtements classiques mais confortables et pratiques, une grande cape de couleur bordeaux dont le grand col replié tient chaud et protège à la fois. Attachée par des sangles au niveau de l'épaule gauche, elle couvre toute la moitié droite de son corps et est bien assez grande pour qu'il s'y drape entièrement. Nul ne peut savoir ce qu'il cache dessous.


  • Description du caractère :

    Reyan est quelqu'un qui apprécie beaucoup les choses de l'esprit. C'est le roi des jeux de mots, même ceux-ci ont tendance à tomber mal a propos. Ce n'est pas quelqu'un d'angoisser. Il vit sa vie au jour le jour, porté par les évènements mais sait se montrer prévoyant lorsqu'il part en quête ou en voyage. Étant quelqu'un de jovial, il fait d'ailleurs un bon compagnon de voyage. Il aime plaisanter et rire mais n'est pas vraiment à son aise dans les mondanités.
    En cas de coups durs et de problèmes imprévus, il sait faire fonctionner sa cervelle et est capable de faire face à tout un tas de situations. En fait, c'est quelqu'un de très débrouillard.
    Mais il reste une personne très mystérieuse : personne ne sait de quoi il vit exactement et il n'en dit toujours que très peu sur lui même alors qu'il est capable de soutirer des tas d'information à n'importe qui.


  • Histoire du personnage :

    Comme le laisse deviner son nom, Reyan est né dans une famille de la haute noblesse. Les Ker Brisac, bien que n'ayant aucun titre, sont une des familles les plus riches et les plus respectées de tout le pays d'Elfenn ar Vro. Ils vivaient au départ avec les elfes dans la Forêt de Mor Brisac (D'où leur nom) mais dès que la fortune commença à leur sourire, ils s'installèrent à Alatla, la Capitale et y demeurèrent.

    C'est là que naquit, un beau jour d'été, Reyan, premier fils de Yaron de Ker Brisac, lequel avait déjà eut trois filles auparavant. On dit en ville qu'il avait fait promettre à sa femme de lui donner un fils sous peine de la répudier, mais ceci n'est qu'une rumeur.
    Toujours est-il que le petit Reyan grandit entouré d'amour et choyé comme un prince par un père trop heureux d'avoir enfin un héritier. A l'âge de cinq ans, son père convoqua un mage qui fit passer au garçon un teste de magie, passage obligé pour tout membre de la famille, garçon comme fille. Reyan y montra son affinité pour l'air, ce qui contraria quelque peu son père car, depuis des générations, le chef de famille était affilié à la Terre. Ce fut la première contrariété que Reyan imposa à son père, ... ce ne fut pas la dernière.
    Un an après le fameux teste de magie, alors que Reyan avait six ans, sa mère donna naissance à un cinquième enfant, un garçon du nom de Selim. Ce même jour, Reyan contraria son père pour la seconde fois de sa courte vie en déclarant que le bébé avait une tête de chef de famille.

    Et la vie suivit son cour. A partir de ses six ans et de la naissance de son frère, Reyan arrêta d'être le petit garçon sage et obéissant que ses parents avaient toujours connu, pour devenir un vrai petit diable, enchainant bêtises sur bêtises, au grand dam de son père qui nourrissait toujours l'espoir de faire de lui son héritier.
    Mais le garçon en avait décidé autrement. Le jour même où l'on fêtait son dixième anniversaire, âge très important pour un garçon d'Alatla puisqu'il signifiait son passage à l'âge de raison, Reyan annonça à son père et devant tous les invités qu'il refusait de lui succéder à la tête de la famille. Bien sûr cette déclaration mit le vieux Yaron dans une colère folle. La fête fut abrégée et se termina en interdiction de sortir pour Reyan. Mais il n'en avait cure puisque cela faisait deux ans qu'il avait trouvé le moyen de faire le mur et de quitter la propriété paternelle sans se faire remarquer.

    C'est à cet âge que commença la période délictueuse du garçon et qu'il se découvrit des talents certains pour l'évasion, l'entrée par effraction, le délestage de bourses... Ces amis le disaient magicien, les voisins le traitaient de voyou, le petit vieux du quartier préférait dire qu'il avait les doigts lestes et son père étouffait de rage de rage en entendant les exploits de son fils contés dans tout le voisinage.
    A douze ans, la réputation du garçon n'était plus à refaire et il commença même à faire parler de lui en dehors de son quartier, jusqu'à l'autre bout de la ville. C'est à ce moment que la Sombre Guilde commença à avoir un œil sur lui et ses agissements et les gens étaient persuadés qu'il y entrerait tôt ou tard car rare étaient ceux qui possédaient de telles aptitudes, surtout si jeune.

    Lorsque cette rumeur arriva aux oreilles de Yaron de Ker Brisac, il faillit faire une crise cardiaque. Mais, se reprenant bien vite, il décida que son fils ne ferait pas l'andouille plus longtemps et il l'envoya donc étudier avec les plus grands mages elfiques.
    Contrairement à ce qu'il aurait pensé, Reyan se plut bien là-bas et il y développa son gout pour la solitude, sa débrouillardise et sa souplesse. Bien sûr, il fit aussi ce pour quoi on l'avait envoyé la-bas : il étudia la magie et augmenta son affinité avec l'élément air, tant et si bien qu'à l'âge de quinze ans il en maîtrisais les principales arcanes et se découvrait une spécialité : le Temps.
    Apprenant avec les plus grands magiciens elfes, il devint bien vite le plus jeune spécialiste du temps. Il pouvait le ralentir, l'accélérer, le stopper... d'une simple pression sur l'air. Et il développa d'autant plus cette capacité qu'elle lui paraissait très importante pour continuer ses entreprises délictueuses.

    A seize ans et après quatre années d'apprentissage chez les elfes, il rentra chez lui et, sans même adresser la parole à son père, il se rendit dans sa chambre, fit son sac et ressortit. Il embrassa sa mère et ses sœurs, salua son jeune frère et allait sortir lorsque son père, ivre de rage le retint. "Si tu franchis cette porte, c'est pour toujours !" Lui dit-il. "Réfléchit bien ! Tu n'auras plus aucune chance d'hériter un jour des biens de la famille !" Reyan se tourna alors vers Selim, dix ans, qui assistait, silencieux, à l'altercation et lui dit : "J'te confie cette famille p'tit frère !" Le petit ne répondit rien. Se retournant alors vers son père Reyan déclara très sérieusement : "Il est doué ce p'tit ! Il deviendra un grand chef de famille !" Et, laissant le vieux Yaron sans voix, il quitta la maison.

    Aujourd'hui âgé de vingt ans, Reyan a pas mal voyagé et fréquenté d'endroits mal famés. Il a perfectionné son art et passe pour le meilleur dans sa spécialité... quelle qu'elle soit. Car les gens n'ont aucune idée de ce que peut bien être son métier ni de la façon dont il peut bien gagner sa vie. Il ne semble pas avoir rejoint la Sombre Guilde mais il n'y a aucun moyen de le savoir.
    Après avoir pas mal arpenté le pays, le jeune homme s'est finalement dirigé vers des contrées plus lointaines et a acquis pas mal d'expérience en parcourant le monde. Un monde décidément trop petit puisqu'il se mit en tête
    de franchir à contresens la porte magique du Monde. Celle-ci amenait chaque semaine son lot de voyageurs étrangers, venant d'un autre temps, d'une autre époque, d'un autre lieux... que Reyan voulait connaitre.
    Au bout d'un mois et huit jours de méditation et de pratique magique intense, il réussit, par on ne sait quel miracle, à franchir la Grande Porte du Monde et c'est ainsi, sac au dos et sourire en bandoulière, qu'il fit son arrivée à Sinastra.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kéa

avatar

Titre : Âme brisée
Race : Ange déchue
Age : 24

Féminin

Marié(e) à : : Pan
Messages : 435

Compétences : ____
*Hypersensibilité (Int)Niv-4
*Nyctalopie (Int)Niv-3


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
20/100  (20/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
30/100  (30/100)
Intelligence / Intuition (Int):
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Les Fiches de Personnages (Obligatoire)   Mer 27 Avr 2011 - 11:31


  • Nom/Prénom : Kéa (neige en hawaien) femme de Pan

  • Age :sans âge mais parait avoir 17 ou 18ans

  • Race :Ange déchu

  • Description physique: Kéa n'est pas très grande 1,57 metre tout au plus, Elle à la eau très pâle et les ceveux blanc lumineu, des yeux bleu les lèvres rouge. Elle est très mince et elle à peu de poitrine en revanche elle à de très belle jambes. Elle s'emble très jeune mais elle aussi vièlle que la terre elle même. Sur son visageon peut lire la tristesse mais également la cruauté et une grande intlligence. elle a une présence et un charme indescriptible. De grandes ailles blanche dégagant une lumière sortent de son dos. Elle est vêtu d'une robe blanche très légère transparente ou presque, ele vas nu pied sur tout route, les cheville fine les poignet également et de long doig fins lui donne l'air fragile alors quand réalité elle est d'une grande puissance. on voit dans ses yeux la puissance qu'elle put dégager, la force mentale et la rage de vivre elle émane une impression de respect et d'admiration mais aussi de crainte. Elle reste très mystérieuse et réservée dans sa façon d'être. Rien ne s'emble pouvoir l'ébranler et pourtant sivous la connaisiez vous en serriez beaucoup moins sur.

  • Description du caractère :Kéa est dotée d'une grande sagesse, elle est tès réfléchit mais si on la pousse à bout elle peut devenir très méchante et destructrice. Elle est à double tranchant à la fois calme et réserver, gentille et douce. Mais elle peut être aussi d'une méchansté à faire tombber les fondemant de la terre la rage dans le coeur et l'horreure au bout des doigs. Ne craignant rien a par les sentiment. Jamais elle ne montre ses sentiment envers les gents on ne peut pas savoir si elle nous aime ou nous haï. Ellle ne parait ni heureuse ni malheureuse juste elle montre une certaine rage de vie et une envi d'aller toujour plus loing, plus profond, plus haut enfin toujour plus en avant. elle peut être très têtu et sur tout très déterminer. Elle ne laisse jamais rien paraitre sauf parfois un regard de victoire. bref un Kéa à plus tôt un caractère difficile et presque insuportable ne sachant pas si elle plaisante ou si elle est sérieuse. Elle parles très souvent d'une voix calme, profonde, apaisante parfois efrayante. Tous celà fait d'ele quelqu'un de très mystérieux.

  • Histoir du personnage : Question caractère il y à a dire sur cette ange car étant déchut s'est bien la preuve qu'elle n'a que le non d'ange et non le caractère. Effectivement personne n'est sans savoir que Pan est le plus belle ange de dieux qui lui ayant tenue tête et étant perfide à été déchut créant ainsi les enfers et le diable! Et bien Kéa était follement amoureuse de Pan et ne pouvait continuer de vivre au paradi sans son bien aimer alors elle suplié Dieu de bien vouloir pardonner Pan et de le faire revenir au paradi. mais dieu ne voulut pas car une foi qu'on sort du paradi on ne peut plus y revenir. Kéa chercha longtemps un moyen de retrouver son bien aimer mais dieu ne voulair pas que Kéa quite le paradie car elle était l'ange le plus intelligent de Dieu et le plus perspicasse. Alors Kéa se tournat vers d'autre dieux et réfléchit à comment quiter le paradi, alors elle vola la foudre de zeuz et le feu d'héphistose pour percer les nuage de ciel et decendre sur terre rejoindre Satan sous terre. une fois qu'elle fut descendu sur terre Dieu se mit en colère et lui interdi de revenir au paradi la banissant à tout jamais. Mais Kéa s'en moquait elle retrouva Pan et ils se marière mais Pan le lassa d'elle et de sa beauté préférant s'occuper à corompre les humain et attirer les humaines dans son lit. Alors Kéa parti abandonnant satant le coeur remplit de haine envers lui et envers Dieu, elle se mit à airer dans le monde entieraprenant toute les langue et toute les magie ainsi que toutes les médecines se cachant des êtere humains et cherchant un endroi ou les créature magiques puisse vivre en paix sans être déranger par les Homme et sans que ni Dieu ni Pan ne puisse la retrouver. Alor Kéa à fais des centaines de fois le tour du monde s'endurcissant chaque année un peut plus, apprenant toujour et encore des chose nouvelle, mais s'interdisant toujour et encore de retomber amoureuse, elle ne voulait pasêtre de nouveau être trahi comme l'avait fait Pan. L'amour et les sentiments étant ses points faibles elle ne restait jamais plus de quelques mois au même endroit pour ne pas s'attacher au personne transformant ainsi peu à peu sont coeur en glace que personne encore n'as su briser ou faire fondre.




Dernière édition par Kéa le Ven 17 Juin 2011 - 15:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Fiches de Personnages (Obligatoire)   Mer 25 Mai 2011 - 23:09

Prénom/nom: Drazic Vilnius
Age: 900 000 ans
Race: Sylphe
Les sylphes et sylphides sont un symbole de beauté, de subtilité et d'aspiration spirituelle. Esprits élémentaires de l'air, ils se situent à mi-chemin entre les anges et les elfes.

Description physique:

Lorsqu’il est sous forme de brise Drazic est invisible ou alors une vague forme humanoïde peu apparaitre aux yeux des personne à qui il souhaite parler.
Lorsqu’il est sous sa forme humaine il peut prendre n’importe quel apparences mais préfère prendre celle d’un jeune homme d’environ 24 ans plutôt grand et
élancé à la musculature fine mais puissante le teint mate ou pâle, les yeux bleu, vert, rouge ou gris, les cheveux brun, blond ou roux, long ou cour peut lui importe
du moment qu’il se sent beau et admiré cela lui va. Tous les style vestimentaire lui vont mais il à tout de même une préférence pour les longs manteaux de cuire ou
de fourrure quand il fait froid ou alors les tuniques légère par-dessus des sarwel quand il fait chaud généralement de couleur sable ou gris. Il à une démarche lente
et décontracté ccomme si il était en perpétuel lévitation.

Description du caractère :

Drazic est très évasif et tête en l’air, relativement calme et patient. Il est toutefois très enjoué et joyeux, il aime la vie et les défit.
Il est courageux mais pas trop téméraires.Il à horreur de prendre part à un conflit mais tâche quand même de régler certains
d’entre eux sans prendre parti pour autant. Il préfère être juge qu’avocat mais si il peut rester en dehors et le plus loin possible
des conflits. Il tient ses promesses et tout es engagement qu’il prend. Il n’a jamais manqué à sa parole en 900 000 ans d’existence.
Il lui arrive de se mettre en colère comme tout le monde et d’en vouloir à certaine personne, d’être jaloux et parfois il lui arrive d’être
stupide. En bref il a un caractère un peu passe par tout . Il ne faut pas oublier qu’il adore les femmes et il adore leur faire du charme
un véritable don juan !

Histoire du personnage :

Il était une fois il y a 900 000 ans le Dieu du vent, Éole, lassé de travaillé jours et nuits au bon fonctionnement des courant aérien, vents, tempêtes, ou fines brises
du monde entier décida de donner une âme à chacune de ses chose et un nom. Des âmes féminine pour les fine brise et petit vent agréable, masculine pour les vents
plus important, les vents moindre des âmes de jeune homme, les gros vents des âmes de géants, les tempête des âmes de déesses. Ainsi Drazic Vilnius fut donné
comme nom au vent du désert et des montagnes. Et Drazic devin ainsi un esprit élémentaire de l’air. Une âme dont le corps est du vent pouvant ainsi voyager en
toute liberté sans ressentir aucune fatigue, sans avoir besoin de manger ou de dormir.
Drazic écume donc le monde parcourant les déserts et les montagnes se mêlant à de jeunes brise éperdument amoureuses de lui à travers les forêts et les pleines.
Parfois il gardait sa forme humaine pendant des années pour rester dans certaines villes ou les tavernes étaient peuplé de jeune et pulpeuse demoiselles chez qui il
s’infiltrait la nuit pour volé leur pureté et disparaitre avec à tout jamais. Puis reprenait sa course folle au travers du monde sous sa forme de vent se frayant un chemin
même au cœur des montagnes les plus hautes et dangereuses, et des déserts les plus arides.
Aimant sa liberté plus que toute autre chose Drazic ne se fixe au même endroit que très rarement mais il lui arrive parfois de retourner dans certain endroits cher à son cœur.
Où là où les femmes son accueillantes et chaleureuse toujours prêtes à offrir un toit et bien plus.


Revenir en haut Aller en bas
Matrim

avatar

Titre : -Esclave du destin.
Race : -humain
Age : 22

Masculin

Marié(e) à : : -
Emploi : Professeur à L'Académie
Messages : 88

Compétences : ____
*Cp1 : -
*Cp2 : -
*Cp3 : -


MessageSujet: Re: Les Fiches de Personnages (Obligatoire)   Ven 17 Juin 2011 - 12:06

Nom/Prénom : Matrim Cauthon T'Abelle

Age : 22 ans

Race : On peut considerer Mat Cauthon comme un être qui autrefois fût peut être un humain parfaitement normal, sans aucune particularité de naissance.

Description physique :
Matrim Cauthon T'Abelle est un homme grand pour la moyen, fin et élancé, qui se laisse toujours pousser un début de barbe. Il arbore tous les jours sont chapeau à bord long, orné d'une plume, qu'il ne quitte plus depuis la Grande Sécheresse qui parcourut son pays lorsqu'il n'était qu'adolescent. En plus de son grand chapeau ridicule, il porte aussi souvent qu'il le peut une longue écharpe noire, enroulée autour de son cou, d'une étoffe solide et rugueuse. En dessous on peut apercevoir par moment se balancer sur sa poitrine un long médaillon fait d'argent, représentant un renard. Il est aussi armé d'une lance courte attachée à son dos. C'est une lance peu commune puisque la lame étant en fait une lame d'épée. Le manche est en bois très sombre et dessus est gravé un corbeau ainsi que cette phrase :
«Ainsi est notre écrit notre traité ; ainsi est l'accord fait.
La flèche du temps est lancé ; la mémoire ne se fane jamais .
Ce que l'on a demandé est donné. Le prix est payé.»
en Ancienne langue.


Description du caractère : Mat Cauthon est un homme extrêmement joueur, d'une humeur souvent joviale, il aime beaucoup l'alcool ainsi que les beuveries dans les tavernes, c'est un grand amoureux de la musique et ne rate pas une occasion de chanter et de danser sur une table. Il a un grand faible pour les jeunes servantes. Ce jeune homme a en grande horreur la magie, ainsi que les gens qui la pratique, il ne supporte pas qu'une personne use de la magie à coté de lui, il se met rapidement à perdre son sang froid et à stresser. Il considère les mages et autres magiciens comme des personnes arrogantes, manipulatrices, et fourbes, qui ne montrent jamais leur intérêt véritable et sont prêt à tout pour vous manipuler, vous utiliser, à leur guise pour arriver à leur fins. C'est pourquoi à la vue d'un mage, où bien si il sent que quelqu'un utilise la magie, il réagit différemment et peut très bien se mettre à paniquer, à rechercher partout d'où cela ça vient, et si il sent que cette magie est dirigée contre lui il peut rentrer dans un état second violent où, selon la nature de la magie et du canaliseur, se mettre à paniquer de plus belle. Malgré cette peur, cette phobie presque, Matrim Cauthon possède un réel sang froid et une chance quasi-surhumaine.

Histoire du personnage : Matrim Cauthon, fils d'Abelle, née Basheré fils de Davram, fût, lors de sa prime jeunesse, allant de son premier à son quatrième hiver, un noble. En effet, son père génétique, Davram Basheré T'Devro était le seigneur d'une petite région d'un pays éloigné de Sinastra, une bourgade nommé Tulis. Un endroit paisible, où jamais les problèmes n'avaient été plus grave qu'une petite guerre entre seigneurs voisins. Cet endroit était un véritable patrimoine de pécheur, son commerce se basant sur la mer depuis des dizaines de générations, le métier de pécheur se passait de père en fils, de mère en fille. Il y à de cela vingts deux années, le seigneur Davram Basheré mit au monde un fils, Mathrim, par le biais d'une servante, transformant ainsi son deuxième fils en simple bâtard. Quatre ans plus tard, le seigneur Basheré prit son courage à deux mains, et, usant de sa grande capacité d'orateur, tenta de convaincre sa femme que cet enfant pouvait être élevé comme le leur. Malheureusement pour Mathrim, son père était en état d'ébriété totale, et sa femme était de son humeur massacrante habituelle. Le jeune Mathrim Cauthon fût donc abandonnée sur la route le lendemain matin par la femme du seigneur, nu, dans l'espoir qu'il se fasse dévoré par les loups dans la nuit.
Par le plus grand des hasards qui soient il n'en fût pas ainsi, et le jeune Mathrim, âgé de quatre ans, atterrit miraculeusement dans un petit village complétement isolé, du nom de Aemon. Là bas il fut recueillit et prit en affection par le chasseur du village Abelle Cauthon. C'était un homme qui paraissait ne pas tenir à la vie, Il passait la plus grande partie de son temps à poursuivre les bandes d'orques qui sévissaient dans la région, et à les exterminer. Cela lui procurait un réel plaisir apparemment, puisque dès sa paye dépensé en bière à la taverne du village, il retournait en chasse. C'est donc cet homme peu commun qui prit le jeune Mat sous sa coupe et se décida à l'élever. Et sa jeunesse fût une jeunesse parfaitement normale, loin d'être exemplaire. Cependant durant cette jeunesse, il lui arrivé souvent de faire des crises d'amnésie et d'oublier d'important passage, pour toujours, mais c'est malgré cet handicape qu'il arrive tout de même à vivre paisiblement. C'est à ses vingts ans que tout bascule, ses deux meilleurs amis Perrin Saidar et Rand T'Thor s'enfuirent du village accompagnée d'une magicienne, Moiraine Sedai. Dans le feu de l'action lui aussi s'enfuit et suis ses camarades, vers le sud. En chemin il ne prononce aucun mot, il sait que la nuit de son départ, son père adoptif, Abelle, la poussé à s'enfuir, ce dernier à vu une grande horde d'orque se dirigé vers le village et sait que le village n'est pas sur de s'en sortir indemne. Quelques jours plus tard, ils arrivent dans une grande ville, Tear, surmontée d'une grande forteresse immense, dite imprenable. A leur arrivée ils sont accueillis par le seigneur local Juilin Unira qui leur propose l'asile pour la nuit. Ravis, les trois amis et la magicienne accepte. Durant les langues se délit, et Mat apprend que ses deux amis sont destinés par une prophétie à un destin extraordinaire et qu'il doive se rendre au sud, très loin, le plus vite possible, mais que lui, ne fait pas partie des prophéties et doit resté ici. Matrim le vit mal et part se promener dans le château. La dans les sous sols il tombe sur une immense sale rempli d'objet étrange, amassé en énorme tas. Au milieu, il distingue une porte, sans mur, juste une porte, debout au milieu de cet amas d'objet. Il s'apprête à ouvrir cet porte, lorsque Moiraine le retient, le garçon se débat et arrive à franchir la porte.
Lorsque il traverse cette porte, il se retrouve dans une grande pièce sombre, dont on ne distingue pas les bord. Devant lui une lumière venant du plafond éclaire trois êtres étranges, de forme humaine, avec des têtes de serpent. Ceux-ci lui adresse la parole, et lui propose de faire, un échange, de conclure un marché. Ils lui proposent de résoudre trois de ses vœux. Mat réfléchit longuement et finit par demander en premier d'avoir une chance digne des plus grands destins. Les Serpents acceptent. Mat demande à être libre de la magie, et des magiciennes, qui lui ont pris ses amis, et sa vie. Les Serpents acceptent. Ensuite Matrim leur demande de répondre à toutes ses questions. Les serpents refusent. Mat demande pourquoi, il finit par s'emporter et déclare «si vous ne voulez pas répondre, je préfère encore partir !». Les Serpents acceptent. Mat fut projeté à travers la porte, dans l'autre sens, et s'évanouit. A son réveil, il se trouve dans la pièce rempli d'objet, à sa plus grande stupeur, il à une corde autour du cou, et est en train de se balancer un mètre au dessus du vide. C'est Rand, partit cherchez Moiraine, qui le trouve et le sauve in extremis d'une mort certaine. Mat se relève et trouve une lance en bois sombre à ses pieds, avec une inscription gravé dessus :
«Ainsi est notre écrit notre traité ; ainsi est l'accord fait.
La flèche du temps est lancé ; la mémoire ne se fane jamais .
Ce que l'on a demandé est donné. Le prix est payé.».
Mat trouve aussi un collier à son coup, un médaillon, en forme de renard, tout argentée, lourd, et chaud. C'est à ce moment que Moiraine arrive et tente de guerir la longue cicatrice qu'a laissé la corde sur son coup. Celle ci n'y arrive pas, la magie ne marche plus sur Mat. Ce dernier, sous l'effet de la magie, sans le médaillon se glacer, devenir froid. Il comprend que ce dernier lui permet d'être immuniser à la magie, ou du moins à tout ce qui est dirigé sur son corps. Moiraine prend peur, et décide de quitter la forteresse dans la nuit, accompagné de Perrin et de Rand, laissant Mat, avant de partir, cette dernière lui dit de prendre à l'est, jusqu'à une contrée appelée Sinastra, ce serai un havre de paix éternel, un lieu ou il pourrait vivre paisiblement. Matrim, au début, refuse d'écouter une sorcière mais cette dernière lui promet que ceci est le dernier ordre qu'il aura à suivre venant d'une magicienne. Ce dernier accepte et part vers Sinastra, seul, dans la nuit. Et depuit cette nuit, il ne cesse de gagner aux jeux de hasards, à part les nuits de pleine lune, nuit où les pouvoirs des Serpents s'éteint, et entend constamment des dés rouler dans sa tête et se stopper lorsque de grande décision sur sa vie sont prise.
Et deux ans plus tard le voilà aux portes de la ville de Sinastra, sans aucun but, seul.



Ah, et au fait, bonjour à tous, c'est avec un réel plaisir que j'intègre le monde de Sinastra. ^^ désolé pour la qualité médiocre du texte ainsi que pour les fautes d'orthographes Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin

avatar

Titre : -
Race : Triann
Age : 22

Masculin

Marié(e) à : : -

Emploi : ____
Patron de l'Animalerie

Messages : 172

Compétences : ____
*Acrobaties (Dex) Niv-2
*Maîtrise Lame (CC) Niv-5
*Empathie (Int) Niv-3


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
25/100  (25/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
25/100  (25/100)
Intelligence / Intuition (Int):
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Les Fiches de Personnages (Obligatoire)   Lun 20 Juin 2011 - 20:35


  • Nom/Prénom : Edwin Dashiell

  • Age : Par rapport à un humain, 18 ans

  • Race : Triann

    Peuple sylvestre, cousin des Elfes. Invisibles, les Trianns ne se montrent qu'aux voyageurs perdus ou en danger. Cela peut être n'importe où, à condition qu'il y ait un village Triann dans les environs. Ils se manifestent le plus souvent sous la forme d'un brasier humanoïde, mais peuvent choisir de rester caché et de guider leur protégé par des facilement repérables. Etant cousins avec les Elfes, les Trianns ont hérité de leurs dons guerriers et de communion avec la nature, mais malheureusement pas de leur légendaire longévité. Ils ne sont toutefois pas si tristes : en moyenne, un Triann vit jusqu'à 200-250 ans. Ce n'est déjà pas si mal.

  • Description physique:

    Plutôt grand et fin, Edwin est un jeune homme aux cheveux d'un beau noir bleuté, qui mettent en valeur ses yeux gris-bleu. Il n'a pas le teint particulièrement mat, mais est loin d'être aussi blanc qu'un cachet d'aspirine. Son seul signe distinctif pourrait être une fine cicatrice au coin de sa pommette gauche : une petite étoile à huit branches. Une marque au fer rouge, issue d'un autre temps...
    Au niveau des vêtements, Edwin passe assez inaperçu. En été, on aura plus de chance de le trouver avec des habits de toile, ainsi qu'une cape légère ; alors qu'en hiver, il aura plutôt tendance à être habillé de cuir ou de toile épaisse, l'un ou l'autre accompagné par une grande houppelande noire.
    Même s'il aime à aller pieds nus, le jeune homme ne rechignera pas à porter ses mi-bottes en cuir, plus adaptées aux longues randonnées que la plante de ses pauvres pieds.

  • Description du caractère :

    Au premier abord, Edwin peu paraître indifférent à ce qui se passe autour de lui. En réalité, il a une oreille partout et il sera très facile de le sortir de cet état d'indifférence. De nature sociable, il aura toujours un sourire ou une parole aimable pour n'importe qui, ami... ou ennemi. Ce dernier point est d'ailleurs assez problématique. Le jeune Triann peut être à ce point dans la lune, qu'il n'identifie pas immédiatement ceux qui en auraient après sa personne. Cela lui a d'ailleurs souvent joué de méchants tours. Pour continuer sur la même longueur d'onde : Edwin est horriblement étourdi. Ne vous aventurez jamais chez lui, il y règne un bazar indescriptible et le jeune homme serait bien capable d'oublier votre présence si vous ne vous manifestez pas assez souvent.
    Mais attention ! Edwin se connaît par coeur (ou presque). Il peut alors feindre d'être dans la lune, d'oublier quelque chose qui ne lui plaît pas... Dans ces conditions, il adopte le ton de celui qui est au courant de la chose mais ne veut pas le montrer.
    Sa capacité à passer d'un tempérament à un autre sans transition fait de lui quelqu'un d'assez énigmatique. Prônant le dialogue au combat, il n'est pas prompt à l'énervement. Mais sa colère peut être détectée par l'adoption immédiate d'un air plus sérieux qu'à l'ordinaire et une froideur cassante. Il est arrivé qu'Edwin explose littéralement. Dans ces cas-là, je ne souhaite à personne (même pas à mon pire ennemi) d'être à l'origine de cette rage...
    Outre ses rares sautes d'humeur et lorsqu'on le connaît bien, le jeune Triann est en fait plutôt espiègle et n'hésitera pas à jouer un tour à quelqu'un, bien que sa nature le définisse plutôt comme tranquille.

  • Histoire du personnage :

    Tout commença de manière bien innocente. Qui aurait cru que le simple ordre d'un père à son fils, serait ce qui allait décider ce même enfant à partir du village ? Il faut dire que ce père ne s'y était pas non plus pris de manière très intelligente. Son enfant, alors en plein crise d'adolescence, refusait obstinément de l'aider à rentrer le foin avant l'orage (ne l'oublions pas, nous sommes dans un village où l'agriculture est la principale source de revenu). Le père insista tant et si bien, qu'il fini par vexer son fils d'une manière tellement infecte qu'elle ne sera pas retranscrite ici. Bref. Toujours est-il que le fils se braqua totalement et qu'il fut impossible de le sortir de son mutisme. Son père se résigna donc à rentrer le foin tout seul, pendant que son épouse tentait de réconforter son garçon. L'aîné de ce dernier, pour ne rien arranger, lui annonça qu'il avait réinvestit sa chambre et que désormais son petit frère irait dormir avec les deux plus petits des enfants. Ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase. Le garçon (appelons-le Alexandre) sauta de la chaise où il était assit et s'enfuit de chez lui.

    Son village était situé en bordure de la forêt, ce qui faisait d'ailleurs grogner les paysans du coin, les sangliers détruisant consciencieusement leurs cultures à chacun de leur passage dans les champs. Mais là n'est pas la question. Dans cette forêt se trouvait, comme on pouvait s'y attendre, un campement Triann. Oui, un campement et non pas un village. Je m'explique : ce lieu de bivouac était celui d'un vieil Elfe que l'on appelait Lucius. Ce Lucius avait avec lui un jeune Triann du nom d'Edwin, qui était aussi l'arrière-arrière-...etc...-petit-fils du vieil Elfe. Ce jour-là, la chance d'Alexandre voulu que Lucius ne se sente pas suffisamment reposé pour reprendre la route et impose à Edwin une journée sabbatique, pendant laquelle le garçon devait travailler son "feu intérieur". Ce n'était donc pas vraiment une journée sabbatique... mais bon, passons. Edwin s'éloigna donc de leur campement, vers une cascade qu'il avait repérée quelques jours plus tôt. Précisons que le jeune Triann est le seul de sa race à ne pas maîtriser le feu ou la terre, mais l'eau.
    Arrivé là où il le souhaitait, décrétant que Lucius ne serait (pour une fois) pas capable de voir ce qu'il faisait, Edwin se débarrassa de ses vêtement, excepté son pantalon ; et se coula tout entier dans le bassin de la cascade. L'eau était froide à souhait. Elle le caressait, il comprenait son murmure. Celui-ci se faisait d'ailleurs de plus en plus insistant. Puis, il devint insupportable. Lorsqu'Edwin sortit enfin la tête de l'eau, les mains plaquées sur les oreilles, il se rendit compte que le murmure qu'il avait entendu était un cri tout proche. Un cri humain.

    Alexandre avait couru jusqu'à perdre haleine, sans regarder où il allait, sans prendre de repères. A présent, il se trouvait bloqué dans un cul-de-sac, un lynx se trouvant entre lui et la sortie. L'animal avait cette assurance qu'ont les prédateurs quand ils savent que leur proie ne peut plus fuir. Il avançait tranquillement, dardant son regard doré sur le jeune humain terrorisé. Arrivé à une distance qu'il jugeait suffisante, le lynx s'arrêta et se ramassa en vue de bondir. Il n'eut pas le temps de décoller les pattes du sol. Un brasier ambulant lui avait sauté dessus et le maintenait fermement à terre. Le lynx entendit le feu lui parler, lui dire qu'il était désolé de lui gâcher son repas, mais que s'il partait rapidement, il aurait le droit de manger un vieil Elfe acariâtre. Sans doute est-ce la promesse d'un repas qui calma le félin, car celui-ci arrêta instantanément de bouger. Se relevant, le feu se tourna alors vers un Alexandre tétanisé.
    Edwin s'avança et lui fit signe de le suivre. Il ne lui parla pas, mais son regard fit le reste. Comme hypnotisé par les flammes dansantes qui ne mordaient pas la chair de son sauveur, Alexandre emboîta le pas au jeune Triann.

    Il s'écoula ensuite un temps plus ou moins long (c'est selon la définition du terme "long" de chacun) jusqu'à ce que le jeune fermier retrouve son village. Il faut dire aussi qu'Edwin avait un sens de l'orientation assez remarquable... mais en terrain connu. Placez-le dans un champ où poussent des herbes lui cachant la vue, il sera incapable d'en trouver la sortie. Mais ceci n'a rien à voir avec notre histoire. Edwin sous sa forme de brasero mobile, s'arrêta à la lisière du bois, laissant Alexandre poursuivre seul. Ce dernier le remercia d'un geste de la tête et courut vers sa maison sans demander son reste. L'histoire ne dit pas s'il s'est fait punir ou non, pour cette fugue...
    Mais retournons du côté d'Edwin... Celui-ci était plongé en pleine réflexion. Si Lucius n'avait pas décidé de se reposer encore une journée, que se serait-il passé alors ? Le lynx aurait sans aucun doute fait un excellent repas ! Et il n'y avait aucun village Triann dans le coin... Mais c'était aussi le cas dans de nombreuses forêts du pays. Pauvres gens... Edwin savait qu'il était impossible de sauver tout le monde, mais il fallait au moins faire le maximum ! Tout en revenant au campement (en ayant au passage, oublié ses affaires près de la cascade), une idée lui venait en tête... Triann solitaire. C'était rare, mais pas impossible. De plus, cela lui permettrait de voir du pays plus rapidement qu'avec son arrière-arrière-...etc...-grand-père. Ce dernier s'était réveillé lorsqu'Edwin arriva au camp. En voyant sa mine renfrognée, le jeune homme se promit toutefois de finir son apprentissage avant de partir...

    -Et alors ? C'est maintenant que l'on se pointe ? Edwin, il te reste encore tellement de choses à apprendre...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaëlle

avatar

Titre : Prisonnière des Ténèbres
Race : semi-elfe
Age : 18

Féminin

Marié(e) à : : -

Rôle : ____
- Administratrice
- Relectrice/correctrice
Emploi : ____
-Journaliste

Messages : 1342

Compétences : ____
*Maîtrise Lame (CC) Niv-7
*Esquive + (CC) Niv-1
*Télékinésie (Int) Niv-2


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
35/100  (35/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
20/100  (20/100)
Intelligence / Intuition (Int):
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Les Fiches de Personnages (Obligatoire)   Sam 17 Sep 2011 - 18:44


  • Nom/Prénom : Nathanaëlle d'Aymery de Felyzya

  • Age :16 ans (age humain)

  • Race : semi-elfe

  • Description physique : Elle a de longs cheveux argentés qu'elle attache parfois en une longue tresse . Ses habits sont noirs du lundi au dimanche et elle porte une bague à la main droite par dessus un gant de velours noir . Dans ses yeux bleus perdu dans le lointain, on peut voir la tristesse et la haine qui s'y reflètent et lui donnent un air sombre . La broche fermant sa cape et les broderies d'or sur ses habits contrastent avec son habituelle noirceur . L'épée pendant à son côté contribue plus encore à sa solitude et son isolement . Bien qu'elle puisse paraître âgée, elle n'a en vérité que 16 ans, comme le montre sa petite taille .

  • Description du caractère : Sombre et solitaire, elle se méfie de tout le monde et ne se mêle jamais aux autres. Elle est sûre d'elle et c'est là son gros défaut . Elle est persuadée que tout le monde la déteste et c'est la raison pour laquelle elle déteste tout le monde . Bien que son comportement soit immature, elle est d'une rare sagesse et constitue un précieux allié pour qui l'a à ses côtés, et un dangereux ennemi pour qui  lui cherche querelle. Derrière cette maturité se cache en fait une jeune fille triste et pleine de remords, cachant dans son cœur les vestiges de son passé . Elle n'a aucune pitié et ne fait aucun effort pour être plus sociable . Quand elle essaie de se montrer gentille, chose extrêmement rare, elle est si maladroite qu'elle blesse les gens sans s'en rendre compte .

  • Histoire du personnage : Natha est née un dimanche pluvieux, et a grandi de façon monocorde . Elle apprit à parler très vite, et ses parents en furent très fiers. Ceux-ci ne découvrirent son pouvoir qu'à ses trois ans, lorsqu'elle éteignit la lumière en claquant dans ses doigts . Ils l'aidèrent à progresser et jamais ne la blamèrent d'utiliser son pouvoir en public . Natha grandit dans la joie, comme l’avaient  espérés ses parents. Mais un soir, sa vie changea. C'est sous un soleil éclatant que Natha partit à l'école ce matin là, loin de se douter de ce qui l'attendrait à son retour . Elle était maintenant âgée de sept ans et sa vie se résumait à peu de choses :
    l'école, ses parents et sa meilleure amie, May ,qui était aussi sa soeur adoptive. Natha n'avait pour à vrai dire pas grand chose, mais cela suffisait à son bonheur . Sa journée d 'école ce jour là lui  parut interminable, et ce fut le cœur léger qu'elle et May empruntèrent  le chemin du retour, parlant de tout et de rien, de la pluie et du beau temps et de pleins de choses encore . Arrivées à proximité de chez elles, elles se turent d'un coup, oppressées par la pesante atmosphère qui régnait en ce lieux . L'anormal attroupement des badauds  et voisins autour de leur demeure ne fit qu'augmenter leur inquiétude. C'est en jouant de leur petite taille que les deux fillettes réussirent à se frayer un passage parmi la foule de gens regroupés là, mais, en arrivant au pied de la vieille bâtisse qui leur servait de logis, ce qu'elles virent les clouèrent sur placent. En effet, on pouvait, par la porte ouverte, apercevoir les corps inertes étendus au sol dans une marre de sang, et ce n'est que vaguement que l'on distinguait l'homme qui se tenait debout au milieu de la pièce. Face à cette vision d'horreur, Natha ne put s'empêcher de fermer les yeux, s'efforçant de penser que tout cela n'était qu'un affreux cauchemar. Ce fut la main glacée de May se glissant dans la sienne qui la ramena à la réalité . Natha  agrippa sa sœur par le bras et toutes deux se dirigèrent  vers la fenêtre du salon. Au fond d'elles mêmes, elles savaient très bien que ce n'était pas prudent, mais elles ne purent s'empêcher de jeter un coup d'œil à l'intérieur. Ce qu'elles virent leur glaça le sang, et elles mirent quelques secondes à réaliser que tout leur univers venait de s'effondrer, et que leur vie ne serait plus jamais comme avant. Car c'était bien leurs parents qui étaient allongés sur le sol, les yeux ouverts, avec sur le visage une expression de terreur . Les deux fillettes restaient là, à contempler le visage de leur parent, seule chose à laquelle elles tenaient vraiment. Natha fut la première à sortir de sa torpeur et à reprendre ses esprits. D'un seul coup, comme sous l'effet d'un coup de fouet, elle se mit à courir, entraînant sa sœur avec elle. Elles couraient sans vraiment savoir où elles allaient, regardant droit devant elles, jusqu'à ce qu'elles soient sorties du village. Elles s'assirent au sol et restèrent ainsi, à pleurer dans les bras l'une de l'autre .Quelques heures plus tard, elles s'autorisèrent enfin un coup d'œil par la porte principale, ce qui leur apprit que l'homme avait été arrêté . Qui il était, ce qu'il leur voulait, elles n'en avaient aucune idée. Tout ce qu'elles savaient, c'était que cet homme avait tué leurs parents, et cela leur suffisait pour le haïr. Elles attendirent que les corps eurent étés enlevés et se décidèrent enfin à rentrer chez elles prendre quelques affaires. Au petit matin, elles n'étaient déjà plus là . Elles avaient décidé de quitter cette ville, de quitter cette maison chargée de souvenirs, et c'était compréhensible. Elles marchèrent longtemps, droit devant elles, jusqu'à ce que leurs réserves de nourriture soient épuisées. Elles firent alors halte dans une ville où elles décidèrent de passer la nuit, une vieille dame ayant accepté de les héberger jusqu'au lendemain. May fut rapide à s'endormir, épuisée par les kilomètres qu'elles avaient jusqu'alors parcourus. Natha, elle, ne parvint à trouver le sommeil, rongée par les remords. Elle s'en voulait de ne pas avoir elle même attrapé le meurtrier de ses parents, et d'avoir lâchement fui. Elle n'avait bien sur rien à se reprocher, car n'importe qui aurait fait pareil à sa place. Elle était trop dure avec elle même, elle en avait conscience, mais elle pensait réellement être en tort, au point même qu'elle jugea ne plus être digne d'être la sœur de May, chose stupide, évidemment . Mais Natha se sentait coupable de la tristesse de sa sœur et, les pensées embrouillées par toute ces réflexion, elle rassembla ses affaires et partit, laissant sur la table une pièce de monnaie et une lettre d'excuse à l'intention de sa sœur .Elle prit la route avec comme seul pensée de s'éloigner au plus vite de ce village. 30 jours durant, elle marcha à vive allure, ne s'arrêtant que pour manger et dormir. Les jours de pluie ou de vent, elle s'enroulait dans sa cape et accélérait l'allure, jusqu'à ce que la pluie cesse. C'est affamée, amaigrie et les habits en pièce qu'elle arriva devant une grande muraille flanquée de deux grande porte et protégeant une magnifique cité. Elle était arrivée à Sinastra .


Dernière édition par Nathanaëlle le Mer 10 Juin 2015 - 9:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrick



Titre :
Race : Humain
Age : 26

Masculin

Marié(e) à : : -
Messages : 2

Compétences : *Cp1 : *Cp2 :*Cp3 :


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
30/100  (30/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
25/100  (25/100)
Intelligence / Intuition (Int):
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les Fiches de Personnages (Obligatoire)   Lun 13 Aoû 2012 - 14:59




  • Nom/Prénom :

  • Actuellement, Druidonard Elrick. Avant, Dos d'oiseau Éric et Éléo.


  • Age :
  • 22 ans.


  • Race :
  • Humain + +



  • Histoire du personnage :
  • Éric et Éléo sont nés jumeaux dans un petit village fermier. Ils étaient les premiers de leur fratrie et le restèrent d'ailleurs un bon nombre d'années. Ils reçurent une éducation rudimentaire de la part de leur mère pendant les matinées de leur jeunesse, qui consistait à apprendre à lire, écrire et compter. Les après-midi, ils aidaient leur père aux champs.

    Très vite, leur caractère finit par différer. Éric s'amusait à porter des charges de plus en plus lourdes pour impressionner les filles, et il aimait draguer ces dernières malgré son jeune âge.
    Éléo, lui, se trouvait bien dans la solitude même si la présence des gens ne le dérangeait pas plus que cela. Il s'intéressait beaucoup aux cours de sa mère, contrairement à Éric, et passait son temps, quand il n'était pas obligé de travailler aux champs, à étudier les plantes.

    A partir de leur quinzième année, Éric et Éléo, partirent étudier dans l'école militaire prestigieuse de la grande ville proche de leur village pommé. Éric commença des études d'homme d'armes pour devenir soldat dans l'armée et peut-être, obtenir un haut grade. Éléo, qui vouait, à cette période là de sa vie, une adoration aux plantes, suivit un enseignement sur les plantes en tout genre, mais plus particulièrement sur les poisons et leurs remèdes. Tout en apprenant à manier certaines armes. Il se destinait donc à devenir soigneur dans la garde.

    A leur 19 ans, ils leur restaient encore à chacun une année d'étude de perfectionnement. Éric avait appris le maniement de beaucoup d'armes, même s'il n'excellait pas partout et qu'il avait quelques armes de prédilections. Éléo connaissait tous les poisons connus sur le bout de la langue et une grande partie de leur antidote. Il connaissait le bienfait des plantes les plus courantes.

    Au moment d’entamer leur dernière année, un concours leur fut proposé pour sélectionner les meilleures écoles de leur promotion. Éric voulut y participer de suite, mais Éléo hésita. Il voulait perfectionner son enseignement. Mais cette occasion leur permettait de trouver un emploi tout de suite ou de suivre une étude supérieure.

    Les deux frères arrivèrent premiers de leur catégorie car ils suivaient minutieusement leur cours. Ils furent donc sélectionnés. Ils prirent leur clic et leur clac et suivirent les autres gagnants du concours vers leur prochaine destination. Ils marchèrent pendant une journée avant d'arriver au pied d'un immense et sombre château fort. Son propriétaire était un certain Druidonard. Il se présenta comme un homme au service de l'état qui avait besoin de garde.

    C'est ainsi que commença la partie la plus sombre de l'histoire de ces deux jumeaux. T'as vu ! Elle en jette cette phrase ! Very HappyOui c'est ça, en attendant tais-toi et laisse le narrateur continuer... Rhooolala ! Vous avez foiré mon effet avec vos commentaires... Bon, je reprend...

    C'est donc ainsi que commença la partie la plus sombre de leur histoire. Celle qui les forgea... Celle qui fit d'eux ce qu'ils sont aujourd'hui ! T'as vu là-aus.. *sbaf* Aïe !   Chuuutt !!.... Hem !  Donc... J'en étais où... Ah oui !

    Druidonard prit bien soin de ses nouveaux élèves, c'était les meilleurs d'une bonne école, ils étaient les premiers de leur catégories, ils faisaient donc de bonnes trouvailles. L'objectif de Druidonard qui en fait, n'était pas un homme au service de l'état, ou bien du royaume de sa majesté le roi, mais un méchant sorcier prêt à tout pour prendre le pouvoir et pour propager le mal partout sur son chemin, était simple. Il voulait prendre le pouvoir et propager le mal partout sur son chemin.

    Et pour cela, il avait besoin d'une armée ! Le groupe dans lequel étaient arrivés les jumeaux, constituait les premières recrues de Druidonard. Pendant un an, ce dernier perfectionna leur entraînement, en les faisant sombrer dans le mal. Il les endoctrinait, leur faisait croire que sa cause était la bonne, qu'il fallait faire comme il le disait. Ce sorcier était plutôt doué pour la persuasion, il était aimé par ses hommes qui, croyaient tout ce qu'il disait, et qui lui vouaient une adoration et une confiance absolue.

    Éric et Éléo devinrent les plus méchants, et c'était eux qui croyaient le plus en la cause que défendait Druidonard. Le petit groupe de base du sorcier, devinrent les commandants. Ils recevaient leurs ordres directement de Druidonard, et dirigeaient une petite armée qu'avait formé le sorcier. Cette armée rassemblait, mercenaires, criminels, voleurs, violeurs, assassins, ou bien des hommes recrutés comme Éric et Éléo.


    Lors de la deuxième année passée avec Druidonard, les jumeaux commencèrent quelques escarmouches. Ils pillèrent des villages, tuèrent des gens, volèrent... Ils passèrent toute cette année à faire le mal partout où ils allèrent pour faire plaisir à leur maître vénéré.

    Puis, vint un jour, où Druidonard leur proposa de devenir plus forts. Il ne pouvait le demander qu'à eux car ils étaient jumeaux, et que les autres ne pourraient supporter autant de pouvoir. Éric et Éléo, dont toute conscience avait disparu, acceptèrent, aveuglés par la soif de pouvoir. Le sorcier commença son incantation, et quand son sort fut jeté, ce fut le noir.

    Quand ils se réveillèrent... ou plutôt, quand il se réveilla, quelque chose avait changé. Son physique déjà, il n'était plus brun, ses cheveux étaient devenus rouges à cause de la magie, et ses yeux avaient fait de même. Mais il n'était plus tout seul, lui, Éric, n'était plus tout seul dans son corps ! Il était deux ! Son frère était là, il ne s'était pas encore manifesté, mais il le savait, il le sentait. Éléo était avec lui ! Comment cela se faisait-il ? Pourquoi Druidonard avait-il fait cela ? Un homme était moins efficace que deux, non ? Éric était perturbé, mais Éléo encore plus. Il partageait les pensées de son frère, mais lui n'avait plus de corps à lui, il ne pouvait bouger.

    Vous l'aurez deviné, c'était pas très cool pour eux au début. Mais c'était Druidonard qui avait fait ça, il leur avait bien expliqué ses raisons après, en leur fournissant tous les avantages de ça. Les jumeaux aimaient leur maître, ils firent donc de leur mieux pour s'habituer à leur nouvelle situation. Vers le milieu de la troisième année, ils se débrouillaient bien et purent recommencer leurs viles actions. Ils étaient deux fois plus craint par leurs hommes qu'avant. On pouvait même les considérer comme des monstres sanguinaires, à cause de la force brute d'Éric et de sa capacité à manier n'importe quelle arme, et des connaissances effrayantes d'Éléo sur les poisons et les plantes. Druidonard avait ressemblé en un seul corps, la bête féroce qui tape sur tout ce qui passe et le serpent vénéneux qui frappe dans le dos. Le sorcier avait donc bien joué sur ce coup-là, mais un petit problème survenait régulièrement...

    Éléo et Éric ne choisissaient pas tout le temps quand ils prenaient possession du corps. Des fois, ils pouvaient faire du forcing et prendre la place de l'autre, mais souvent c'était de manière aléatoire. Le problème ? Imaginez que Éléo prenne place au beau milieu d'un combat, et qu'il se retrouve avec une arme qu'il ne sait pas manier... Ou bien que Éric arrive à un moment où il faut se la jouer discret et en finesse... Vous le voyez le problème à présent ? Il est donc arrivé quelquefois que ces deux jumeaux se retrouvent dans des situations inconfortables.

    Donc, à la moitié de leur troisième année, ils recommencèrent leurs méfaits (comme je l'ai déjà dit plus haut, ceux qui suivent l'auront remarqué). Et à la fin de cette troisième année, arriva une chose à laquelle ils ne s'attendaient pas...

    Un jour, lors d'une de leurs attaques de village. Comme il leur arrivait souvent, c'était monnaie courante pour eux, c'était fastoche. Il suffisait de tout piller, de tuer tout le monde avec ou sans souffrance et de repartir vainqueur avec le moins de blessés et de morts possibles dans leur propre armée. Sauf que, même en étant les commandants, les jumeaux, appelés Elrick à cause de leur nouveau corps, aimaient accomplir aussi le travail. Il descendait donc de son cheval pour poutrer la tronche à quelques paysans.

    Mais au moment d'en massacrer un à coup de marteau, Elrick se rendit compte que le pauvre homme, qui se trouvait allongé par terre et qui attendait la mort, n'était autre que son père. Il retenu son coup qui aurait dû fêler le crâne de son géniteur pour prendre la fuite au milieu de la bataille, après avoir bien sur crié le repli des troupes. Elrick enfourcha son cheval et disparu dans les ombres de la nuit, laissant son armée rentrer seule.

    Il se passa une semaine, un mois, peut-être deux, pendant que Elrick chevauchait et se morfondait. Qu'était-il devenu ? Qui était-il ? Il réussi à se trouver une paix intérieure, très fragile. Il n'était pas seul, il était deux. Et cela le réconfortait un minimum. Ils étaient deux à prendre les décisions et donc ils étaient deux fois plus sûr de ne plus faire les mauvais choix. Puis finalement, un jour, à force de déambuler dans les prairies, les montagnes et les forêts, il arriva à Sinastra, lui (c'est-à-dire ses deux personnalités) et son cheval.




  • Description physique :
  • Un nez rond, fier et droit. Voilà l'atout principal de mon frérot.
    Pour ma part, c'est d'une musculature importante et très fiable que provient mon charme... Enfin, une partie.

    Mon frère est un crétin mais c'est pas le bon endroit pour le dire... Bref, il est vrai que nous possédons un nez charmant et une forte musculature. Et si vous avez lu l'histoire, vous sauriez d'où elle provient.

    Bon, place au narrateur !! :DNos deux petits personnages, vous l'aurez compris en lisant l'histoire se retrouvent dans un seul et même corps, celui de Éric. Pour confirmer ce qu'ont dit les deux zigottos, leur corps est très musclé, grâce aux exercices dans les champs, puis à ceux de l'école. Elrick a donc également un joli nez rond et droit qui lui procure ... Vas-y, dis le !!! hum ... du charme YES !! Tu me désoles !... Veuillez m'excuser mais je viens de me faire corrompre. Il a de longs cheveux rouges, tressés par endroit, lisses, et munis de quelques perles et plumes (dû à l'apparition de Éléo dans le corps de Éric).
    Pour quelqu'un qui a passé son enfance en plein-air, on s'attendrait à ce qu'Elrick soit un beau jeune homme à forte carrure et à la peau bronzée. Pourtant, même si son corps est effectivement musclé, et qu'il a les épaules larges, notre fier combattant reste un personnage plutôt fin à la peau blanche (vous noterez l'intéressant contraste entre la pâleur de sa peau et le pourpre de ses cheveux Very Happy).

    Elrick est souvent habillé d'une chemise blanche un peu entrouverte (pour qu'on puisse facilement zieuter ses pectoraux...  Rolling Eyes ), d'un pantalon marron, et de bottes en cuir. Il lui arrive assez régulièrement de se vêtir d'une cape, et beaucoup moins fréquemment d'un chapeau à plume. Il possède à sa ceinture une épée, et une sacoche remplie de plusieurs fioles. Il cache également dans ses bottes, une ou deux dagues, mais ça, vous n'êtes pas censé le savoir.




  • Description du caractère :
  • Elrick étant un être né de la fusion entre les deux jumeaux Éric et Éléo, il possède donc deux personnalités bien distinctes. Mais ils possèdent tous deux quelques similitudes. Ils sont tous les deux tourmentés par la notion de bien et de mal, et se soutiennent moralement pour faire ce qu'il y a de mieux. Ils n'ont pas un mauvais fond à la base, mais il a été extrêmement bien enfoui, ce qui fait qu'ils ont tendance à être méchants, et à bien aimer ça.

    Personnalité 1: Éric : Est un idiot (là je suis au bon endroit Very Happy).Nan mais t'as fini, là !! C'est quoi cette discrimination à mon égard ? Sad  ... Hum, hum. Je reprends les commandes, messieurs.
    Eric n'est pas un idiot. Ah bon ? T'es sûr ? Répètes-ça sans mentir pour voir ? ... Euh... Je me disais aussi Very Happy* Éric vient de frapper Éleo* Mai-euh, aïe ! C'est bon narrateur, la voie est libre, décris moi !! RazzHum... oui, donc... Éric est tout le contraire de son frère. D'un tempérament plutôt énergique et volontaire, il n'hésite pas à rire et plaisanter lorsque l'occasion se présente. De plus, même si l'on a parfois une grande envie de le baffer, son côté "je-m'en-foutiste" apporte fort à son personnage. Ainsi, contrairement à son frère, il aime être entouré de monde. Et comme il est de nature spontanée, très jovial, et qu'il sait parler au gens (et surtout aux femmes) il n'a jamais eu trop de mal à se faire des amis. Et agir en groupe ne le dérange pas.
    Cependant, Éric est loin d'être aussi prudent que son frère. Au contraire, il est prêt à tout pour parvenir à ses fins et de ce fait, il va préférer foncer dans le tas plutôt que de s'arrêter et prendre du temps pour réfléchir à ce qu'il va faire. Il va toujours droit au but, aussi bien dans ses relations avec les gens que lors de combats. Même si cela peut être une qualité qui fait de lui un personnage qui parait franc, il n'en demeure pas moins que cela le met parfois (... souvent) dans des situations délicates, dont Éleo doit le sortir.
    Cela ne signifie pas qu'Éric est un abruti fini qui ne réfléchi jamais mais il est vrai qu'il n'aime pas se prendre la tête, en particulier lorsqu'il s'agit d'élaborer des stratégies et il reste malgré tout... un peu crétin sur les bords. Ah, tu vois ! Tu l'as dit ! Very Happy
    Tandis que son frère va prendre un malin plaisir à ruser ou à torturer les gens, Éric ne vas pas perdre son temps. Il aime tuer, et ce de manière très sanguinaire. N'oublions pas qu'un méchant reste un méchant Smile
    Enfin, il faut savoir qu'il est dragueur, très dragueur... et qu'il n'hésitera pas à utiliser son charme à son avantage. Mesdemoiselles, vous voila prévenues  Cool


    Personnalité 2 : Éleo : Est quelqu'un de calme. Il se contente aussi bien de la solitude, comme de la compagnie d'autres personnes (contrairement à son frère qui adore être entouré de monde.). La foule ne le dérange pas, mais il ne s'y sent pas pour autant en sécurité. Rares sont les moments où il pense l'être. C'est d'ailleurs lui, la personne la plus prudente et la plus rabat-joie entre les deux frères. (Sans l'être trop non plus). nan mais vas-y dis le carrément hein, il est RABAT-JOIE !!!! Heureusement que je suis la Cool  Disons qu'il surveille plus son frère, car s'il meurt, les deux meurent.
    Éléo est d'ailleurs le plus fourbe des deux. Quand l'un va préférer la force brute et foncer dans le tas, Éléo va préférer rester dans l'ombre et frapper par derrière. Certains qualifierait ça comme un signe de lâcheté, mais c'est ainsi qu'Éléo a toujours fait, et c'est ainsi qu'il est le plus protégé. Il ne changera donc pas pour de quelconques états d'âme. Le jeune jumeau, contrairement à son frère qui aime tuer, aime torturer les gens. Il prend un malin plaisir à leur faire avouer tout ce qu'il souhaite en leur faisait subir les pires souffrances (résultat des quelques années passées sous le joug de Druidonard).
    Mais à part tout ça, Éléo est quelqu'un de gentil (si on peut dire ^^) et de très créatif. Il est donc plus ouvert que son frère à toutes les formes d'art. Il peut même être drôle, sans doute..



Dernière édition par Elrick le Ven 28 Juin 2013 - 18:04, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galdryss

avatar

Titre : Tout feu tout flammes
Race : Humain
Age : 20

Masculin

Marié(e) à : : -
Messages : 50

Compétences : *Cp1 : *Cp2 :*Cp3 :


MessageSujet: Re: Les Fiches de Personnages (Obligatoire)   Dim 2 Déc 2012 - 14:50

Bonjour ! Voici ma fiche !




[*]Nom/Prénom :

Galdryss Teryann


[*]Age :


20 ans ( âge humain )


[*]Race :


Humain (tout ce qu'il y a de plus ordinaire)


[*]Description physique:

De taille moyenne, musclé, avec de longs cheveux oranges qui lui descendent presque jusqu'à la taille. Cependant, les jours de pluie, ses cheveux prennent une couleur différente. Il s'habille généralement de noir (quand il ne se trimballe pas torse nu), et possède, attaché autour du cou, une chaîne à laquelle sont attachées deux petite plaques d'argent gravées. Ses habits sont toujours tâchés de sang. Il a les yeux verts. Il porte des brassards en cuir noir. Il a les dents blanches, comme tous les beaux garçons, car le sourire compte énormément pour draguer !



[*]Description du caractère :



Prêt à tout pour atteindre les objectifs qu'il s'est fixés, il n'hésitera pas à vous tuer si vous vous dressez sur son chemin. D'une nature chaleureuse et accueillante, il sait cependant se montrer intransigeant, notamment en combat, où il devient froid et distant.. Obstiné et sûr de lui, il défend fièrement ses idées et opinions, et s'il ne vous aime pas, il vous le dira clairement ! Il a souvent des idées reçues sur les gens, alors s'il vous embête, dites- le lui tout simplement ! On a parfois envie de lui donner des baffes tant il peut être embêtant, alors surtout, ne vous en privez pas ! Il a une fâcheuse tendance à tout calculer et à manipuler les autres.


[*]Histoire du personnage :

Galdryss a grandi comme tous les petits enfants du monde, auprès de sa maman (une fleur) et de son papa (un arbre). Quoi de plus normal ? Il a passé son enfance dans une forêt, avant d'être recueilli à l'âge de sept ans par le grand Smalann le terrible (ça craint comme nom hein ?). Recueilli n'est d'ailleurs pas le bon mot, le vieil homme ayant carrément réduit le garçon en esclavage. Cela avait toutefois permis a Galdryss d'avoir accès à un entraînement de qualité. Il avait ainsi pu développer son physique et son mental. Et apprendre toutes les ficelles du métier. Tous les trucs et astuces. Comment tuer discrètement et proprement. Comment devenir invisible. Comment disparaître dans la nature. Comment profiter des autres. Comment masquer sa vraie personnalité.
Autant de choses qui lui serviraient plus tard, lorsqu'il deviendrait le préféré de Smalann, et que celui-ci en ferait son assassin personnel. Une heureuse vie s'annonçait donc pour Galdryss !! (c'était de l'ironie, hein!!) Il apprit vite, il apprit bien, et fit la fierté de son maître. Malheureusement, le milieu du crime n'est pas un environnement idéal pour un enfant (ni pour quiconque, me direz-vous). En effet, les personnes grandissant dans ce genre d'atmosphère ont tendance à développer un certain sadisme (plus que certain, alarmant même!), et une passion pour la mort et le sang (gore, n'est-ce pas?). Ce qui fut aussi le cas de Galdryss. Celui-ci, le jour de ses douze ans, assassina son maître et prit la fuite avec l'argent de celui-ci, après avoir brûlé sa maison, tuant du même coup tous les autres pensionnaires. Il refit alors sa vie, une vie sur les routes, vivant de petits larcins et mangeant des casse-croute (nan désolé ça c'était juste pour la rime XD). À force de meurtres commandités (satisfait ou remboursé!!) toujours commis en toute  discrétion, habileté et en échappant à chaque fois aux autorités de manière spectaculaire, Galdryss finit par se faire un nom dans le métier. Il était désormais « Gyss Terrencia Ydrasyl »,ou, dans notre langue : Galdryss Teryann, l'oiseau de feu. L'oiseau après avoir quitté le nid avait semé la discorde sur son passage, tout au long du chemin. Mais il voulait du changement. Il voulait mettre en application ce qu'il avait appris. Le changement de personnalité. Il chercherait une cité ou s'établir, ferait en sorte de s'intégrer en se faisant passer pour un parfait imbécile incapable de se battre (ce qui, je vous l'accorde, n'était pas trop éloigné de la vérité), mais beau garçon de préférence. De toute manière, il ne pouvait pas changer son visage, seulement teindre ses cheveux. Ce qu'il fit. Restait maintenant à trouver une cité ou s'établir. S'intégrer. Nouer des relations. Jouer son rôle. Guetter. La moindre faille. Et puis bondir. Les mordre au cou. Faire tomber le masque. Rien que pour voir leur stupeur. Par pur sadisme. Et supprimer tout le monde après. Mais d'abord, la cité. Il avait entendu un marchand dire qu'il faisait souvent halte dans une cité paisible, calme et toute mignonne. La cible idéale. C'était décidé. Ce serait sa prochaine cible. La cité de Sinastra.


Dernière édition par Galdryss le Mer 21 Juin 2017 - 16:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloem Natch

avatar

Titre : Innocence Artificielle.
Race : Humaine
Age : 18

Masculin

Marié(e) à : : -
Messages : 256

Compétences : _______
*Maîtrise Lame (CC) Niv-3
*Empathie (Int) Niv-4


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
10/100  (10/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
30/100  (30/100)
Intelligence / Intuition (Int):
41/100  (41/100)

MessageSujet: Re: Les Fiches de Personnages (Obligatoire)   Sam 8 Déc 2012 - 18:03


  • Nom/Prénom : Bloem Natch (Fleur de Nuit)

  • Age: 1 ans

  • Race : Poupée au dépard elle est une “Humaine” crée artificiellement a l’aide de magie démoniaque.

  • Description physique:
    Bloem semble jeune et mesure seulement 1m 55, elle est donc petite, mais surtout très légère, a tel point que certain disent qu’elle peut marcher sur des feuilles morte sans les faire craquer. Ses cheveux sont blanc et vont jusqu’au bout de son dos, a des yeux violet comme l'améthyste, a une peau douce et très pale (voire blanche) car elle ne sort que très peu au soleil et préfère les sorties nocturnes. possède un petit nez pointu et une bouche fine sur laquelle se dessine toujours un sourire malicieux.
    Pour être souple, Bloem est souple, a tel point qu’elle peu prendre des poses impossible a exécuter (comme se plier en deux et toucher son dos avec la nuque).
    Bloem a une robe noire et blanche pour le moins originale d’un style gothique qu’elle possède depuis sa création, a un nœud de papillons au niveau du cou, et a également et un serre tête noir sur lequel on peu apercevoir une rose rouge, son symbole. Sa voie, belle et infantile a tendance a attendrir les cœur, elle est également rieuse quand elle est de bonne humeur.

  • Description du caractère :
    Extrêmement honnête, Bloem diras tout ce qu’elle pense et le vérité en face, même si elle n’est pas toujours bonne a dire, si vous lui demandez quelque chose, elle vous répondra même si la réponse ne vous plaira pas.
    Infantile et gourmande, elle aime beaucoup les sucreries, également curieuse, elle a tendance a fouiner un peu partout, elle aime aussi beaucoup les chat et les corbeau, mais aussi la compagnie, en particulier la compagnie masculine.
    Bloem se rit de la mort et prend donc parfois des risques incroyables en assurant que rien ne peut lui arriver, surtout que quand elle a décidé quelque chose, elle feras tout pour y parvenir.
    comme quoi ce n’est pas car elle a été crée artificiellement et a base de magie démoniaque qu’elle est forcément méchante; Par contre en combat elle change radicalement de caractère: elle passe de la gentille petite fille curieuse a une démons assoiffée de sang.

  • Histoire du personnage :
    Pour le moins originale me direz vous, enfin bon la voilas:

    Au commencement, il y avais une vielle femme, très vielle qui avait passé sa vie a fabriquer des poupée, elle ne voulait pas mourir mais elle savait qu’elle n’allait pas tarder a rendre l’âme...elle eu une idée...elle allait construire une grande poupée...a qui elle allait donner vie et âme...

    Elle passait sa journée, c’était un projet incroyable, elle sculptais chaque trait, elle allait être la plus grande et le plus belle poupée jamais faite...combien de temps avait elle mis a faire ce projet? deux jour? deux mois? deux ans? elle n’en savait rien mais une fois le travail terminé...La vielle femme appela sa magie démoniaque, fessant tout ce qu’il fallait faire pour donner vie a son projet...

    La poupée fut construite, sa peau était d’un feutre beige, ses yeux était en améthyste
    et son cœur était une rose rouge, ses cheveux étaient de soie et elle était habillée d’une robe noir d’un style gothique.



    Une fois le tout terminé la vielle femme écrit une lettre, soupira, prit un sabre et se transperçât le coeur, elle mourut, son sang coula sur le sol et son âme quitta le corps...mais plutôt que d'être ramassée par la mort, elle fut insufflée dans la poupée...qui prit vie...et devint non plus poupée mais humaine.
    ________________________________________________________________________

    Elle ouvrit ses yeux, regarda aux alentour, une veille femme, morte gisait a ses pieds, un message a la main, elle le prit et le lut:
    ====================================================
    Si tu lit se message, c’est que tu voit.
    Si tu le comprend, c’est que tu pense.
    Si tu sens le papier, tu possède le sens du toucher.
    Si tu sens l’odeur de mon cadavre, tu as de l’odorat.
    Si tu entend le plancher craquer, les gens de l'extérieur, tu a l'ouïe.
    Si tu aime les gâteaux que je t’ai préparé, tu possède le goût.
    Si tu a tout cela, tu est complète et je suis fière de toi et de moi.

    Et si tu te demande quoi faire,a cela je te répond: Ce que tu veut.
    Je vis en toi, je vois par tes yeux, mon âme est en toi.

    Ton nom est Bloem Natch, la fleur de la nuit.
    ====================================================

    Le message était terminé...Bloem, allait faire sa que lui a demandé sa créatrice:

    Ce qu’elle voulait...

    À commencer par goûter les gâteaux qu’on lui avais cuisiné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ignis

avatar

Titre : Rose des Flammes.
Race : Fée
Age : 20

Féminin

Marié(e) à : : -
Messages : 882

Compétences : ____
*Dressage (Int) Niv-5
*Latin (Int) Niv-2


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
10/100  (10/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
38/100  (38/100)
Intelligence / Intuition (Int):
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: Les Fiches de Personnages (Obligatoire)   Sam 12 Jan 2013 - 23:08


  • Nom/Prénom : Ignis Ruber
  • Age : 16 ans (équivalence âge humain)
  • Race : Fée du feu
  • Description physique: Ignis n'est pas très grande (le mètre soixante), et elle est mince. Elle a le teint pâle et les yeux bleu nuit, la couleur varie selon ses humeur. Ses cheveux lisses et noirs descendent jusqu'en bas de son dos et tranchent avec la clarté de son visage. Elle aime porter de longues robes amples et souples. Elle porte au majeur droit la bague de sa famille qui se transmet de mère en fille, c'est une marque de l'authenticité de ses pouvoirs. Ignis, comme toutes les fées de son sang, a les oreilles pointues et de fines ailes. Elle ne peut utiliser son pouvoir que par ses mains ou le biais d'une baguette. (Le code couleur de sa voix est : #cc0000 )
  • Description du caractère : Avant d'arriver à Sinastra Ignis était réservée et parlait peu lorsqu'elle se trouvait en présence d'étrangers... lorsqu'on lui adressait la parole, elle se fermait et se contentait d'un bref regard noir. Mais depuis qu'elle est ici, Ignis va plus vers les gens et aime faire de nouvelles rencontres. Ceux qui la connaissent plus savent qu'elle est joyeuse et franche et qu'elle a horreur du mensonge. Elle s'attache peu mais lorsqu'elle s'attache, c'est pour de bon, et la prendre par les sentiments est sa plus grande faiblesse. Ignis est d'une nature loyale et ne laissera personne tomber. Elle est gentille et n'hésitera pas à apporter son aide, en revanche elle refusera celle qu'on lui propose, et elle est très têtue.

  • Histoire du personnage : Un jour, naquit, dans un petit village, une petite fée aux yeux plus noirs que le charbon, à la bouche plus rouge que la braise, et aux joues plus brûlante de vie qu'une flamme. Sa mère, une fée de feu elle aussi, s'émerveilla aussitôt devant le visage angélique qui lui souriait déjà, elle l'appela Ignis.
    L'enfant grandit sous l'aile protectrice de la fée qui lui apprit l'art de maîtriser leur pouvoir, son pouvoir à présent, le feu. Ignis s'en amusait beaucoup, son village était principalement constitué d'humains et elle passait le plus clair de son temps à "jouer avec le feu" pour impressionner les autres enfants. Elle faisait brûler n'importe quoi, n'importe quand, n'importe où, ne mesurant pas l'ampleur des possibles dégâts...
    En grandissant elle devint plus raisonnable et comprit alors que maîtriser entièrement son pouvoir était beaucoup plus intéressant. A l'âge de ses treize ans sa mère lui offrit sa baguette magique qui, utilisée lors d'incantations, permettait de canaliser son pouvoir.
    Elle adorait se faire de nouveaux amis et allait facilement vers les inconnus, les invitaient à partager ses jeux, ses goûters, elle croquait la vie à pleines dents.

    Lorsqu'elle eu quinze ans, elle partit seule dans la montagne pour un an, comme le veut le rituel de sa famille. Elle s'y retrouva avec d'autres jeunes qu'elle ne connaissait pas, des cousines, des tantes, ...
    A son retour Ignis trouva la petite chaumière vide. Un voisine lui expliqua rapidement que sa mère était tombée malade quelques mois auparavant, sans qu'on eut su vraiment pourquoi et elle se trouvait à l'auberge du village, mourante.
    Ignis courut à l'auberge indiquée et se précipita au chevet de sa mère. Celle-ci, des cernes sous les yeux, aperçu la seule personne qui la tenait encore en vie et sourit.
    - Ignis..
    - Je suis là maman, ne pars pas je t'en supplie ! J'ai encore besoin de toi tu sais !!
    - Non ma chérie, c'est fini, c'est ainsi. Je suis heureuse de voir que tu as grandi et que tu vas bien. Je peux partir tranquille.
    - Non ! Non tu n'as pas le droit !!
    Sa mère lui tendit alors une bague, celle de sa famille. Ignis la passe au doigt et le bijoux s'ajusta comme par enchantement.
    - Comme tu es devenue belle...
    Elle sourit dans un dernier effort et partit pour l'Ailleurs...
    Ignis hurla, une plainte aigüe et continue, un cri de douleur, de désespoir. Elle saisit le corps de sa mère et le serra contre elle, elle pleura.
    Dès lors, Ignis se ferma, elle n'ouvrit plus la bouche à quiconque et se contenta de noircir son regard à l'attention de tous ceux qui lui adressait la parole.
    On ne put la séparer du corps de sa mère et la persuader de l'enterrer, même ses meilleurs amis ne réussirent pas à lui arracher un mot, elle ne voulait rien dire, et rien entendre.
    Ignis emporta silencieusement le corps et l'emmena dans sa maison où elle le déposa dans le lit, elle arrangea les draps, la coiffure et le visage de sa mère pour donner l'impression d'un sommeil tranquille. Elle rassembla ses affaires, sortit et mit deux tours de clé.
    - Au revoir maman.
    Elle posa la main sur la maisonnette et celle-ci prit feu.

    Elle tourna les talons, ses affaires sur l'épaule, sa bague au doigt et s'en alla définitivement du village qui l'avait vu naître.



Dernière édition par Ignis le Dim 9 Mar 2014 - 17:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Fiches de Personnages (Obligatoire)   Mar 9 Juil 2013 - 21:19



  • Nom/Prénom : Intibah / Lao

  • Age : Concrètement, Lao est aussi vieux que Sinastra, mais d'apparence, il a une bonne vingtaine d'années.

  • Race : Aucune race connue, mais se rapproche des Âmes Chaotiques.

  • Description physique:
    Spoiler:
     

    Lao a l'apparence d'un homme musclé d'1m80 environ. Ses cheveux tirés vers l'arrière sont d'un rouge sang avec une mèche bleu sarcelle. Il porte un masque en os orné de motifs du même rouge et bleu que ses cheveux. Il ne porte pas d'armure mais de simples habits en tissu gris et noir et une ceinture en cuir avec une boucle en or. L'ensemble de son accoutrement est accompagné de bouts de tissus rouges et bleus flottant librement aux vents. Il porte également des protèges-bras et des gants renforcés terminant en forme de griffe de sorte à être dangereux, même désarmé. Sur la jambe gauche de son pantalon bouffant, au niveau du genou, siège un motif de soleil en spirale. On peut aussi retrouver ce même motif au niveau de sa hanche, son épaule droite et ses protège-bras en modèle réduit. Son épaule gauche, découverte, est tatouée d'un étrange symbole. La sorte de fresque sur sa poitrine symbolise selon lui sa relation avec la mort. Quant à la fresque située sur son ventre/sa hanche, on peut y apercevoir des visages hurlant, symbole de la douleur due à la perte de ses proches. Ses bottes bénéficient de finition en or et il possède un collier orné de pierres, d'or, de rubis et d'émeraudes.

  • Description du caractère :
    Lao est devenu un être déchiré entre deux caractères extrêmement différents. D'un côté, son ancien caractère de squelette et de l'autre la corruption de La Mort. Il peut paraître froid et asocial mais ces traits ne sont pas de son fait. Il ne se sent plus forcément à l'aise en groupe et a tendance à être susceptible et rapidement agressif. Il n'est pas très bavard sauf lorsqu'il a envie de se montrer arrogant et provocateur.
    Il subsiste néanmoins une part de ce qu'il a été jadis qui se réveille parfois en compagnie de certaines personnes. Il peut alors se montrer très protecteur. De plus, il éprouve toujours cette passion pour Sinastra, à la différence qu'il a désormais tendance à vouloir appliquer sa propre justice et à passer outre les lois de sa cité pour "la protéger" selon lui.
    Son nouveau pouvoir d'invocation lui permet toutefois de décharger une partie de son mental à son familier, mais ne le fait pas totalement disparaître.

  • Histoire du personnage :
    Le berceau de l'immortalité.








  • Spoiler:
     

Il y a fort longtemps, si longtemps que l'histoire en est presque devenue une légende, une guerre fit des ravages dans tous les royaumes. On appela cette guerre du fait des nombreux mages et autres créatures entièrement magiques qui y participèrent la "guerre des runes". Pourquoi cette guerre? Pour le pouvoir, ou plutôt, pour un pouvoir. Car on croyait en ce temps-là à un pouvoir contenu dans une gemme, ou un contenant, du moins qui une fois libéré prodiguerait d'incroyables pouvoirs. Une fois cette rumeur répandue, il n'en fallu pas plus pour que des contrées entières soient à feux et à sangs, et les mercenaires se régalaient de tout l'or qu'ils amassaient. Bref, le hasard fit que cet artefact se trouva en Sinastra lorsque celle-ci était encore à l'aube de son expansion. Des mercenaires engagés par un mage retrouvèrent cette gemme incrustée dans la poupée d'un gamin et délivrèrent sa puissance par erreur en essayant de la prendre au petit. Un illustre inconnu, plutôt chétif, visiblement pauvre et bien malchanceux essaya d'aider le petit, mais le flux magique de la gemme devint si puissant qu'il déclencha une explosion. Les tua-t-elle? Non. Elle les transforma, les affecta tous d'une différente manière. Le petit devint un concentré pur de magie, les deux mercenaires disparurent et l'illustre inconnu ne se réveilla que bien des décennies plus tard sous la forme de mort-vivant, le nom de Zeto et sans sa mémoire. Il déambula pendant quelques semaines jusqu'à rencontrer un village se faisant attaquer. Les bandits apeurés par ce zombie le assénèrent un coup d'épée en plein cœur. Zeto s'écroula une deuxième fois. Ce village était sur la route d'un puissant mage qui découvrit le jeune homme, agonisant, une blessure d'épée près du cœur. Il essaya tant bien que mal à le soigner, mais il finit par succomber à ses blessures. Cependant, avant que Zeto ne meure, le mage lui demanda s'il voulait avoir une deuxième chance, s'il acceptait que ce puissant homme le prenne sous son aile. Bien sûr, Zeto accepta. C'est ainsi que le mage acheva Zeto pour le ressusciter. Malheureusement, le sort du mage ne permit pas à Zeto de garder son apparence, et bientôt il perdit tout, sauf ses os.

Alors que le squelette poursuivait sa quête de vengeance pensant faire partie du village dans lequel il avait été ressuscité, le sage vieillissait et devenait de plus en plus fragile jusqu'à en mourir lors de l'assaut contre lesdits bandits. Dans un dernier souffle, l'ancien lui souffla de se rendre à Sinastra car c'est dans cet endroit paisible qu'il devait demeurer.
Ce fut bien des décennies plus tard que Zeto trouva le royaume de Sinastra.
Il y vit Ambra et Zambra asseoir leur divine autorité, subit les farces de Mëryana. Il découvrit en ce lieu de nombreux amis et il fit la connaissance de Djidane. Inconsciemment, il se lia à lui à tel point qu'il devint l'un de ses alliés les plus précieux. Zeto aida de façon discrète l’ascension au pouvoir de Djidane et lorsque celui-ci finit par prendre la place du roi, le squelette se fit connaître en tant que conseiller du Roi Démon.
Lorsque le Roi Démon disparut à l'insu de tous, Zeto s'en trouva totalement perdu. Tout le royaume le connaissait et peu de personne le tenaient dans leur cœur. Il était venu le temps de l'exil. Alors le squelette s'enfuit dans les marais de l'ancien roi et s'enfonça peu à peu dans la vase, la puanteur et l'oubli. Soudain, des mains le soulevèrent. Deux squelettes tirèrent le conseiller de sa torpeur, le motivèrent de nouveau et l'emmenèrent au territoire des morts, un continent tout aussi mystérieux que le destin du Roi Démon pour y devenir l'idole du peuple squelette, de simple tas d'os perdus et voués à errer dans la mort, peut-être, mais de joyeux fêtards qui n'étaient au final pas de mauvais bougres.


Cependant, alors que Zeto pensait qu'il allait enfin "vivre" une ère de paix, la plus puissante des dames fit son apparition: La Mort. Visiblement furieuse suite à la disparition du démon qui allait lui permettre de jeter son dévolu sur Sinastra, elle demanda un rapport à son conseiller qui n'en savait visiblement pas plus et malheureusement pour lui, il allait tâter de la colère de sa puissante maîtresse:

-Zeto, je ferais de toi mon esclave, mais tout serait trop simple et trop ennuyeux si on te reconnaissait... Non, tu vas plutôt sombrer dans l'oubli comme tu l'as voulu dans ton marais pathétique, ton existence deviendra les ruines d'un règne que tous veulent oublier... Désormais, tu t'appelleras Lao Intibah.

Alors qu'elle parlait, de faibles murmures que Zeto ne parvenait pas à localiser devinrent de puissantes incantations, la douleur déchira ses os, les broya mais alors qu'il pensait être en train de se briser en morceaux, il constata que du sang affluait sur lui, que des muscles apparaissaient, que la chair enveloppait de nouveau son corps. Jamais il n'aurait pensé qu'un sort de guérison puisse infliger une telle douleur.

-Tu vas retourner à Sinastra. Continua La Mort.
-NON! Hurla-t-il, Vous ne pouvez pas me faire ça! J'ai mérité de vivre en paix, je ne veux plus perdre de proches!
-Oh tu sais très bien de quoi je suis capable, mon squelette adoré. Et je sais aussi de quoi tu es capable. C'est pour cela que... Elle posa son index sur les lèvres toutes nouvelles du nouvel être... Tu ne pourras pas parler de ton passé à qui que ce soit, que tu le veuilles ou non et je serais toujours avec toi, peu importe quand et où. Tu t'en rendras compte bien assez tôt.

Sur ces paroles, elle enfonça sa main dans le cœur de son abomination et Zeto ressenti un contact glacial en lui, pas seulement physiquement, mais comme si une partie de son être avait été arrachée.

-Tu ne diras rien, pas même à ta chère fée ou ta Droukane... Hahaha tu es tellement adorable, mon nouveau petit jouet. Maintenant vas, tu me seras plus utile là-bas qu'ici.




Dernière édition par Lao Intibah le Lun 29 Juil 2013 - 10:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyan E. Nerwÿn



Titre : Maître Urcan déchu
Race : Urcan
Age : 34

Masculin

Marié(e) à : : -
Messages : 38

Compétences : ____
*Combat à mains nues (CC) Niv-5
*Télépathie (Int) Niv-3
*Pistage (Int) Niv-2


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
30/100  (30/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
20/100  (20/100)
Intelligence / Intuition (Int):
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Les Fiches de Personnages (Obligatoire)   Mer 4 Sep 2013 - 21:56

J'invite à lire l'histoire de mon personnage ! Ou de la survolée, pour comprendre son état d'esprit de psychopathe ^^ !


  • Nom/Prénom : Kyan Ellias Nerwÿn.

  • Age : 31 ans.

  • Race : Urcan. Les Urcans sont issus d'un seul et même petit continent au Sud, ils composent une société plus qu'une race. Ils sont tout d'abord une race connue pour leur forte maîtrise des 6 éléments de ce monde (Lumière, Eau, Feu, Air, Terre, Chaos). Mais il s'agit plus profondément d'une société divisée par ces éléments, et chaque branche de cette société est plus ou moins prestigieuse et puissante qu'une autre (Dans l'ordre, la plus prestigieuse étant la lumière, puis le feu, l'eau, l'air et la terre. Pour les Urcans maîtrisant le Chaos, ils sont exclus de la société, présentés comme indignes et dangereux. Exilés dès la naissance dans une sorte de "Guetto" pour que vous compreniez. Les 5 autres éléments se font la guerre, mais s'allient contre le Chaos.)

    De plus, dans chaque branche de cette société, il y a une hiérarchie. Prenons par exemple les Urcans de lumière: Dans l'ordre, il y a le Roi Urcan de Lumière qui obtient le pourvoir par hérédité, le Conseiller Urcan de Lumière qui est le second du roi, la Maître Urcan de Lumière, le chef des armées, qui a moins de pouvoir vis à vis du roi mais qui est plus respecté par les habitants. Puis les nobles, les citoyens et les paysans Urcans de Lumière. Pour finir il y a les esclaves de la Lumière, il s'agit de prisonniers des autres branches qui deviennent esclaves. Et c'est la même hiérarchie pour toutes les branches, hormis le Chaos, où c'est la loi du plus fort qui prime.

    Il est donc facile de comprendre, que les Urcans sont d'un naturel porté vers le conflits et la guerre. C'est une race ressemblant donc beaucoup aux humains.


  • Description physique: Kyan n'est ni grand, ni petit, il mesure 1m77 pour un poids de 77 kilos. Il est bien bâtit, ayant une musculature développée, adaptée à son morphotype. Les Urcans ont une corpulence similaire aux humains, ils atteignent environs le même poids moyen, la même taille moyenne.
    Ce qui les différencies des humains est qu'ils n'ont pas réellement de visage, leur couleur de peau est d'un blanc-gris assez pâle et leur tête est parsemée de taches noires plus ou moins différentes selon chaque Urcan. Cette morphologie rend les humains assez méfiants vis à vis des Urcans, car ils leurs ressemblent de loin mais de près ils sont des monstres pour eux... et inversement.

    Il s'habille toujours d'un long manteau de cuir et d'un chapeau, le peuple Urcan étant très doué à façonner le cuir, il est vêtu de vêtement très atypique que d'ordinaire.


  • Description du caractère : Pour faire cour, Kyan est un maniaco-psycopathe doublé d'un parano-sociopathe misanthrope ! En effet son histoire a fait de lui quelqu'un de très méfiant et paranoïaque à un point où il ne peut pas s’empêcher d'analyser tout ce qui se passe autour de lui avant d'agir ou de parler. C'est en effet un personnage atypique par son esprit très réfléchi, ayant fait de lui un stratège hors-paire. Il fait aussi preuve d'un sang froid et d'une impassibilité incroyable, il n'hésite pas agir de la pire façon si pour lui, c'est réfléchi. Kyan ne cherche cependant pas le conflit, il est froid, mais si on ne l'attaque pas directement ou que vous ne lui paraissez pas méfiant et dangereux, il ne vous cherchera pas des noises.

  • Histoire du personnage :

    Prologue.


    La lueur de l'aube transperce le soleil, comme tout les beaux jours que je vis, je me réveille aux côtés de ma tendre femme, Laïa, elle est belle comme toujours, je la regarde de cet oeil bien vaillant et amoureux, je ne serais rien sans elle. Elle est magnifique, elle est allongée sur le dos comme à son habitude, révélant la finesse et la douceur de son dos, sa peau est d'une pure blancheur, noble et froide. Ses longs cheveux noirs glisse sur ses courbes, recouvrant ses belles épaules. Mais ce matin n'est pas un matin comme les autres, c'est un matin en fanfare, en effet, aujourd'hui je fête à peine mes vingts ans et je suis devenu Maître Urcan du Feu il y a quelques jours, aujourd'hui, tout le monde prépare ma cérémonie et je suis dans une joie que je n'est jamais connue. Je vais devenir Maître Urcan, mes rêves sont de rendre se monde meilleur, d'aider notre communauté et de la rendre elle aussi meilleure. Contrairement aux anciens Maîtres, je ne vais pas me servir de ce pouvoir pour assouvir mon désir de puissance, celui-ci est largement assouvi déjà, j'ai des pouvoirs extra-ordinaire, une femme superbe et je suis adoré de tous.

    Je me lève donc de mon confortable lit et commence à me préparer pour cette journée qui s'annonce exceptionnelle, qui allait changer mon destin à tout jamais. Je ne met pas mon long blouson habituel, je me met dans mes plus beaux vêtement, noirs et dorés, taillés par le plus grand tailleur du village, pas par la taille, par son talent. Je touche mon crane et attrape mes bottes avant de sortir de chez moi. J'ouvre ma porte, la fanfare reprend de plus belle et les gens scandent mon nom, j'esquisse un sourire jusqu'au oreille, aujourd'hui c'est mon jour. La cérémonie commence et mon destin fabuleux aussi. Je tiens enfin ma revanche sur les autres, qui ne croyaient pas en moi.

    ***


    J'ai aujourd'hui 26 ans, et je me suis habitué à mon rôle, je suis devenu le gourou de ces dames, l'idole des enfants, ma femme et moi sommes encore plus heureux qu'avant. La famille Nerwÿn a atteint le sommet, mon père, Conseiller Urcan du Feu, et moi-même, Maître Urcan du feu, avons pu rendre hommage à ma mère, elle doit être si fière de nous. Ce jour là, je suis bien chez moi, je sors de table, et nous commençons à discuter avec Laïa, nous parlons de tout et de rien. Soudain, on frappe à la porte, je lève les yeux de ceux de ma femme et les postent sur la porte en fronçant les sourcils, je sens quelque chose de mauvais. Je n'ai même pas le temps de me lever et d'ouvrir que deux hommes défoncent ma porte. Je me lève en sursaut me préparant à les carboniser, mais il n'en ai rien, cinq nouveaux hommes entrent et me plaque contre le mur avant d'immobiliser mes pouvoirs. Je n'ai pas le temps de dire un mot et le Roi Urcan du Feu entre chez moi, j'ouvre de grands yeux, ne pensant pas le voir aujourd'hui.


    -Kyan Ellias Nerwÿn, vous êtes accusez du meurtre de Tom Ellias Nerwÿn, mon conseiller, votre père. Vous n'êtes pas en mesure de contredire quoi que ce soit ! Plusieurs parlent de votre mal-entente continuelle, votre père ne supportant pas que vous ayez un meilleur succès que lui ! Cette version me semble la plus probable actuellement, surtout vu votre tempérament trop violent ! Etant donné votre statut et les circonstances des faits, vous ne serez pas emprisonné , mais vous êtes déchus de votre titre, nous vous retirons aussi votre propriété et votre terrain ! Vous n'êtes maintenant qu'un citoyen Urcan comme les autres ! Je vous bannis de l'ordre des Grands Hommes du Feu !

    C'est après ces mots que le Roi me tourna la dos. Ces hommes me lâchent et je m'effondre. Je m'attend à ce que Laïa me réconforte, mais il n'en ai rien, elle me tourne le visage. Je relève le mien et je lui crie qu'elle ne doit pas croire ce qu'ils disent ! Elle me dit qu'elle croit en moi, mais je ne la crois pas moi. On complote contre moi, et je ne vais pas me laisser faire ! J'attrape des feuilles, des crayons et mon intelligence ! Je ne compte pas en rester là !

    ***


    Deux longues années passent, plus les jours défilent plus je sombre dans la méfiance. Je n'arrive pas à résoudre cela, mais je sais que moi je n'ai rien fais ! Rien fais du tout ! Je n'aurais jamais tué mon père, je l'aimais, plus que tout, plus que Laïa. Laïa... je me tourne vers elle, elle parle de moins en moins au file du temps. Je ne la sens pas, elle n'est pas sincère... je le sens. Je la regarde, elle est de dos et elle ne dit rien, elle ne fait rien à part penser. A quoi pense-t-elle ? Que fait-elle... je ne peux pas laisser passer ça ! Jamais ! Je me lève durement de ma chaise, je m'avance vers elle et lui attrape le bras tout la jetant contre le mur de notre nouvelle et pitoyable maison, je l'accuse de toute les insanités possibles et inimaginables ! Elle est dans le coup je le sais !


    -Arrête tu me fais mal Kyan ! Qu'est-ce qui te prend ?! Je n'ai rien à voir la dedans ! Je t'ai...

    Je lui attrape la gorge, je ne crois pas un mot de ce qu'elle dit. Je regarde à droite, à gauche et serre de plus en plus l'étreinte que j'ai sur son cou. Je la déteste, elle à tué mon père ! Ou du moins participé... non elle l'a tué j'en suis sur ! Je la déteste ! Elle ne mérite même pas que je la touche ! Il est temps de lui faire brûler la gorge...

    ***

    Trois nouvelles années passent... la voix de Laïa me hante... cela fait trois ans que j'ai quitté mon village. Je ne pouvais pas me permettre de rester là-bas... on m'a accusé d'un nouveau meurtre, celui de ma femme, mais je l'aimais. J'ai enfin trouvé la destination d'un nouveau départ, une certaine cité appelée Sinastra... Au moins là-bas on me croira... et si ce n'est pas le cas... je le prouverais que je suis quelqu'un de bon. On me suit... je le sens.




Dernière édition par Kyan E. Nerwÿn le Mar 29 Oct 2013 - 0:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Volund

avatar

Titre : Forgeron banni
Race : Nain
Age : 18

Masculin

Marié(e) à : : -

Emploi : ____
-Animateur
-Journaliste

Messages : 669

Compétences : ___
*Diskobolos (Tir) Niv-3
*Endurance (CC) Niv-4


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
40/100  (40/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
20/100  (20/100)
Intelligence / Intuition (Int):
25/100  (25/100)

MessageSujet: Fiche de personnage obligatoire.   Jeu 24 Oct 2013 - 17:19

Nom/Prénom :Volund

   Age : 34 ans en age humain

   Race : Nain-Forgeron
 
   Description physique:
        Volund fait environ 1 mètre 40 et il a une belle musculature grâce à sa pratique de forgeron. Il a une barbe brune tressée au milieu. Il a un bracelet runique, qui se transmet de père en fils, qui est autour de sa tresse. Il a aussi un rubis incrusté dans une bague à la fin de sa tresse. Il est mat de peau et il a des yeux jaunes pétillants qui se voient que quand il forge. Il a toujours des gants rouges et deux bagues avec lesquelles il forge. L'une d'elle permet de ne pas se brûler et d'éviter un coup et celle qui est violette renferme le pouvoir du feu. Il garde toujours sur lui une chope où il y est inscrit la lettre B (elle signifie Bryn qui veut dire en langue humaine : minerai aux reflets éblouissants, Or qui brille sous l'éclat du soleil.). Il porte à peu près souvent son armure et son heaume. En fait, il enlève son armure que quand il forge. Il a une Az-Dreugi (une hallebarde marteau) qui est incrustée d'une pierre précieuse orange.

   Description du caractère :
        Volund est radin et avare comme tous les nains qui soit mais il ne trahirait jamais contre de l'argent, des pierres précieuses... Il est courageux et sage (une barbe signifie ces deux valeurs pour un nain). Il est têtu, impulsif et malin. Il n'ai pas timide mais cache la plus grande partit de sa vie sauf quand il a un peu trop bu et peu divulguer des informations. Il sait très bien cacher ses émotions sauf quand il est dans une colère terrible. Il a appris le contrôle de soit et l'art du combat. Il aime forger et aime raconter des histoires surtout des histoires où il fait des exploits héroïque. Il n'a pas une grande aversion envers les elfes mais il préfère leur adresser la parole que quand cela est nécessaire.

   Histoire du personnage :
      Volund est le fils ainé du chef de son clan, Bryn. Il devait succéder à son père mais il a refusé car il voulait devenir forgeron et que son frère, Vork, voulait à tout pris devenir chef de clan. Son père réticent au début a demandé l'avis du clan. Les Ar-Bryns (signifie en langue humaine Brynien ou par exemple les Parisiens ou les Chinois) ont donné leur accord mais en échange Volund devait Fabriquer une arme ou une armure au choix, à tous les Ar-Bryns mais bien sûr gratuitement. Un jour, il tenait sa forge quand Vork Deb-Grimstborith (nouveau chef de clan, les nouveaux chefs de clan garde ce titre pendant un an puis ils deviennent Grimstborith donc chef de clan) demande à Völund de fabriquer une dague avec des manches incrustés de pierre précieuse les plus rares donc les Fatias (Pierre bleu violet qui se trouve dans les grottes des sirènes-vanpires) pour Kzetel.

-Qui est-ce ?

-C'est le père de Faria. Pour lui demander sa main je dois lui offrir la plus belle et la plus pratique des dagues.

-Pourquoi ? Tu es quand même le Deb-Grimstborith cela doit être un honneur pour lui de te donner sa fille comme épouse.

-Eh bien, il fait partie du clan Barag (Machine de Guerre).

-Ah... Donc cela fera 8 plus 10 plus 20 plus … 584 pièces d'or .

-Tu ne peux pas me la faire gratuitement.

-Eta (non). Tu m'as déjà demandé une Az (Hache de Guerre) gratuitement donc maintenant tu payes.

-Si c'est cela tu vas devoir être la risée du Borith (clan) je vais te couper la barbe.

Les yeux de Volund se mirent à briller quand Vork se jeta sur lui avec sa dague qu'il avait dégainée quand il avait prononcé son dernier mot. Völund fut projeté au sol avec son frère. Vrok se leva plus vite que Völund mais trébucha sur la hache qui était tombée en même temps qu'eux. Volund prit sa dague et la barbe de son frère et la coupa sous le jout de la colère. Vrok en fut ébahi et resta immobilisé pendant un quart d'heure. Quand il se releva il ne daigna même pas adresser un regard à son frère et il partit. Pendant environ une heure Volund s'inquiéta et prépara ses outils, ses affaires car il savait que quand on coupait la dague d'un nain on pouvait être enfermé mais pire encore si on coupait la barbe d'un Grimstborith on était banni et ignoré. Et ça les nains savent bien le faire. Tout d'un coup une peur bleue, des frissons partout et là des tambours resonnèrent et on n'entendit la voix de Vrok dans tout le village. Völund sortit de sa maison de même que les autres nains et naines et tous entendirent :

-Mes amis Volund mon frère sera banni et ignoré pour toujours et par tous les Boriths nain car il a osé me couper la barbe.

Les nains autour de Volund le fixèrent puis firent comme si qu'il n'existait pas. Des trompettes se firent entendent et Volund savait que c'était le signe du départ. Il prit ses sacs et son âne puis il partit. Au bout d'un mois, il arrive à Sinastra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astros

avatar

Titre : L'Homme du Chaos
Race : Dragon du chaos
Age : 17

Masculin

Marié(e) à : : -
Messages : 62

Compétences : *Cp1 : *Cp2 :*Cp3 :


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
25/100  (25/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
27/100  (27/100)
Intelligence / Intuition (Int):
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les Fiches de Personnages - Obligatoire !!   Sam 28 Déc 2013 - 3:09


  • Nom/Prénom :

    Astros

  • Age :

    356 ( Selon les dragons)
    17 ( Selon les humains)

  • Race :

    Dragon du chaos
    Les dragons du chaos peuvent, quand ils le veulent, ce transformer en un humain, banale, sauf cette petite lueur au fond de leurs yeux.

  • Description physique:

    Les yeux de Astros sont noirs, profonds comme l'univers qui s'étend devant nous, avec, comme seul lumière, une étoile, forte mais lointaine. Ses deux narines, fentes infiniment fines, ne se dilataient que rarement, lorsqu'il prenait de grandes inspirations. Sa bouche, souvent ouverte pour parler, est de taille moyenne. Sa chevelure, vaste étendue de souffre noir, s'étendait de part et d'autres de sont crâne. Ses cheveux noirs de jais n'étaient coiffés que rarement voir jamais.

    Il était fin tel un oiseau, mais son buste était développé. Ses abdominaux et pectoraux transpiraient le travail et les efforts pour en arriver là. Ses bras forts et vigoureux étaient étendus le long de son corps. Ses jambes elle ressemblaient a de gros gourdins. Evidemment pourquoi se fatiguer à se déplacer à pied si l'on peut voler ?

    Quand il n'est pas recouvert d'écailles, il porte des vêtements gris sombres.

    Quand il est recouvert d'écailles , il est noir au reflet argentés. Sa longue queue ainsi que son dos son recouverts de pointes acérée.

  • Description du caractère :

    Axé sur la luxure, Astros devient facilement rouge lorsqu'une belle femme passe. Il a envie de la prendre contre son coeur , il commence à suer, à trembler. Un sourire s'affiche alors sur son visage et, ne pouvant résister à l'ordre impérieux de son corps, il passe à l'action. Sa Haine est un sentiment transpirant de son être. Il ne peut pas ce retenir, quand quelque chose l'énerve, il doit l’éradiquer immédiatement. Ce qui l'énerve ? C'est les jolies filles qui refusent de lui parler.
    Très maladroit, dans son enfance cette maladresse était très mal vue de son peuples.
    L'Amitié. Étrange cas de sentiment, il le ressent aisément pour tout type d'êtres humains du sexe féminin. C'est un phénomène assez étrange se manifestant sous la forme de légers bégaiements accompagnés des sempiternelles sueurs froides.
    Les seuls dieux qu'il respecte sont Éros, dieu du désir et Nyx le dieu de la nuit.

  • Histoire du personnage :

    Astros fils non désiré de Tarlix et Yéra, vivait dans un village aérien. Depuis sa naissance, il était rejeter par tout le monde. Même ses parents ne l'aimaient pas, pire que du rejet, de la haine. En effet, Astros n'était ni désiré par ses parents ni par le village, car maladroit il avait englouti le village entier dans les ténèbres pendant plus d'une semaine. Il n'avait aucun ami.

    Etant une source de haine, il s'éloigna du village, la colère au ventre, désireux de vengeance. Il se construisit une petite maison, a 1 miles de village. Il consacra toute une grande partie de sa vie a l'entrainement a la magie et au combat corps a corps. Plusieurs année passèrent, puis 1 siècle, puis 2. Arriver a un moment de sa vie, il décida de se venger. De toute cette haine, de ce rejet.

    Il fit le chemin pour ce rendre a son village natal, qui, n'avait lui, pas changé. Personne ne le remarqua, il s'était fondu dans la masse. Au milieu de la grande place, il se transforma en Dragon, ce qui était interdit, et commença a ce battre contre les siens. S'ensuivit une bataille enragée. Du feu, de rayons mortels. A un moment, il ne resta plus que lui et son père. Son père Tarlix, qui l'avait battu, abandonné, rejeté. Astros, fou de rage se rua sur son père. Son père le blessa gravement à l'aile gauche. Astros réussit a tuer son père, non sans mal, gravement blessé, il parti a la recherche d'une aide, d'une personne qui pourrait l'aider.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Fiches de Personnages (Obligatoire)   Ven 8 Aoû 2014 - 18:50

Nom/Prénom : Dylan Pourvousservir. (Il s'est donné lui-même ce nom puisqu'il ne connaît pas le sien.)

Age : 19 ans.

Race : Chico del Agua.

Les “Chico del Agua”, Garçons de l’eau en français, sont des garçons maîtrisant à merveille les pouvoirs de l’eau.
Enlevés dès leur plus jeune âge, ses garçons doivent s’habituer à vivre dans des conditions très… humides. Ils subissent alors un lourd entraînement toujours en présence de l’eau parfois même entièrement dans l’eau.
Cet entraînement leur permet ensuite d’acquérir de superbes pouvoirs tels que ceux de changer de forme.

Description physique: santa

Dylan, lorsqu’il est sous sa forme d’homme, ressemble à un adolescent humain.
Ses cheveux sont souvent en bataille et sont blanc tirant sur l’argenté. Ses yeux pétillants d’un bleu vif semblent curieux de tout. Ses lèvres sont fines et délicates, souvent on voit ses dents blanches puisque c’est un garçon qui sourit la plupart de son temps. Sourire espiègle, sourire amicale, sourire vaniteux ou sourire méchant… A vous de voir…
Son visage a des traits plutôt fins et bien taillés.
Grand sportif, Dylan est musclé et bien qu’il ne soit pas forcément très grand, la taille ne l’arrête pas.
Il porte un petit gilet et un large pantalon avec des bottes renforcées dans un métal précieux inconnu de Sinastra. Inconnu de lui-même d’ailleurs… A ses poignets il porte également des protections faites de ce métal là.
C’est un beau jeune homme qui sait faire tourner les têtes de certaines filles, d’ailleurs il n’hésite pas à se servir de ses charmes…
Lorsqu’il change de forme, Dylan passe généralement par la face d’eau. C’est à dire que momentanément il se transforme en une large flaque d’eau qui se ressert très vite et se regroupe afin de former l’être de son choix.
La pluie n’a aucun effet sur lui. Il peut pleuvoir des trombes d’eau cela ne lui fera rien. L’eau sera comme aspirer par son corps. Pratique n’est-ce-pas ?

Description du caractère :

Dylan est un garçon qui sourit souvent. Dans tout ce qu’il fait il semble prendre du plaisir. Intrépide, insouciant, jovial, charmeur, bavard même très bavard… Bien qu’il semble rêveur et fort sympathique, Dylan sait exactement ce qu’il veut et aller savoir si c’est bien ou pas…
Il aime faire preuve de courage, se faire remarquer et s’amuser. Il apprécie également les lois, car si elles n’existaient pas il ne pourrait pas ne pas les respecter. En effet il défie les lois et prend un certain plaisir lorsqu’il le fait.
Pour Dylan il n’y a rien de mieux que l’Aventure ! Toute cette adrénaline qui bouillie dans son sang… Hmmm ! Un délice !
En revanche il n’apprécie pas les personnes qui appliquent un peu trop la loi à son goût. Pour lui elles ne sont pas libre.
Le soleil n’est pas forcément très bon pour lui, puisqu’il contrôle l’eau, mais il passe pourtant beaucoup de temps sous ses doux rayons. La pluie ne le gêne nullement. D’ailleurs il peut arriver qu’il se mette à pleuvoir seulement parce qu’il pleure…


Histoire du personnage :

Dylan est né un 15 avril. Il vit alors avec ses parents, un couple de pêcheur, sur les lacs de Dassann.
Arrivé à l’âge de deux ans à peine, il présente de forte disposition pour la magie. Ces parents craignent alors de le voir se faire enlever par les « hommes des eaux ». Ces hommes sont connus partout dans les lacs de Dassann pour enlever les enfants magiques. Que leurs font-ils ? Mystère…
Malheureusement pour les pauvres parents de Dylan, leurs craintes deviennent réalité. Ils regardent terrorisés leur enfant se faire emmener par des hommes avec, pour seul réconfort, une bourse remplie d’argent.

Emmené dans un centre ou d’autres enfants comme lui y sont, Dylan répondra présent sous le nom de 412. Interdiction de fraterniser avec les autres, interdiction de leur parler. C’était du chacun pour soi.
Au début, entre ses 2 ans et ses 7 ans, Dylan a été admis dans une sorte de crèche spéciale.
Après cela l’entraînement devint plus physique. Les garçons devaient accomplir des missions au milieu de lac ou de mer. La nuit ou le jour, sous la tempête ou l’extrême chaleur… Qu’importe.
Le but était de faire des super magiciens d’eau. Des Chicos del Agua.
D’abord perturbé et souvent rappelé à l’ordre Dylan ne comprenait pas pourquoi il devait faire tout cela. Pourquoi n’avait-il pas le droit d’être libre ?
Après de longs discours, d’ « aboiements » comme il aime les appeler, Dylan commença à devenir un excellent magicien. Ses pouvoirs étaient immenses. A chaque fois qu’il rentrait de mission il était en parfait état alors que d’autres ne revenaient même pas…

Là bas il apprit de nombreuses choses, autre que le pouvoir de l’eau. On lui apprit à manier l’épée, le sabre, la dague, l’arc… Il fut de loin le meilleur pour le sabre ainsi que pour l’arc. Sa précision à tirer était incroyable.
Ses supérieurs étaient fiers de lui. Et jamais ils n’auraient pensé que Dylan leur fausserait compagnie…
En effet le jeune adolescent maintenant âgé de 15 ans, réussit à trouver un moyen pour s’échapper et grâce à son dur entraînement ce ne fut pas difficile pour lui de survivre quelques jours dans la forêt à se cacher.

412 n’était plus. Dylan était revenu. Le problème était le suivant : où devait-il aller maintenant ? On ne lui avait jamais parlé de ses parents, il lui était donc impossible de les retrouver.
Dylan erra alors pendant quelques semaines dans les villages. Il apprit alors l’existence d’une « cité incroyable où l’aventure fait partie du quotidien. »
Habitué à l’aventure à cause de ces années d’entraînement, le jeune garçon ne voyait pas une vie sans. C’est pourquoi il décida de se mettre en route pour cette incroyable cité.


/A COMPLETER/
Revenir en haut Aller en bas
Ichiro



Titre :
Race : Ange déchu
Age : 17

Masculin

Marié(e) à : : -
Messages : 8

Compétences : ____
*Dressage (Int) Niv-2
*Ondes de Choc (Tir) Niv-5
*Emprise Physique (Int) Niv-3


Feuille de personnage
Corps-à-Corps / Défence (CC):
15/100  (15/100)
Tir / Dextérité (Tir/Dex):
25/100  (25/100)
Intelligence / Intuition (Int):
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: Les Fiches de Personnages (Obligatoire)   Ven 2 Jan 2015 - 1:06


  • Nom/Prénom : Ichiro

  • Age : 20ans

  • Race : Ange Demoniaque

  • Description physique: Côté physique ? Ichiro est plutôt fin. Musclé et agile, grâces aux ailes rétractable qui se trouvent dans son dos , il peux voler . L'une de ses ailes est couvertes de plumes noires. L'autre est couverte de plumes blanche. Il évite de les utiliser devant des personne car elles dévoilent son côté démoniaque. Ses jambes sont plutôt musclées mais il ne court pas très vite. Il est blond, ses yeux bleus font ressortir son côté angélique. Ichiro ne saigne pas. Non pas dans se sens là. Il ne saigne pas du sang. Il saigne un liquide argenté qui, si quelqu'un sauf lui à le malheur de toucher, le brûle.

  • Description du caractère : Ichiro est mesquin, sournois mais franc et loyal. Il aime rigoler avec les gens qu'il connait. Sinon, il est beaucoup trop timide et sérieux quand il ne connait pas son interlocuteur. Ichiro est un peu dérangé dans sa tête. Voyer vous, Parfois, il arrive à son côté démoniaque de ressortir où de parler à sa place. Et sa, c'est pas cool. Quand il comme sa il est dangereux, imprévisible. Il espère qu'un jour il va réussir à dompter cette force. Quelques fois, cette entité l'aide mais parfois elle l'enfonce. Comme la plus part des garçon, il est attiré par les filles. Ce sont des créatures fascinantes.

  • Histoire du personnage: Ichiro est le résultat d'un adultère entre un démon et un ange et concernant son histoire, il n'y a pas beaucoup à dire dessus. Il est né chez les démons au plein cœur de la chambre royale qui se situe sous la terre d'Eurkemiss car, oui, sa mère est la reine des démons. Mais il fus rejeté dès la première heure. On l'envoya chez les ange directement chez le grand patriarche au sanctuaire des dieux d'Eurkemiss. Ce sanctuaire était immense. Il faisait la taille de trois plaines réunies. Des colonnes de granit blanc surplombaient le sol qui lui, était couvert d'un long tapis rouge. Des anges voletaient par-ci par-là. Ichiro sentait que tout les regard étaient braqués sur lui. il avait peur et il était affolé. Qu'allait-il lui arriver ? Il arriva devant le patriarche. Il était imposant, on voyait sa musculature apparaître à travers ses vêtement. Celui-ci n'est pas son père mais.... il sentait qu'il avait un petit lien même étroit avec. Les anges sont connu pour leurs tendresse et leurs amabilité. Pff ! Des qu'ils ont vu ses ailes, ils l'ont rejetés sur la terre. Depuis lors, il ère sans cesse sur le sol des humains en profitant de l'abris de leurs maison. Six ans plus tard ,Ichiro était là. Allongé pathétiquement sur un sol de mousse lorsqu'il pris conscience de son vrai et seul but. Se venger de tous ces salaud qui l'ont rejetés au premier coup d’œil. Coûte que coûte, il les tuerais jusqu'au dernier. Même si pour cela il dois abattre et détruire toutes vie existante. Même la sienne. Il partis donc à la recherche d'un moyen pour y parvenir. Il trouva des compagnon de voyage vers l'âge de dix ans. Il les rencontra un jours de pluie en faisant du porte à porte. Il y avait Braudon , c'était un petit gros, il était plutôt chiant mais il arrivait à faire pitié des gens pour qu'on dorme chez eux. Il y avait aussi Arkomis, lui , c'était un bon pote, toujours prêt à rigoler ou à voler de la nourriture . Et bien sur, il y avait, Eva. Elle était belle, toujours prête à les soutenir et à les aider. Mais aux bout de quelques temps, pendant une nuit froide et sombre, le côté démoniaque d'Ichiro se révéla pour la première fois. Ce fus un massacre. Dans un rire diabolique, il tua tout ses compagnons, il s'arrêta devant Eva et lui murmura à l'oreille : " Au moins , comme sa, vous resterez toujours ensemble ! " Il avait tuer tout le monde. Ses trois compagnons de route, et sa sensibilité. Avant de retourner dans le fin fond de son inconscient, son côté démoniaque cria dans son crâne :
    " Ne t'avise jamais plus de te détourner de ton but. La prochaine fois, je prendrais le contrôle total de ton corps et cela jusqu’à jamais. Sans toi je ne peux plus vivre, mais sans moi, tu n'est rien"
    Quelques année plus tard, vers ses 16 ans, Ichiro rencontra une jolie demoiselle du nom d'Eleonor. Celle-ci était belle. Mais le problème c'est qu'elle était le jour et lui la nuit. Il lui offris un verre, puis ils partirent se promener. De fils en aiguille après plusieurs mois à lui faire la cour, ils eurent un enfant ensemble. Une fille qu'ils nommèrent Eva . Pour les deux ans de sa fille, ils avaient fait un petite fête. Mais, le démon en lui resurgit . " Que t'avais-je dit ! Tout tes amis , ta famille et tout tes proches vont crever ! " Encore une fois, son corps n'était plus contrôlable. D'un rire horrible, il tua sa femme puis sa fille. Après cela, en poussant un cris bestial, il vola le plus loin possible. il allait s'exiller, mais avant cela, il fallait qu'il se venge puis , qu'il trouve un moyen de faire disparaître cette affreuse conscience. Deux ans après en traînant de ville en ville , il découvrit une ville du nom de Sinatra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Fiches de Personnages (Obligatoire)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Fiches de Personnages (Obligatoire)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Fiches de Personnages (Obligatoire)
» Fiches de personnages pour le RP
» Fiches de personnages pour la version sérieuse
» Fiches de personnages ~ Révolutionnaires
» Fiches de personnages pour la version délirante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sinastra :: Les Portes de Sinastra :: Présentation des membres-
Sauter vers: